publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Une aide aux vacances pour les plus défavorisés
Partager : 
Imprimer

Un nouveau programme expérimental

Une aide aux vacances pour les plus défavorisés

550 personnes à faibles revenus pourront bénéficier cet été d‘une aide au départ en vacances. Une semaine en pension complète, animations et transport inclus, à faible coût, voire quasiment gratuite. Un dispositif expérimental lancé à l’initiative de l’Union Nationale des Associations de Tourisme (Unat) en partenariat avec 37 villages et centres de vacances de Rhône Alpes.

Chaque année presque la moitié des Français ne partent pas en vacances. En 2010, 47 % des familles sont restées à la maison, la plupart, faute d’argent, selon une étude du Crédoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie). Face à ce phénomène, l’Unat met en place une aide au départ en vacances dans les 8 départements de la région. Chaque bénéficiaire a droit à une semaine en pension complète, animations et transport compris. Le dispositif est réservé aux Rhônalpins dont le quotient familial est inférieur à 1000 euros. Un plafond plus élevé donc que les 750 euros qui donnent droit aux bons vacances de la Caf.

L’aide concerne les familles, couples, adultes isolés et jeunes de moins de 18 ans, mais « les familles monoparentales ou isolées seront favorisées », explique Frédéric Prelle, Président de l’Unat Rhône-Alpes. « Notre dispositif ne vient pas en concurrence avec d’autres aides, c’est un complément », ajoute le président. En fonction des revenus, entre 65% et 95% du prix de séjour sont pris en charge.

Le montage financier du programme est complexe. « Il fallait convaincre les hébergeurs de baisser leurs prix et de renoncer à une partie de leur rentabilité », se souvient Frédéric Prelle. Au total, 312 000 euros de subventions seront versées entre mars 2010 et mars 2012. L’État participe avec 80 000 euros en 2011, la poursuite de son soutien est en revanche incertain.

Porte d’entrée : les centres sociaux

31 structures sociales de la région sont impliquées dans l’opération : 26 centres sociaux, ainsi que 2 fédérations départementales des restos cœur et 3 délégations départementales du Secours catholique. Leur rôle est de repérer les bénéficiaires potentiels du dispositif, vérifier leur éligibilité et de monter le dossier. « On sent un vrai besoin de leur part. 15 familles de notre association partiront cette été », se réjouit Soundes Boujday, responsable des vacances aux Restos du Cœur de Villeurbanne.

Un premier test a déjà été réalisé pendant les vacances de Pâques. Deux familles et deux groupes de femmes seules sont partis dans la Drôme et en Haute Savoie. « Les vacances, c’est s’accorder un vrai temps de répit. Cette opération souligne aussi le droit à l’égalité », note Yves Macquet, de l’Union régionale des Centres sociaux Rhône-Alpes.

Photo : Unat

Publié le : lundi 11 juillet 2011, par Angela Murgulescu

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite