publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Fermeture de 3 restaurants pour personnes âgées
Partager : 
Imprimer

Encore plus d’isolement

Fermeture de 3 restaurants pour personnes âgées

L’Union de gestion des foyers restaurants de Lyon (UGFRL) compte 18 établissements, qui accueillent des personnes âgées en quête de lien social le temps d’un repas. Après négociation avec la Ville de Lyon en raison d’un manque de rentabilité, trois foyers-restaurants doivent fermer.

« C’est un lien social qui va disparaître », s’énerve Michel Havard, conseiller municipal de Lyon et opposant farouche de Gérard Collomb. Pour 8,20 euros, les personnes âgées de plus de soixante ans peuvent rompre l’isolement et partager un repas complet, allant de l’entrée au dessert, avec vin et café, avec les habitants du quartier. « C’est un lieu de convivialité et de proximité », explique Gérard Frize, président de l’UGFRL, qui met également ses salles à disposition pour des animations, comme la soirée loto le mardi soir après le repas.

Seulement voilà, faute de rentabilité et de moyens, trois de ces foyers vont fermer : celui de St Michel dans le 7ème, de St Jean dans le 5ème et des Terreaux dans le 1er. Une grande déception pour Jacqueline Soubeirat, une habituée depuis 8 ans du foyer de St Jean : « Je suis moins seule. Ça me coupe ma journée. Et puis, le mercredi, c’est club : on joue au scrabble, à la belote ».

« Le montant pour sauver ces foyers est dérisoire », s’étrangle Michel Havard. « Si on est une ville amie des aînés, on fait l’effort de faire deux cocktails en moins ». La Ville finance environ 50% des coûts des foyers, le reste étant pris en charge par l’UGFRL. « On aurait bien aimé continuer, mais on ne peut pas faire du social et du déficit », commente, philosophe, Gérard Frize.

En effet, les établissements qui doivent fermer ne sont pas du tout rentables « Les trois foyers concernés sont des salles très peu fréquentées. On sert en moyenne cinq repas par jour », note le président de l’UGFRL. De quoi laisser un trou de 47 000 euros par an. Car pour qu’un restaurant soit dans les clous, il faut servir entre 25 et 30 repas par jour, ce qui est le cas dans les autres foyers-restaurants.

Les causes de cet désamour ? « Les trois foyers se trouvent hors résidence », explique Gérard Frize. En effet, les autres foyers-restaurants sont tous situés au sein ou à proximité d’une résidence accueillant des personnes âgées, qui s’y rendent souvent ensemble. De plus, l’UGFRL ne bénéficie plus de contrats aidés, subventionnés par l’Etat. L’association doit désormais recourir à l’intérim, très cher, ou aux CDI.

Tout n’est cependant pas perdu. 15 foyers restent ouverts, tandis que dans le Vieux Lyon, le Bistrot St Jean, en face du foyer, ouvre ses portes aux personnes âgées et à leur club, pour perpétuer leur traditionnel rendez-vous.

Photo : DR

Publié le : vendredi 15 juillet 2011, par Mélanie Rauscher

Réagir : 

 


2 commentaires pour cet article


  • Fermeture de 3 restaurants pour personnes âgées 17 juillet 2011 à17:56, par Marion

    Pétard mouillé... Une fois encore la droite lyonnaise se saisit de n’importe quel argument pour faire de l’anti-collombisme primaire, qui plus est sur un dossier où la municipalité est exemplaire. Lyon peut s’ennorgueillir d’être une des villes de France qui agit le plus pour ses aînés... On ne peut pas en dire autant de l’état !

  • Fermeture de 3 restaurants pour personnes âgées 3 août 2011 à00:12, par Bonne poire

    Et comme vient de me le faire justement remarquer mon interlocuteur : "C’est pour éviter le rassemblement de jeunes potentiellement désoeuvrés et potentiellement dangereux dans les halls des immeubles." ;o)

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite