publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Culture > La « France des ronds-points » s’expose à Lyon
Partager : 
Imprimer

Raymond Depardon

La « France des ronds-points » s’expose à Lyon

Il a voulu photographier la « France des sous-préfectures ». Raymond Depardon a planté son appareil photo dans des centaines d’endroits différents : villages, petites villes, champs, zones commerciales et industrielles, et rapporté de son périple plus de 7000 clichés. En 2010, la Bibliothèque nationale de France en a présenté une sélection. L’exposition arrive pour la première fois en province, à Lyon.

« La France, on ne la connait pas si bien que ça », analyse le photographe qui compte dans son immense œuvre la photo officielle de François Hollande. « On connait l’endroit où on est né, là où on va en vacances, la ville natale de sa femme ou de son mari. » Pour découvrir cette France inconnue, Depardon part de 2004 à 2009 avec son camping car blanc sur les routes du pays.

« La France que je voulais photographier, c’est celle d’où je viens », explique ce natif de Villefranche-sur-Saône. Bars-tabacs, monuments aux morts, églises, zones commerciales, rues vides, champs à perte de vue, plages composent cette France « des ronds-points ». 43 clichés ont été sélectionnés pour l’exposition à l’Hôtel de région de Rhône-Alpes. Une « quintessence de notre territoire », selon l’artiste.

Parti de Berck-Plage (Pas-de-Calais), il parcourt d’abord une sorte de demi-lune passant par l’est et le sud du pays, à la découverte de la « France réactionnaire », des gens qui « ont peur de l’étranger ». « J’ai voulu voir pourquoi les gens y ferment leurs volets à 5h de l’après-midi », explique le photographe. Avant de sillonner en plusieurs voyages le reste de l’Hexagone.

Partout, où Raymond Depardon plante le trépied de sa chambre photographique 20x25, un appareil à l’ancienne où la tête du photographe disparaît sous un tissu rouge, il se fait remarquer. « Les jeunes n’avaient jamais vu ça, tandis que les personnes âgées se rappelaient leurs photos de classe ou de mariage », sourit le photographe. « A Marseille, des automobilistes s’arrêtaient pour me demander : ’c’est un nouveau radar, votre truc ? »

Financé par le ministère de la culture (200 000 euros), le travail de Depardon fige authenticité des paysages, dans toute leur diversité et avec leurs couleurs, non sans susciter un sentiment latent et oppressant de solitude. « Au début, j’étais déprimé », avoue l’artiste, qui a parcouru nombre d’endroits dévastés par le chômage.

Outre l’exposition, les clichés ont donné lieu à un beau livre (336 pages, 315 photos, 59 euros), que les deux candidats à la présidentielle auraient regardé avec intérêt. « Il apparaît même derrière Nicolas Sarkozy dans sa vidéo adressée aux Français de l’étranger. Sans doute parce qu’il y a ’France’ écrit sur la couverture », s’amuse Raymond Depardon qui a déjà repris la route pour un nouveau projet sur le thème de la couleur. A découvrir en novembre 2013 à Paris au Grand palais.

Info : jusqu’au 2 mars 2013, du lundi au samedi, de 10h à 19h. Vernissage : mercredi 15 novembre à 18h. Visites guidées sur demande. Entrée libre et gratuite. Hôtel de région, 1 esplanade François Mitterrand, Lyon 2ème (Confluence).

Photo : © Michael Augustin

Publié le : mercredi 14 novembre 2012, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Exposition

Lumière sur Yoko Ono

Le musée d'art contemporain (macLyon) de Lyon accueille très prochainement l'une des expositions les plus (...)
La suite
Art contemporain

Découverte et redécouverte à l'IAC

« Collection 15' » et « Demain dans la bataille pense à moi » sont présentés simultanément dans les 12 espaces de (...)
La suite
Musée des Confluences

Une exposition crée le lien entre arts plastiques et machines

Plus de 170 pièces, du XVIIIe siècle à nos jours, issues de 44 musées en Europe sont ici réunies pour la première fois (...)
La suite
Une mise en scène à faire fuir les jeunes

Faust à l'Opéra de Lyon : « Madame, on préfère le théâtre »

Florence Leray, journaliste mais également enseignante en philosophie a emmené ses élèves à l'Opéra. Le résultat de (...)
La suite
Clôture du Festival Lumière

Martin Scorsese : « Il faut se battre pour le cinéma ! »

Le festival Lumière s'est conclu dimanche sur un dernier hommage au lauréat, Martin Scorsese. De nombreuses (...)
La suite
Martin Scorsese récompensé

Prix Lumière 2015 : le sacre d'un passionné

« Tu as inventé les journées de 36 heures et les heures de 90 minutes. » C'est ainsi que Bertrand Tavernier a (...)
La suite
Festival Lumière

Une 7ème édition pour rendre hommage au 7ème art

Avec 328 séances, 68 lieux de projection et Martin Scorsese pour le Prix Lumière, la 7ème édition du festival (...)
La suite