publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Les policiers municipaux pour plus de salaire et de retraite
Partager : 
Imprimer

Manifestation

Les policiers municipaux pour plus de salaire et de retraite

250 policiers municipaux ont défilé mardi après-midi des Terreaux jusqu’à la Préfecture derrière une banderole « Policiers en colère ». Le rassemblement, à l’appel d’une intersyndicale de six organisations, était prévu avant la mort de leur collègue Aurélie Fouquet, 26 ans, tuée le 20 mai lors d’une fusillade dans le Val-de-Marne. Comme dans les autres grandes villes françaises, la manifestation a été maintenue après ce drame qui a bouleversé la profession. Une minute de silence à la mémoire de la jeune femme a été observée avant le démarrage du cortège.

Exprimer leur malaise et obtenir les mêmes avantages que les policiers nationaux,était le but des manifestants. Les policiers réclament de longue date des avantages indiciaires et salariaux proches de ceux des policiers nationaux ou gendarmes, qu’ils disent suppléer « sans avoir la même reconnaissance ». « En 1999, le gouvernement a élargi nos compétences sans nous donner le salaire qui va avec », déplore un délégué syndical villeurbannais, souhaitant conserver l’anonymat. Gagnant entre 1400 euros nets en début de carrière et 1800 euros à la fin, ils toucheraient environ 200 euros de moins que leurs collègues de la police nationale.

Autre revendication : l’intégration des primes de fonction dans le calcul des retraites, comme l’explique Isabelle Raymond, déléguée syndicale CGT à Lyon. A 55 ans, l’âge légal pour ce corps de métier, un policier municipal reçoit quelques 970 euros de retraite par mois. Et entre 1000 et 1100 euros s’il ne quitte la vie active qu’une fois cotisé 40 annuités.

En revanche, le récent décret autorisant la police municipale à utiliser les pistolets électriques Taser n’a été que très peu évoqué. « L’armement n’est pas une priorité de la CGT », déclarait un délégué syndical. La décision revenant au Maire, ni Lyon, ni Villeurbanne ne devraient pour l’instant équiper leurs gardiens de la paix de cette arme qui peut être létale.

Photos : © lyon-info.fr

Publié le : mercredi 2 juin 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

Galerie photos (7 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite