publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Mélenchon et Gerin toujours pas rabibochés
Partager : 
Imprimer

Ils se sont croisés chez Arkema

Mélenchon et Gerin toujours pas rabibochés

Jean-Luc Mélenchon et André Gerin se sont rendus tous deux mardi chez Arkema pour rencontrer les salariés et syndicats, inquiets de la vente de leur entreprise. Après une poignée de main chaleureuse pour les photographes, ils ont toutefois passé le reste de la rencontre à s’ignorer.

« Je suis là pour soutenir le made in France, pour défendre la production de PVC que le groupe Arkema s’apprête à céder à un fonds de pension. Si Hollande venait ici, je serais avec lui », a expliqué le député communiste aux journalistes, arrivé sur les lieux bien avant le candidat à la présidentielle.

Une poignée de main et une réunion avec des syndicats plus tard, les deux élus sont montés ensemble sur une estrade improvisée dans le restaurant de l’entreprise. Mélenchon au centre, encadré de syndicalistes, Gerin tout au bout, à côté de la mairesse de Vénissieux Michèle Picard. A la fin de son discours, Jean-Luc Mélenchon rappelle aux salariés qu’il était venu accompagné de Marie-Christine Vergiat, qui siège avec lui au parlement européen. « Vous pouvez la contacter si vous avez besoin de son appui. »

A peine descendu de l’estrade, le candidat se fait alpaguer par un employée en colère. « Il n’y a pas que Marie-Christine Vergiat, il y a aussi André Gerin », lui lance l’homme mécontent. « Il s’est mouillé pour nous à l’Assemblée nationale et il en a bavé. Vous auriez pu le citer ! » « Je le regrette profondément », lui répond le candidat, penaud.

Une preuve de plus que la quatorzième circonscription du Rhône n’est pas franchement mélenchoniste. Michèle Picard, qui brigue la succession d’André Gerin, sera ainsi une des rares communistes à ne pas se présenter sous l’étiquette Front de gauche. André Gerin, quant à lui, a redit aux journalistes présents qu’il « ne compte pas voter pour Mélenchon ». Une position qu’il répète depuis que le président du Parti de gauche a été désigné candidat commun, lors d’une primaire au sein du Parti communiste.

« Vous m’apprenez quelque chose, il m’a dit le contraire », a feint Jean-Luc Melenchon un peu plus tard au cours d’une conférence de presse. « J’aurai préféré qu’il vote pour moi, mais la position de Monsieur Gerin est assez singulière dans le Parti communiste dans son ensemble. » L’eurodéputé avait en effet remporté la primaire à une large majorité (59,12%).

Le secrétaire national du Parti communiste Pierre Laurent a remis une louche en soirée à la vue des quelque 9000 partisans qui s’étaient rendus au meeting de Villeurbanne : « Je suis heureux d’avoir fait le choix du Front de gauche. »

Photo : © Michael Augustin

Publié le : mercredi 8 février 2012, par Michael Augustin

Réagir : 

 


5 commentaires pour cet article


  • Mélenchon et Gerin toujours pas rabibochés 8 février 2012 à18:52, par Nonmais...

    Tout d’abord Le meeting de Villeurbanne a accueilli plus de 10000 personnes.
    Ensuite, ça me ferait mal qu’un homme comme Gérin soit au Front de Gauche, car il a prouvé depuis longtemps qu’il n’y a pas sa place ! Qu’il continue sa carrière politique, sans s’occuper du bien commun, comme il sait si bien le faire et chacun son boulot !

  • Mélenchon et Gerin toujours pas rabibochés 8 février 2012 à18:57, par coco69

    Gérin est un pitoyable stal à l’ancienne.

    Mélenchon ne le salue que pour éviter de froisser les militants de bonne foi qui sont trompés par ce petit baron local qui ne roule que pour lui et son "national-communisme" qui fleure bon les délires xénophobes.

    Si le PCF avait des tripes et n’était pas si accroché à ses subsides, ils l’auraient dégagé depuis longtemps. Ce minable fat n’a même pas osé se présenter au suffrage des communistes.

  • Mélenchon et Gerin toujours pas rabibochés 9 février 2012 à09:44, par GdeC

    peut-on se rabibocher avec quelqu’un qui a tenu une position xénophobe, proche de celle du FN ? Je ne crois pas... Gérin is out.

  • Mélenchon et Gerin toujours pas rabibochés 11 février 2012 à11:52, par Pierre

    Sans le PCF le front de gauche n’est rien. Mélenchon n’aura aucun député de sont parti (PG) à l’assemblée et tant mieux car localement il ne réprésente rien.
    Gérin lui à gagné sa circonscription contre un socialiste, grace au travail de terrain.

  • Mélenchon et Gerin toujours pas rabibochés 13 février 2012 à18:59, par Samira

    D’ailleurs on se demande comment ils vont garder le siège de député les cocos avec le redécoupage ???
    Et puis on ne sait même qui sont les candidats qui vont remplacer le Gerin

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite