publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Culture > L’amour c’est mieux à deux
Partager : 
Imprimer

diapo
Cinéma

L’amour c’est mieux à deux

Pour Michel, la rencontre parfaite doit être totalement due au hasard. Seule garantie pour que l’histoire d’amour perdure, puisque chez ses parents et ses grands parents, ça s’est passé comme ça. Ainsi, quand il apprend que sa rencontre avec la belle Angèle a été arrangée par un copain, il la plaque sans ménagement. Il est comme ça le Michel, il a des principes. Ce n’est que quand il apprend que les romances de ses ainés se sont, elles aussi, quelque peu fissurées avec le temps, qu’il se décide à reconquérir le coeur de la belle Angèle. Mais voilà, c’est trop tard, puisqu’Angèle s’est déjà mis en ménage avec Sylvain.

La film marque le grand retour derrière la caméra de l’ancien Nul Dominique Farrugia, qui ne s’était plus essayé à la réalisation depuis Trafic d’influence en 1999. Secondé par Arnaud Lemort, il ambitionnait de tourner une comédie romantique à l’anglo-saxonne. C’est totalement raté.

Non seulement l’histoire est neuneu à souhait, aussi le choix des acteurs empile erreur de casting sur erreur de casting. Manu Payet, qui mime Vincent, un copain de Michel, est tout sauf crédible dans le rôle du serial tombeur sex addict au sourire ultra brite. Pas plus d’ailleurs que Clovis Cornillac qui joue Michel, un type tellement attachant que son ex en est encore amoureuse un an après, alors qu’il ne s’était jamais rien passé entre eux. Finalement, c’est encore l’animatrice télé Virginie Efira (Nouvelle Star) qui, pour son premier grand rôle au cinéma, s’en sort le mieux, c’est dire. Et même pas trop mal, même si les larmes sur commande ne coulent pas encore comme elle le voudrait. A noter, la malentendante Sophie Vouzelaud, choix du public à l’élection de Miss France 2007, qui campe une jeune femme sourde-muette (ça on comprend) en fauteuil roulant (ça on comprend moins), aussi insipide qu’inutile. Et Jonathan Lambert qui joue un vendeur de costumes pédé, dont le seul intérêt réside dans cette réplique : « je suis homo et je m’appelle Ariel ». Pour le reste, le résultat est consternant de bêtise.

- Long-métrage français
- Réalisé par Dominique Farrugia, Arnaud Lemort
- Avec Clovis Cornillac, Virginie Efira, Manu Payet, Annelise Hesme, Laurence Arne, Shirley Bousquet, Jonathan Lambert, Sophie Vouzelaud...
- Genre : Comédie, Romance
- Site officiel : www.studiocanal.com/tous-nos-films/films-comedie/cid13013/l-amour-c-est-mieux-a-deux.html
- Durée : 1h39
- Sortie : 5 mai

Photos : © StudioCanal

Publié le : lundi 3 mai 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

Galerie photos (10 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Exposition

Lumière sur Yoko Ono

Le musée d'art contemporain (macLyon) de Lyon accueille très prochainement l'une des expositions les plus (...)
La suite
Art contemporain

Découverte et redécouverte à l'IAC

« Collection 15' » et « Demain dans la bataille pense à moi » sont présentés simultanément dans les 12 espaces de (...)
La suite
Musée des Confluences

Une exposition crée le lien entre arts plastiques et machines

Plus de 170 pièces, du XVIIIe siècle à nos jours, issues de 44 musées en Europe sont ici réunies pour la première fois (...)
La suite
Une mise en scène à faire fuir les jeunes

Faust à l'Opéra de Lyon : « Madame, on préfère le théâtre »

Florence Leray, journaliste mais également enseignante en philosophie a emmené ses élèves à l'Opéra. Le résultat de (...)
La suite
Clôture du Festival Lumière

Martin Scorsese : « Il faut se battre pour le cinéma ! »

Le festival Lumière s'est conclu dimanche sur un dernier hommage au lauréat, Martin Scorsese. De nombreuses (...)
La suite
Martin Scorsese récompensé

Prix Lumière 2015 : le sacre d'un passionné

« Tu as inventé les journées de 36 heures et les heures de 90 minutes. » C'est ainsi que Bertrand Tavernier a (...)
La suite
Festival Lumière

Une 7ème édition pour rendre hommage au 7ème art

Avec 328 séances, 68 lieux de projection et Martin Scorsese pour le Prix Lumière, la 7ème édition du festival (...)
La suite