publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Simulation : deux morts dans le tunnel de la Croix-Rousse
Partager : 
Imprimer

Exercice de sécurité civile

Simulation : deux morts dans le tunnel de la Croix-Rousse

A peine rénové, le tunnel de la Croix-Rousse devient le théâtre d’un terrible accident impliquant un bus TCL et une dizaine de voitures. Le bilan est lourd : deux morts et une cinquantaine de blessés, dont vingt graves. Heureusement, il ne s’agit que d’un exercice de sécurité civile.

Un bus TCL traverse le tunnel de la Croix-Rousse dans le sens Saône-Rhône. A son bord : vingt passagers français et autant d’Anglais. Après 450 mètres, il entre en collision avec une dizaine de voitures. Le chauffeur du bus et un passagers sont tués sur le coup. Les autres occupants sont blessés tout comme les dix automobilistes. Voilà le scénario d’un exercice de sécurité civile qui se déroulera dans la soirée du mercredi 20 novembre.

Le but est de tester les procédures d’urgence du plan Nombreuses victimes (Novi). Les pompiers mobiliseront alors 70 hommes et 35 véhicules, le Samu 6 ambulances et 10 équipes médicales. C’est également l’occasion de vérifier les toutes nouvelles installations du tunnel, notamment la vidéosurveillance (1 caméra tous les 75 mètres) et les panneaux d’affichage.

Le travail des secours sera rendu plus difficile par la présence de nombreux blessés britanniques ne maitrisant pas le français. « Nous avons suffisamment de personnel qui parle anglais », veut croire Stéphane Rouve, préfet délégué à la sécurité, reconnaissant toutefois qu’il en serait autrement si les victimes étaient lituaniens.

« Dix-sept millions de visiteurs britanniques viennent chaque année en France », souligne l’ambassadeur du pays, Sir Peter Ricketts, qui a déjà connu deux accidents graves, à Reims et à Alpe d’Huez, depuis qu’il a pris ses fonctions il y a 18 mois. « Ce genre d’accident remonte tout de suite à la Une des journaux britanniques », explique l’ambassadeur dont les services consulaires participent à l’exercice. Préfecture et ambassade devront alors répondre aux journalistes anglais et renseigner les familles des victimes.

Soixante figurants seront recrutés pour l’exercice, dont vingt Anglais. Le tunnel sera fermé pendant toute la durée de l’opération, soit de 20h à 6h du matin, et des itinéraires de contournement mis en place.

Photo : © Michael Augustin (archives)

Publié le : lundi 18 novembre 2013, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite