publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Manif festive pour sauver la friche RVI
Partager : 
Imprimer

Collectif d’artistes

Manif festive pour sauver la friche RVI

Il y avait des échassier, des masques géants, des papillons, des cheveux en crête, et tout le monde était plus ou moins déguisé, maquillé. Une centaine d’artistes de la friche RVI ont profité de la Fête de la musique pour faire entendre leur refus de quitter le vaste ensemble de la rue Lacassagne dans le 3ème arrondissement.

De 1902 à 1998, on y fabriquait des utilitaires sous la marque Berliet, puis Renault Véhicules Industriels (RVI). Depuis 2002, des collectifs de toutes sortes occupent les hangars de la rue Lacassagne. Organisés en collectif autogéré, ils y dansent, jouent, sculptent..., et vivent.

Comme d’habitude, la bataille des chiffres fait rage. La municipalité estime à 120 le nombre d’occupants, en ne comptant que ceux qui ont déposé un projet artistique à la mairie. Les artistes, eux, affirment être beaucoup plus nombreux, environ 400. Même la surface de l’immeuble fait débat. 18 000 m² dit la mairie, le double estiment ses occupants.

Évoquée depuis près de deux ans, la relocalisation des artistes, s’est soudainement précisée début juin. Lors d’une conférence de presse à la Mairie du 3ème, les adjoints à la Culture et à l’Urbanisme de Lyon et le maire du 3ème ont annoncé que les occupants devaient quitter les lieux d’ici le 31 juillet pour laisser place à un « projet urbain d’intérêt général ».

Début 2008, Gérard Collomb avait annoncé que les hangars industriels devaient céder la place à une extension de la SEPR (Société d’enseignement professionnel du Rhône), qui occupe déjà la partie sud du tènement. Une bibliothèque, un gymnase, un espace vert de 6000 m², des logements étudiants et des lofts d’artistes devront aussi être créés. Les élus expliquent ce soudain empressement par la vétusté du site, l’amiante, les risques d’accidents ou encore le mécontentement des voisins.

En 2008, Gérard Collomb s’était engagé que le « projet d’aménagement ne démarrera qu’un fois que des solutions de relocalisation [des] projets auront été trouvées. » Sur le papier le maire de Lyon a tenu promesse, en dénichant le bâtiment Lamartine, une ancienne usine mise aux normes, à côté du stade Marc-Vivien Foé, toujours dans le 3ème arrondissement. Une solution encore une fois précaire, puisque le site devrait, à terme, céder sa place à une extension du terrain de foot voisin. Principal souci, il ne mesure que 3500 m², soit beaucoup moins que le friche. Et, il ne sera disponible qu’en septembre ou octobre prochains. « Qu’est-ce qu’on fait de notre matos ? On va répéter où ? », s’écrie Messaline, une comédienne-danseuse qui vient répéter à la friche 1 à 2 fois par semaine. « On a des planchers, camions, décors, costumes... ». Réponse vague de la mairie qui affirme chercher une solution pour entreposer le matériel. Pour le reste, l’adjoint à la Culture Georges Képénékian assure « poursuivre la recherche de nouveaux lieux complémentaires de cet espace » et évoque Tarare ou la vallée du Giers, où les élus souhaiteraient accueillir des artistes. Là non plus, rien de concret n’a été annoncé.

En plus de leurs locaux de travail, les artistes entendent défendre « un lieu de création libre et alternatif, un multi croisement de points de vue sur l’art et la vie, un laboratoire de la société civile ». « Nous ne voulons pas être rentables et, en cela, nous ne pouvons en aucun cas satisfaire les ambitions individuelles des acteurs de cette politique », écrivent-ils sur un blog. « On assiste à une marchandisation de l’art », déplore aussi Messaline. « Nous sommes contre cette politique mercantile. » Elle prévient : « On n’a pas envie de partir. On sera là le 31 juillet. Et le 1er août aussi. »

Photos : © lyon-info.fr

Publié le : mardi 22 juin 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

Galerie photos (4 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



2 commentaires pour cet article


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite