publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Nicolas Sarkozy à Eurexpo pour dénoncer les « mensonges »
Partager : 
Imprimer

Vœux aux forces économiques

Nicolas Sarkozy à Eurexpo pour dénoncer les « mensonges »

Venu à Lyon « dans une ville et une région qui incarne depuis des siècles l’excellence des traditions industrielles et commerciales françaises », Nicolas Sarkozy a présenté ses vœux aux forces économiques devant quelque 2500 personnes à Eurexpo. Le président a dénoncé les « mensonges » de ceux qui « disent qu’il faut refuser la mondialisation, refuser l’Europe, fermer nos frontières ». Revêtant l’habit du candidat volontariste qui lui a tant réussi en 2007, il a esquissé quelques pistes de son programme électoral. Au menu : baisse du coût du travail, développement de l’apprentissage, réduction des dépenses, règle d’or, taxe Tobin.

« La fatalité ne fait pas partie de mon vocabulaire », a plastronné le pas encore candidat promettant qu’il travaillera « jusqu’à la dernière minute ». Parlant quasiment sans notes, il a vanté longuement sa réforme des retraites et celles des universités. Minimisant la perte du triple A, il a martelé que « ce n’est pas ce que disent les agences qui compte, ce ne sont pas elles qui font la politique de la France ». Le président de la république a même trouvé des vertus à la dégradation de la France : « la crise permet d’accélérer les changements nécessaires ».

Au premier rang de ces changements, la réduction des déficits. « La France souffre de trop d’endettement, trop de déficit, trop de dépenses », a clamé le président, vantant aussitôt le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux. « Pour la première fois, la France a réduit le nombre de ses fonctionnaires », s’est-il félicité, citant les 160 000 postes supprimés en cinq ans. « Cet effort doit être poursuivi. »

Il a également ressorti la règle d’or, pointant l’exemple de l’Espagne où celle-ci a été votée avec les voix de la majorité et de l’opposition. « Monsieur Zapatero et Mariano Rajoy ont su mettre l’intérêt de l’Espagne devant leurs intérêts personnels », a-t-il estimé, fustigeant la « solidarité partisane » qui prévaudrait en France. « Si dans une voiture, il n’y a que la marche arrière, on a peu de chances d’y arriver », a-t-il lancé sous les applaudissements de la salle.

Baisser le coût du travail

Augmentation de la TVA, de la CSG ou d’une autre taxe ? Nicolas Sarkozy affirme ne pas avoir encore tranché, promettant juste des « décision fortes » d’ici 10 jours. « La France est devenue importatrice nette d’automobiles, alors que nous avons PSA et Renault », a-t-il déploré, estimant qu’« il faut alléger le coût du travail et trouver des recettes alternatives pour que la France reste une terre d’innovation ». Mais aussi détricoter les 35 heures en donnant à chaque entreprise la possibilité de négocier ses propres accords.

Quant à la taxe sur les transactions financières, Nicolas Sarkozy a réaffirmé la volonté de la mettre en œuvre sans attendre l’accord d’autres pays. « La France montrera l’exemple et entrainera l’Europe et, je l’espère, le monde entier », a-t-il martelé, avant de glisser : « si je vous dis que nous ferons la taxe quand les Anglais décident de la faire... ». Devant les rires dans la salle, il a ajouté goguenard : « je vois que vous connaissez nos amis anglais. »

Toutes les images de la cérémonie sont ici : www.flickr.com/lyoninfo

Photo : © Michael Augustin

Publié le : jeudi 19 janvier 2012, par Michael Augustin

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite