publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Municipales : Collomb et Front de gauche se disputent EELV
Partager : 
Imprimer

En vue du deuxième tour

Municipales : Collomb et Front de gauche se disputent EELV

« Il apparait que Gérard Collomb propose une alliance à la carte selon les arrondissements. Nous prenons acte de ce manque de respect des partenaires que nous sommes et des électeurs qui nous ont fait confiance. Cela indique clairement le manque de volonté de traiter de façon équitable les listes de gauche dans leur ensemble. » C’est par ce communiqué lapidaire que la liste Lyon citoyenne & solidaire (Front de gauche/Gram) a mis fin aux tractations avec le maire sortant.

En clair, Gérard Collomb ne veut toujours pas de Nathalie Perrin-Gilbert sur ses listes. Car l’enjeu des négociations reste plus que jamais le 1er arrondissement où la candidate collombiste Odile Belinga a été distancée de près de 8 points par la maire sortante. « Je suis heureuse que le Gram et le Front de Gauche aient résisté à la tentative de division entre nous opérée par le PS de Gérard Collomb au soir du 1er tour », a aussitôt écrit l’intéressée sur son compte Facebook.

Tous les regards se tournent désormais vers Europe écologie les Verts (EELV) qui ne fait pas de mystère de sa volonté de fusionner. La gauche doit désormais s’unir à Lyon sur la base d’un projet qui respecte le souhait des Lyonnaises et Lyonnais qui veulent faire de Lyon une ville plus écologique et solidaire, ont écrit les écologistes dans un communiqué.

« J’appelle la liste EELV à nous rejoindre sur la base de valeurs claires et de projets communs », poursuit Nathalie Perrin-Gilbert dans son message. Or, Front de gauche et écologistes ne pourraient fusionner que dans les 1er, 4ème et 7ème arrondissements. Dans les autres, aucune des deux listes n’a franchi la barre fatidique des 10%. Gérard Collomb, lui, peut proposer partout des places aux écologistes.

Mathématiquement, une fusion entre le PS (25,94%) et EELV (11,28%) placerait la liste commune devant la maire sortante (33,46%) dans le 1er. Reste à savoir si les élections obéissent aux mathématiques ou si les positions proches des deux listes à gauche du PS permettront à la mairesse des Pentes de récupérer les électeurs d’Emeline Baume.

Photos : © Michael Augustin

Publié le : lundi 24 mars 2014, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite
Rassemblement, films, conférences

Quinze jours contre la guerre

A l'occasion de la Journée internationale de la paix, le Mouvement de la paix appelle à un rassemblement à (...)
La suite
Pour mieux respecter l'enfant

Rythmes scolaires : la maire du 1er veut sa propre réforme

Alors que les conseils d'école lyonnais sont partagés sur la réforme proposée par Gérard Collomb, la mairesse du 1er (...)
La suite
Élection du président de l'agglomération

Comment François-Noël Buffet veut gagner le Grand Lyon

« Si on dit que le président du Grand Lyon est toujours le maire de Lyon, on n'a pas besoin d'élection », (...)
La suite