publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Cantonales : entre frustrations et exultations
Partager : 
Imprimer

Soirée électorale animée à Lyon

Cantonales : entre frustrations et exultations

Le second tour des cantonales a réservé nombre de surprises dans le Rhône. Récit de la soirée électorale, des quartiers généraux des partis à la préfecture.

« Je suis de corvée ce soir, c’est moi qui doit débattre », s’amuse Éric Poncet, conseiller général d’Ecully. Au siège de l’UMP, l’ambiance est relativement détendue malgré les incertitudes. Militants et cadres attendent les résultats de Lionel Lassagne autour d’une bonne bouteille de vin. Gagnera ? Gagnera pas ? Les annonces se succèdent et se contredisent parfois. Lorsqu’Éric Poncet annonce la victoire avec 200 voix d’avance, un autre militant lui répond presque aussitôt : « Ah non moi on me dit qu’il perd avec 200 voix de retard. »

L’attente se poursuit et cède peu à peu la place à l’agacement. Éric Poncet finit par lâcher : « je n’aimerais pas être à la place de Lionel Lassagne maintenant. Si moi je ressens de la frustration, je n’ose pas imaginer ce que ce doit être pour lui. » Aucun suspens en revanche pour Dominique Perben, largement perdant face à Jean-Jacques David : « c’est dommage qu’un homme politique de sa carrure finisse battu ainsi dans son propre canton », se désole Éric Poncet. Un dépit pour la forme.

Au local du Front national, la victoire du maire du 6ème est accueillie par des applaudissements. « On était plus contre Perben que pour David », commente Bruno Gollnisch, « Perben, qui était un calamiteux ministre de la justice. »

Plusieurs dizaines de militants, jeunes et moins jeunes, sont réunis dans le petit local dans le quartier de Perrache. L’ambiance est bonne, malgré la défaite d’André Pozzi, arrivé en tête au premier tour à Saint Priest. « Nous avons gagné à Carpentras, c’est symbolique », s’enthousiasme Christophe Boudot, secrétaire départemental du parti. Le souvenir de la profanation du cimetière juif de la ville en 1990, attribuée à tort au FN, est encore dans tous les esprits. "« 100 000 personnes avaient défilé, dont François Mitterand. Ils portaient un ballon de baudruche, avec l’inscription : "Le Pen, Carpentras c’est moi" », s’indigne Bruno Gollnisch, savourant visiblement sa revanche.

Le conseiller régional ne peut s’empêcher d’entonner son petit couplet sur la « manipulation médiatique » : « tous les médias nous situent à 10%, alors que nous avons obtenu 30% en moyenne dans les cantons où nous étions présents. » Quelques instants plus tard, ce chiffre passe à 40% dans la bouche de Marine le Pen qui intervient à la télé. La vérité se situe au milieu. les 394 candidats FN présents au second tour ont obtenu en moyenne 35,8% des voix, selon l’Ifop. Une fois l’allocution de la présidente du FN terminée, les ténors du parti se mettent en route pour la traditionnelle soirée électorale à la préfecture. « C’est là que la presse nous attend. »

De nombreux journalistes et militants sont déjà rassemblés dans le Grand salon de l’hôtel de département, en attendant les candidats. C’est par un tonnerre d’applaudissements qu’est accueillie l’arrivée de l’écologiste Raymonde Poncet, victorieuse à la Croix-Rousse. Une manifestation de joie dont la vénérable institution est peu coutumière, au point que le préfet demande aux Verts de mettre la pédale douce. Qu’à cela ne tienne, la surenchère de l’applaudimètre est lancée. Ainsi, l’entrée de Jean-Jacques David se fait de manière encore plus bruyante, battue peu de temps après par l’apparition de Béatrice Vessiller, bras dessus, bras dessous avec Raymonde Poncet (photo). Puis, c’est au tour de Gérard Collomb, accompagné de Thierry Philip de déchaîner les passions, au point qu’on peut entendre des militants de la majorité, rassemblés autour de Michel Mercier s’écrier « applaudissez plus fort qu’eux ! ».

Photo : © Ugo Moret

Publié le : lundi 28 mars 2011, par Eve Renaudin, Michael Augustin, Ugo Moret

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite