publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Municipales, mode d’emploi
Partager : 
Imprimer

Horaires, formalités, résultats

Municipales, mode d’emploi

Les 23 et 30 mars, les Français élisent leurs maires, conseils municipaux et communautaires pour les six ans à venir. Le cru 2014 vient avec son lot de nouveautés.

Les horaires

La règle est une ouverture des bureaux de vote sans interruptions de 8h à 18h. Les plus grandes villes se voient toutefois accorder des dérogations. Ainsi, on peut aller voter jusqu’à 19h dans les communes suivantes : Bron, Caluire-et-Cuire, Chaponost, Chassieu, Corbas, Décines-Charpieu, Feyzin, Gleizé, Irigny, Jonage, La Mulatière, Meyzieu, Oullins, Pusignan, Rillieux-la-Pape, Saint-Cyr-au-mont-d’Or, Saint-Fons, Saint-Priest, Sainte-Foy-les-Lyon, Sathonay-Camp, Sathonay-Village, Solaize, Tassin-la-demi-lune, Vaulx-en-Velin et Vénissieux. A Lyon et Villeurbanne enfin, les bureaux restent ouverts jusqu’à 20h.

Les formalités

Quelque soit la taille de la commune, l’électeur doit se munir d’une pièce d’identité pour voter. En revanche, la carte d’électeur n’est pas obligatoire.

Dans les communes de moins de 1000 habitants, le mode de scrutin reste le même qu’en 2008. Il est possible de panacher entre les différentes listes en lice, en ajoutant ou retirant des noms sur le bulletin de vote. En revanche, contrairement aux élections précédentes, il ne sera pas possible de voter pour une personne qui ne s’est pas déclarée candidate à la préfecture.

L’élection des conseillers communautaires se fait ici au suffrage indirect. C’est à dire, ce sont le maire, les adjoints et les conseillers dans l’ordre du tableau du conseil municipal qui représentent la commune au conseil communautaire.

Quelques nouveautés attendent en revanche les électeurs dans les communes de plus de 1000 habitants. Le panachage (rayer ou ajouter des noms) y est désormais interdit, alors qu’il était auparavant autorisé dans les communes de moins de 3500 habitants. Le vote se fait en faveur d’une liste qui ne sera pas modifiable. La parité est obligatoire, c’est à dire, la liste doit être composée alternativement d’un candidat de chaque sexe.

Les électeurs éliront également un ou plusieurs conseillers communautaires sur le même bulletin de vote. Chaque bulletin comporte ainsi deux listes : l’une sur la
partie gauche pour l’élection des conseillers municipaux, l’autre sur la partie droite pour l’élection des conseillers communautaires. Ces deux listes sont indissociables. Barrer le nom de conseillers municipaux ou de conseillers communautaires rend le vote nul.

A partir du 1er janvier 2015, les 162 conseillers communautaires grandlyonnais se transformeront d’ailleurs en conseillers métropolitains et siègeront au conseil de la future métropole de Lyon jusqu’aux prochaines élections en 2020.

Les résultats

A Paris, Marseille et Lyon, le décompte se fait arrondissement par arrondissement. Si une liste obtient la majorité absolue des suffrages exprimés au premier tour, elle reçoit la moitié des sièges à pourvoir. Les autres sièges sont répartis à la proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu plus de 5% des suffrages exprimés (y compris celle arrivée en tête) en fonction de leur score.

Le cas contraire, un deuxième tour aura lieu le 30 mars. Toutes les listes qui ont obtenu au moins 10% des suffrages exprimés peuvent se maintenir. Toutefois, chaque liste créditée d’au moins 5% des voix peut fusionner avec une liste ayant obtenu au moins 10%.

Au terme de ce deuxième tour, la liste arrivée en tête (même avec moins de 50% des voix), se voit attribuer la moitié des sièges à pourvoir. Les autres sont, là aussi, répartis proportionnellement entre toutes les listes ayant obtenu plus de 5% des suffrages exprimés.

Publié le : samedi 22 mars 2014, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite
Rassemblement, films, conférences

Quinze jours contre la guerre

A l'occasion de la Journée internationale de la paix, le Mouvement de la paix appelle à un rassemblement à (...)
La suite
Pour mieux respecter l'enfant

Rythmes scolaires : la maire du 1er veut sa propre réforme

Alors que les conseils d'école lyonnais sont partagés sur la réforme proposée par Gérard Collomb, la mairesse du 1er (...)
La suite
Élection du président de l'agglomération

Comment François-Noël Buffet veut gagner le Grand Lyon

« Si on dit que le président du Grand Lyon est toujours le maire de Lyon, on n'a pas besoin d'élection », (...)
La suite