publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Les frichards délocalisés rue Lamartine dès septembre
Partager : 
Imprimer

Culture alternative

Les frichards délocalisés rue Lamartine dès septembre

Sa fermeture est envisagée depuis quelques années, mais cette fois, les artistes qui occupaient la friche RVI devront la quitter définitivement le 31 juillet. Un nouveau site sera mis à leur disposition, à quelques centaines de mètres du lieu actuel dans les anciens bâtiments de l’entreprise Lépine, sur la rue Lamartine. Sur ce nouveau site, les collectifs disposeront de 3 500 m², alors que l’ancienne friche RVI offrait 35 000 m² disponibles (même si seulement 18 000 m² étaient occupés).

Les nouveaux bâtiments seront mis aux normes et accueilleront les premiers artistes dès mi-septembre. « Une ville comme Lyon se doit d’avoir et d’offrir des conditions d’hébergement et des lieux de travail aux artistes », affirme Georges Képénékian, adjoint à la culture et au patrimoine. L’accès aux nouvelles installations sera toutefois plus réglementé : les collectifs devront déposer un dossier, et leur admission sera validée pour une période donnée. Pour l’instant, une vingtaine de collectifs ont fait ces démarches.

Avant l’arrivée des artistes, la Ville doit néanmoins réaliser divers travaux. « Ces lieux seront chauffés, mis hors d’eau », explique l’adjoint. Rien ne pourra être fait avant le 31 juillet, la Mairie n’étant pas encore propriétaire des lieux.

Cette solution de repli est cependant loin de faire l’unanimité, tant chez les occupants actuels de la friche RVI que chez les futurs riverains. Ceux-ci craignent le bruit et la présence de personnes qu’ils estiment « pas de leur monde ». Une tête de mort, taguée non loin du site, n’est pas pour les rassurer. La Mairie prévoit encore quelques réunions avec les riverains et le conseil de quartier.

Quant aux artistes, qui occupent la friche RVI depuis 2002, ce site « était un lieu unique, comme on en trouve nulle part ailleurs. » « Les attentes des collectifs ont changé en huit ans », répond Pour Georges Képénékian. « Il y a une arrivée permanente de jeunes artistes. Cela va changer mais pas forcément en mal. En revanche, l’autogestion, c’est fini. »

Reste la question de la taille, l’usine Lamartine étant 10 fois plus petite que les bâtiments de la friche. De plus, elle ne dispose pas de parking, fort utile aux artistes, notamment à l’approche du défilé de la Biennale de la danse. Nombre de chars étaient montés à la friche RVI. « D’autres sites doivent ouvrir, dont un à Tarare », tente de rassurer l’adjoint au maire.

Après le départ des frichards, le site de l’avenue Lacassagne sera transformé en un campus de l’alternance et des métiers, qui devrait accueillir ses premiers étudiants dès la rentrée 2012.

Photos : © Laurence Fischer

Publié le : mercredi 7 juillet 2010, par Laurence Fischer

Réagir : 

Galerie photos (4 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite