publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Gerin - Mélenchon, la guerre continue
Partager : 
Imprimer

Présidentielles 2012

Gerin - Mélenchon, la guerre continue

André Gerin ne désarme pas. Malgré le vote massif en faveur de son ennemi Jean-Luc Mélenchon, qui a remporté les primaires communistes avec 59,12%, le député vénissian refuse de se ranger derrière le président du Parti de gauche. Quitte à le menacer d’une candidature dissidente en 2012.

« Il n’y aura pas de candidat communiste. Beaucoup d’électeurs vont devoir se confronter au premier tour à deux candidats socialistes », s’est écrié l’ex-maire de Vénissieux lundi matin lors d’un point presse. Tandis qu’André Chassaigne, candidat malheureux avec 36,82% des voix malgré le soutien d’André Gerin, a appelé à se « rassembler autour d’un objectif politique commun », le député du Rhône refuse de rendre les armes. « Je ne mènerai pas la campagne électorale [et] je ne voterai pas pour Jean-Luc Mélenchon » en 2012, a-t-i martelé. Et de conclure : « je n’exclue pas de me présenter à nouveau à la présidentielle. »

Comment y parvenir ? En s’appuyant sur tous les communistes qui n’ont pas voté Mélenchon. « Le PCF revendique 130 000 adhérents, or seuls 69 227 étaient inscrits pour les primaires », c’est à dire à jour de cotisation, calcule André Gerin, qui en déduit que « des milliers d’adhérents ont été interdits de vote. » Ce qui n’en fait pas automatiquement des soutiens du député communiste, mais peu importe. Tandis que même André Chassaigne n’est « pas d’accord » avec la démarche du Vénissian, celui-ci se laisse jusqu’en octobre pour « faire le point avec tous les militants avec qui je travaille. »

Craint-il d’être exclu du parti ? « Pour quoi faire ? » s’esclaffe l’ancien maire. Et de rappeler que les camarades qui ont soutenu José Bové en 2007 sont toujours adhérents. Excluant d’emblée de créer son propre mouvement, il vise en réalité le prochain congrès du PCF, espérant qu’il mettra fin au règne d’une direction « en cours de boboïsation ». Ce congrès aura lieu fin 2012, bien après les élections.

L’élu ne craint pas le populisme, prônant à la fois la sortie de l’euro (« un corset de fer d’austérité »), une « guerre contre la drogue » et l’arrêt de l’immigration. « Non, l’immigration n’est pas une chance pour la France. C’est un mensonge entretenu depuis 30 ans. », a-t-il notamment déclaré. « Oui c’est une chance pour le capitalisme financier, pour diviser, pour exploiter, pour généraliser l’insécurité sociale, exclure, ghettoïser des millions de familles. » Sur ce thème, il se trouve volontairement en opposition frontale avec Jean-Luc Mélenchon qui, lui, défend la régularisation de tous les sans-papiers. Et tant pis si son discours ressemble à celui de Marine le Pen. « Pourquoi ça me gênerait ? » feint-il de s’interroger.

Photo : Lyon Info (archives)

Publié le : mardi 21 juin 2011, par Michael Augustin

Réagir : 

 


11 commentaires pour cet article


  • Qu’il se présente Gerin, on s’en fout.

  • Arrêtez de nous parler de Guerre qui n’existe pas !
    Gerin, on s’en fiche. Il fait honte aux communistes avec ses idées. Alors évidement ça fait une bonne occasion d’écrire un article pour neuneu en mal de haine.

    Mélenchon a gagné et c’est tant mieux. Il représente la VRAI Gauche et donne de l’espoir !

    Etant autrefois abstentionniste je trouve enfin un candidat sérieux et plein d’avenir qui me correspond.

  • Gerin - Mélenchon, la guerre continue 21 juin 2011 à10:16, par Laulau

    Gérin, au PC montre le même sectarisme imbécile que Besancenot au NPA. Le plus curieux, c’est qu’en fait, en essayant d’empêcher l’union de la gauche anti-capitaliste, ce sont eux les vrais alliés de ce PS qu’ils prétendent combattre.

  • Ceux qui ont voté pour le droitiste Mélanchon sont des collabos. La dérive droitière du Parti communiste est consommée. A part l’URCF et le PRCF il n’y a plus de parti communiste en France. La différence entre le PS et l’UMP étant la vaseline, tous les acquis sociaux du CNR ont ou vont disparaitre grâce à la dérive droitière du Parti.

  • Monsieur Gerin fait honte au Parti Cmmuniste et ne respecte pas le vote des militants. Qui voudrait d’un candidat qui ne respecte pas le résultat des urnes ??? Tous derrière Mélenchon pour 2012 !!

  • Gerin - Mélenchon, la guerre continue 21 juin 2011 à12:09, par woshe

    Le droitiste Mélenchon ? Il faut préciser parce que je ne vois pas en quoi le programme du front de Gauche, qu’il portera, est inspiré par la Droite. C’est facile de coller des étiquettes sur les gens. D’autre part, ça fait quand même des lustres que le PCF (sans Mélenchon pour le droitiser !) s’allie avec le PS. Aux dernières cantonales, mais aussi aux Européennes, ce sont certains candidats PCF et non PG qui ont préféré, dès le coup d’envoi, faire alliance avec le PS. Alors les leçons de collaboration, vous repasserez.

  • Gerin - Mélenchon, la guerre continue 21 juin 2011 à13:30, par Pierre

    Si Gérin se présente en 2012, il aura mon soutien et celui de trés nombreux communiste

  • Pierre qui roule... n’en rajoutez pas svp.
    Gérin, ne représente : RIEN !
    Non seulement le FRONT DE GAUCHE n’a pas besoin de lui, mais en plus il n’en veut surtout pas, demandez vous verrez, gardez-le vous bien !

  • Gerin - Mélenchon, la guerre continue 21 juin 2011 à14:07, par Laulau

    Je suppose que Monsieur Gérin a été élu dès le premier tour et qu’il n’a pas bénéficié du report des voix de gauche au second. Sinon je ne vois pas bien comment il peut accuser Mélenchon de vouloir s’allier avec le PS. Encore une foi, ce sont au contraire les sectaires de tout poils du PC du NPA et de LO qui sont les meilleurs alliés du PS qui ne tire son hégémonie sur la gauche que de la division des anti-capitalistes.

  • Gerin - Mélenchon, la guerre continue 21 juin 2011 à15:08, par jaquinou

    Je ne voterai pas Mélenchon, n’est-ce pas lui avec son copain Jospin qui ont détruit toutes les fonctions publics pour la vendre au capitalisme européen à Barcelone ?
    Je pense que vous avez surtout oublié ce qu’était la lutte des classes et des mases,la dictature du prolétariat etc
    Tout ce que le capîtalisme a fait plier au PCF. Il serait bon pour certain de relire les ouvrages d’avant 1920 date de la création du parti, de revoir 1936 à 1945 avec le CNR toutes les lois dont vous profitez tous les jours qui sont à donner à l’honneur de véritables communistes et non de certains bobo parisien : CONGES PAYES, SEMAINE DE 40Heures,SECURITE SOCIALE, CONVENTIONS COLLECTIVES etc. Ce n’est surement pas Mélenchon qui va défendre ces acquis avec les sociaux démocrates et le FMI et l’EU.
    Nous avons tous besoin d’un PCF fort qui est le seul parti de rupture avec le capitalisme, qui défend la luttes des classes et des masses, c’est ce que l’on appel LE SOCIALISME

  • Gerin - Mélenchon, la guerre continue 21 juin 2011 à18:35, par Laulau

    "Nous avons tous besoin d’un PCF fort qui est le seul parti de rupture avec le capitalisme"

    Et ce sont les sectaires comme vous qui ont amené le parti la où il est. Quant à la dictature du prolétariat, cette notion fut défigurée pour mieux l’abandonner par le sinistre Georges Marchais pas par les gens comme moi qui ont quitté le parti, justement à cause de ça.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite