publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > 25 animaux meurent chaque seconde dans les laboratoires
Partager : 
Imprimer

Une manifestation contre le vivisection

25 animaux meurent chaque seconde dans les laboratoires

Une soixantaine de personnes se sont rassemblées samedi après-midi place des Terreaux, avant de déambuler jusqu’à la rue de la République en passant par la place Bellecour, afin de protester contre les expériences sur les animaux. Un rassemblement a lieu à Paris le même jour à l’occasion de la Journée mondiale des animaux dans les laboratoires.

Avec des images chocs et des slogans tels que Oui à la sciences sans souffrance, non à la science sans conscience ou On peut soigner sans tuer, les militants de Respect Animal et de Dignité Animal veulent attirer l’attention. Mais aussi informer sur les méthodes substitutives, comme la culture des cellules et tissus humains ou la modélisation informatique.

« Les animaux sont biologiquement très différents des hommes », explique Stéphanie Rouby, la présidente de Respect Animal. « Certains animaux ne réagissent pas à certaines maladies, comme le chimpanzé au virus du SIDA et à l’Hépatite B. » Sur leur pancartes, les manifestants pointent le Médiator, le Thalidomide et le Benoxaprofène, tous des médicaments testés sur des animaux, avant de tuer ou défigurer des humains.

Plus de 12 millions d’animaux sont utilisés à des fins expérimentales et scientifiques en Europe, dont plus de 2 millions en France. Chaque seconde 25 animaux meurent dans le monde des conséquences des tests en laboratoire, souvent dans d’atroces souffrances. En France, un animal meurt toutes les 12 secondes (toutes les 3 secondes en Europe).

Les passants sont interpellés, parfois même choqués. Sébastien, 25 ans, militant, affirme avoir vu des personnes pleurer à la vue des pancartes. Pour Henri, 50 ans, la manifestation est une bonne idée car « on en parle pas assez ». Il trouve toutefois les images pas assez dures et tape-à-l’œil. « Pour prendre conscience, il faut que ça choque. » Mickaël, 33 ans, déplore que « ce n’est pas une des préoccupations des Français ». En revanche pour Nathan, 26 ans, et Sébastien, 20 ans, « une manifestation ne sert à rien, les laboratoires s’en foutent, il faut les bloquer pour que ça change. Mais pas les saccager. »

Un stand d’information était présent place de la Comédie tenant à disposition des passants des pétitions et de la documentation sur la vivisection et d’autres sujets concernant les animaux.

Photos : © Nora Bariguian

Publié le : mardi 26 avril 2011, par Nora Bariguian

Réagir : 

Galerie photos (4 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



2 commentaires pour cet article


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite