publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Culture > Entre nos Mains
Partager : 
Imprimer

diapo
Cinéma

Entre nos Mains

Que se passe-t-il lorsque des salariées décident de reprendre leur entreprise en faillite sous forme de société coopérative pour sauver leurs emplois ? Une belle aventure collective et cinématographique. C’est ce qu’a saisi la documentariste Mariana Otero immergée pendant 4 mois dans une manufacture de lingerie située dans la région d’Orléans. Autant que dans l’utopie participative qu’elle voit naître...

Se réunir, échanger, investir, ou pas, prendre des décisions, mesurer les risques... Dans l’entreprise coopérative, le salarié occupe une place bien complexe. C’est toute cette complexité qui va bousculer le quotidien ordinaire des employés de la manufacture de lingerie Starissima dans le film Entre nos mains. La SCOP (Société Coopérative de Production) comme solution pour sauver leur entreprise de la faillite.

En plongeant sa caméra dans ce microcosme, Mariana Otéro va titiller les réflexions et les confidences des salariés, pour révéler leur travail sous un angle différent. Et de transformer cette petite entreprise en petit théâtre intime et politique.

Plutôt isolées les unes des autres dans leurs premières réactions face au projet de reprise, les salariées – majoritairement des femmes – sont progressivement rassemblées dans l’image et la parole transformant leur lieu de travail en réel espace démocratique. Chacune, à partir de sa propre histoire, cherche sa place dans un projet d’entreprise nouveau. On repense son rapport au travail, à ses collègues, à la direction. Au fil des semaines, la confiance grandit. La parole collective se tisse entre les machines à coudre et les bureaux. Et les salariés de postes et d’origines culturelles différentes s’épanouissent ensemble dans des pratiques démocratiques, égalitaires et solidaires. L’utopie participative se met en marche.

Tantôt comique, tantôt dramatique, ce documentaire est construit comme une petite histoire avec ses personnages, ses enjeux et ses péripéties. Mariana réussit un instantanée profondément humain, où s’entrecroisent des personnalités originales et attachantes. Le film est si bien écrit qu’il est plus qu’un documentaire. Il est une composition. Sensible, poétique, rythmée. Mais en filigrane, c’est la réalité de beaucoup d’entreprises affectées par la pression économique qui résonne. Et cette réalité trouve un écho tout particulier dans l’agglomération lyonnaise avec la fermeture en cours de la manufacture de lingerie Lejaby. Malgré tout, Entre nos mains reste un documentaire lumineux pour entendre les voix de celles et ceux qui veulent rêver un autre monde.

- Long-métrage français
- Réalisé par Mariana Otero
- Genre : Documentaire
- Sortie : 6 octobre

Photos : © Diaphana Distribution

Publié le : mercredi 6 octobre 2010, par Aurélie Marois

Réagir : 

Galerie photos (4 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Exposition

Lumière sur Yoko Ono

Le musée d'art contemporain (macLyon) de Lyon accueille très prochainement l'une des expositions les plus (...)
La suite
Art contemporain

Découverte et redécouverte à l'IAC

« Collection 15' » et « Demain dans la bataille pense à moi » sont présentés simultanément dans les 12 espaces de (...)
La suite
Musée des Confluences

Une exposition crée le lien entre arts plastiques et machines

Plus de 170 pièces, du XVIIIe siècle à nos jours, issues de 44 musées en Europe sont ici réunies pour la première fois (...)
La suite
Une mise en scène à faire fuir les jeunes

Faust à l'Opéra de Lyon : « Madame, on préfère le théâtre »

Florence Leray, journaliste mais également enseignante en philosophie a emmené ses élèves à l'Opéra. Le résultat de (...)
La suite
Clôture du Festival Lumière

Martin Scorsese : « Il faut se battre pour le cinéma ! »

Le festival Lumière s'est conclu dimanche sur un dernier hommage au lauréat, Martin Scorsese. De nombreuses (...)
La suite
Martin Scorsese récompensé

Prix Lumière 2015 : le sacre d'un passionné

« Tu as inventé les journées de 36 heures et les heures de 90 minutes. » C'est ainsi que Bertrand Tavernier a (...)
La suite
Festival Lumière

Une 7ème édition pour rendre hommage au 7ème art

Avec 328 séances, 68 lieux de projection et Martin Scorsese pour le Prix Lumière, la 7ème édition du festival (...)
La suite