publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Michel Mercier a les clés de la capitale
Partager : 
Imprimer

Aménagement du territoire

Michel Mercier a les clés de la capitale

Il n’avait pas réussi à conquérir le Grand Lyon, il s’occupera du Grand Paris. Michel Mercier, secrétaire d’État à l’aménagement du territoire, prendra en charge celui de la région capitale, succédant ainsi à Christian Blanc. Il devra s’occuper d’un chantier pharaonique de 35 milliards d’euros.

En 2001, candidat à la mairie de Lyon, Michel Mercier aurait sans doute pris place dans le fauteuil du président du Grand Lyon, s’il avait remporté l’élection. Les Lyonnais en ayant décidé autrement, le président du Conseil général se retrouve, 9 ans plus tard, à la tête d’un gigantesque chantier censé transformer l’agglomération parisienne en une grande métropole mondiale. Cette promotion n’a pas manqué de provoquer quelques sarcasmes de la part de celui qui l’avait battu en 2001 : « Il fait les 2 extrêmes, directement de l’aménagement des zones rurales au Grand Paris. J’espère qu’au passage, il n’oubliera pas Lyon... », a ironisé Gérard Collomb en marge de sa participation lundi à l’installation du Conseil de surveillance des Hospices civils de Lyon.

Michel Mercier avait appris la nouvelle dimanche à 19h15 au téléphone par le Premier ministre. Quelques heures plus tôt, Christian Blanc, accablé dans une affaire de cigares achetés 12 000 euros aux frais du contribuable, avait été contraint à la démission.

Chantre de la ruralité, l’élu de Thizy, petit bourg de 2442 âmes, hérite donc d’une région de 11,6 millions d’habitants et d’un PIB comparable à celui de la Suède. Contradiction ? « Il n’y a pas d’opposition entre les grandes métropoles et les territoires », souligne l’intéressé cité par le Progrès. « Au contraire. Les grandes métropoles créent de la richesse qui se trouve redistribuée dans les territoires à travers les résidences secondaires, les investissements, ou les retraites... » Michel Mercier devra notamment piloter la création d’un gigantesque métro automatique reliant les différents pôles économiques franciliens, qui devrait coûter à lui seul 21,4 milliards d’euros. Un projet brocardé par Gérard Collomb, à chaque fois que celui-ci a l’occasion de s’exprimer sur les (faibles) subventions versées par l’État pour les différents chantiers des TCL.

Photo : © lyon-info (archives)

Publié le : mardi 6 juillet 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite