publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Fin de grève chez Lejaby, le blocage levé
Partager : 
Imprimer

Conflit social

Fin de grève chez Lejaby, le blocage levé

La direction de l’entreprise et les syndicats annoncent s’être mis d’accord sur les indemnités de licenciement du plan social. Ainsi, chaque salariée recevra en plus des indemnités légales, 15 000 euros plus 600 euros par année d’ancienneté pour les 5 premières années, puis 500 euros par année suivante. Les jours de grève seront également payés. L’accord a été obtenu grâce à la médiation du directeur du travail Michel Delarbre. La veille, le ministre de l’économie Christian Estrosi avait demandé au préfet de mettre en place cette médiation. Une fois n’est pas coutume, il avait alors salué à l’Assemblée nationale « le formidable combat des ouvrières ».

L’accord a été trouvé mardi soir sous l’égide de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence et de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE). Il a été soumis au vote des salariées mercredi. « Sur 147 votants, il y a eu 118 pour, 26 contre et une abstention », a indiqué Nicole Mendez, déléguée CFDT. Le blocage du site, qui durait depuis le 16 septembre a été levé à 14h.

« Je ne suis pas satisfaite », nuance Nicole Mendez. « La satisfaction aurait été la sauvegarde de l’emploi. C’est encore une entreprise qui se sépare de ses salariés. La dernière du secteur dans le région », déplore la déléguée syndicale qui affirme ressentir « de l’amertume ». 197 salariées sur les 652 que l’entreprise emploie dans la région perdront leur travail, suite à la fermeture de 3 des 4 sites de production. Une dernière réunion du Comité central d’entreprise est prévue jeudi pour évoquer les autres volets du plan social.

Plusieurs procédures judiciaires sont néanmoins encore en cours, dont une qui vise à faire annuler le plan social. La direction avait en effet caché aux syndicats un procès en cours que l’actuel propriétaire, le groupe autrichien Palmers Textil, a intentée au précédent. Palmers veut faire annuler l’achat de Lejaby et récupérer les 45 millions d’euros payés pour l’entreprise. Jugement le 19 octobre. « Chez Lejaby, il se passe toujours quelque chose », conclut Nicole Mendez.

Photo : © lyon-info.fr

Publié le : mercredi 29 septembre 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite