publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Culture > Villeurbanne se pare de couleurs marines pour les « Invites 2013 (...)
Partager : 
Imprimer

Croiser Némo au coin d’une rue

Villeurbanne se pare de couleurs marines pour les « Invites 2013 »

Arpenter des imaginaires sans limite, c’est la promesse du festival des Invites qui ouvre une parenthèse enchantée sur Villeurbanne jusqu’au dimanche 23 juin. La ville accueille une trentaine de compagnies d’arts de rue, une dizaine de concerts et des animations dans les quatre coins d’une ville aux couleurs de l’océan... L’occasion d’une immersion dans une grande œuvre collective commanditée par les Ateliers Frappaz.

Une toile bleu profond, des poissons de laines, un calamar géant en métal, des sardines en alu... Non ce n’est pas le décor d’un conte d’explorateurs, mais l’ambiance créée par les Ateliers Frappaz pour les Invites 2013. En effet, pour sa douzième bougie, le festival « pas pareil » maquille le centre ville de Villeurbanne en fonds marins.

Festival monumental et collectif, les Invites ont fédéré des dizaines de bénévoles pour réaliser ces œuvres éphémères depuis le mois d’avril. Car ces 5 jours d’effervescence nécessitent un méticuleux travail de préparation en amont. « On avait envie de construire un festival avec les habitants, de transformer l’espace public ensemble », confie Patrice Papelard, directeur artistique des Ateliers Frappaz. « Nous avons proposé le thème des fonds marins à 300 associations en mars. On s’est dit qu’être comme un poisson dans l’eau ce serait drôle ».

Une fois le projet accepté par les habitants, il a alors s’agit de concrétiser ce rêve extravagant. Traduire en volumes, en couleurs, en textures, et en paysages imaginaires, c’est le métier de deux fidèles de l’équipe Frappaz, les scénographes Patrick Laurino et Stéphane Durand. Leur défi ? Transformer le visage de la ville.

Leur recette pour métamorphoser un espace urbain ? L’émulation collective. « Nous sommes plutôt dans une démarche artisanale puisqu’on n’a pas les moyens d’Hollywood. Mais on sait qu’on peut raconter des histoires délirantes avec les ateliers et les habitants. Les bénévoles apportent leurs savoir-faire et leurs idées. Il y a d’excellents peintres, tricoteuses, menuisiers.... On découvre des talents ! », observe Stéphane Durand.

Ces talents ce sont des femmes et des hommes réunis les après-midis de printemps dans les ateliers. Leur point commun : l’envie d’être là. Et les portes sont ouvertes à tous. « Intégrer un atelier ne demande pas d’avoir de connaissance artistique ou technique particulière. On travaille sur des matériaux simples : cartons, polystyrènes, aluminium. Et trois personnes les accompagnent : constructeurs, scénographes et plasticiens », explique Agathe Sinck, chargée de médiation des Ateliers.

Joseph Maimone vient depuis 10 ans. « Au départ, j’accompagnais ma petite fille pour une visite », nous raconte-t-il en peignant des poissons-clowns. Retraité de l’usine Berliet, pour lui la préparation des Invites c’est un « passe-temps à deux pas de la maison ». Même s’il vient pour se rendre utile, le plaisir est au rendez-vous. « Les gens sont sympas. Il y a une bonne ambiance et un nouveau sujet chaque année ». Marie-Laure aussi est venue avec une petite fille qu’elle garde. « Je cherchais une sortie originale. J’ai vu ça à “Culture Pour Tous”, (une association villeurbannaise de lutte contre l’exclusion, ndlr). Il y a des femmes, des hommes, des enfants de toutes les cultures. On rencontre des gens qu’on n’aurait jamais rencontrés ».

Pour Maité, qui vient pour la huitième année, c’est un rendez-vous incontournable du printemps. « Pendant 3 mois, c’est une autre vie. J’aime bien les projets déjantés. J’attends avec impatience que ça reprenne. Ils ont toujours des idées nouvelles, alors on se prête au jeu », raconte-t-elle en tricotant un petit poulpe. Au total, c’est une centaine d’objets qui sortiront des ateliers pour aller habiller les rues.

Coté scène, des artistes de rue très divers vont voguer dans cet univers aquatique : théâtre d’objet, théâtre burlesque, marionnettes géantes, arts du cirque, théâtre musical... Et bien sûr, 4 soirées de concerts avec notamment Skip & Die, Rachid Taha, Thomas Fersen et La Femme. Le tout : gratuit !

9 sites attendent les festivaliers. Mais les 3 places fortes à ne pas rater sont le quartier Gratte-Ciel, le square de la Doua et le parc du Centre. Les Invites ont accueillis 70 000 festivaliers en 2012. Préparez votre tuba pour un petit bain de foule en fête !

Info : invites.villeurbanne.fr

Photo : Ateliers Frappaz

Publié le : jeudi 20 juin 2013, par Aurélie Marois

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Exposition

Lumière sur Yoko Ono

Le musée d'art contemporain (macLyon) de Lyon accueille très prochainement l'une des expositions les plus (...)
La suite
Art contemporain

Découverte et redécouverte à l'IAC

« Collection 15' » et « Demain dans la bataille pense à moi » sont présentés simultanément dans les 12 espaces de (...)
La suite
Musée des Confluences

Une exposition crée le lien entre arts plastiques et machines

Plus de 170 pièces, du XVIIIe siècle à nos jours, issues de 44 musées en Europe sont ici réunies pour la première fois (...)
La suite
Une mise en scène à faire fuir les jeunes

Faust à l'Opéra de Lyon : « Madame, on préfère le théâtre »

Florence Leray, journaliste mais également enseignante en philosophie a emmené ses élèves à l'Opéra. Le résultat de (...)
La suite
Clôture du Festival Lumière

Martin Scorsese : « Il faut se battre pour le cinéma ! »

Le festival Lumière s'est conclu dimanche sur un dernier hommage au lauréat, Martin Scorsese. De nombreuses (...)
La suite
Martin Scorsese récompensé

Prix Lumière 2015 : le sacre d'un passionné

« Tu as inventé les journées de 36 heures et les heures de 90 minutes. » C'est ainsi que Bertrand Tavernier a (...)
La suite
Festival Lumière

Une 7ème édition pour rendre hommage au 7ème art

Avec 328 séances, 68 lieux de projection et Martin Scorsese pour le Prix Lumière, la 7ème édition du festival (...)
La suite