publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > La Région donne priorité aux étudiants
Partager : 
Imprimer

L’université présente sa stratégie

La Région donne priorité aux étudiants

Développer les partenariats avec les entreprises locales et améliorer les conditions de vie des étudiants pour rendre l’université compétitive dans un contexte de mondialisation. Voilà les grands axes de la stratégie régionale pour l’enseignement supérieur et la recherche. « Pour certains, l’idéal serait une université sans étudiants, comme des chercheurs en médecine rêvaient d’hôpitaux sans malades », ironise le cancérologue et conseiller spécial à l’enseignement supérieur Thierry Philip, pour qui la priorité absolue est au contraire de remettre les étudiants au cœur de l’université.

« Notre objectif, c’est que dans dix ans, ce soit un rêve d’être étudiant à Lyon ou à Grenoble » explique Michel Lussault, président du pôle de recherche et enseignement supérieur (PRES) de Lyon. Pour y parvenir la Région met l’accent sur la vie étudiante. A Lyon, des résidences du CROUS doivent être rénovées, de nouveaux logements construits et les restaurants universitaires agrandis. Une aide pour que les étudiants puissent consulter gratuitement un médecin, est également à l’étude selon Farid Ouabdesselam, président du PRES de Grenoble.

« Les universités en tête du classement de Shanghai ont toutes une vie étudiante extrêmement riche », ajoute Michel Lussault. « Nous voulons nous rapprocher de ce système. ». Ce classement qui note chaque année les universités mondiales en fonction de divers critères de réussite, fait la part belle aux campus anglo-saxons. Aucune université lyonnaise et grenobloise n’y figure actuellement dans les 100 meilleures.

Pour parvenir à monter dans le classement mondial, la Région compte bien se donner les moyens. Si le budget d’investissement passera de 40 à 74 millions d’euros, celui de fonctionnement sera en revanche revu à la baisse. Ainsi, l’enseignement supérieur recevra 27 millions d’euros par an contre 30 précédemment. Une évolution qui, même si elle déçoit un peu les présidents d’universités, est présentée comme nécessaire pour développer les universités à long terme.

A long terme, le conseil régional et les présidents d’établissements souhaitent regrouper toutes les universités rhônalpines sous une seule bannière, à l’image de l’université de Californie, deuxième du classement de Shanghaï, derrière Harvard.

Photo : © Région urbaine de Lyon

Publié le : lundi 14 février 2011, par Eve Renaudin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite