publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Culture > La ville de Lyon veut rire
Partager : 
Imprimer

Cafés-théâtres

La ville de Lyon veut rire

Sobrement intitulé Semaine de l’humour, la ville de Lyon prépare pour la fin du mois le premier festival du café-théâtre. Bien que la capitale des Gones ait quelques atouts dans le domaine, cette première édition s’apparente plus à un coup de pub pour le secteur qu’à un véritable festival.

« Sous le second empire, Lyon comptait plus de 40 cafés-théâtres », rappelle Henri Pouradier Duteil, fondateur de l’Accessoire. Aujourd’hui, il y en a tout de même encore 10, pas les mêmes. L’Accessoire qui a soufflé ses 26 bougies cette année, est le plus ancien.

« Le festival est une manière de dire aux gens : "voilà il se passe quelque chose" et attirer un public qui ne vient pas spontanément », explique Georges Képénékian, l’adjoint à la culture. « Un coup de projecteur sur ces lieux et un soutien pour nous », renchérit Carole Benhamou du Théâtre Lulu sur la colline, la plus grande des salles lyonnaises avec 250 places.

Préparé depuis février, le projet a le mérite d’avoir mis en contact les différentes structures, qui se connaissaient sans se fréquenter. En revanche, faute de temps, il n’a pas permis d’accoucher d’un festival digne de ce nom. Les salles se contentent de présenter leur programmation habituelle, sans tête d’affiche ni manifestation extraordinaire. Même la marraine, l’actrice, réalisatrice et scénariste Charlotte de Turckheim ne fait pas le déplacement. Seul une tarification unique à 10 euros (contre 12 à 20 euros habituellement) et un chéquier de réductions sortent de l’ordinaire. Même « le titre est perfectible », reconnaît Thierry Buenafuente, directeur du Nombril du Monde et coordinateur du projet. « Il sera plus sexy l’année prochaine. »

Cette année, 20 spectacles seront à l’affiche pour permettre aux Lyonnais de découvrir ces lieux qui, au plan national, ont permis à des acteurs comme Gérard Dépardieu, Thierry Lhermite ou Josiane Balasko de faire leurs premières armes. La ville subventionne la manifestation avec 7000 euros.

Info  : du 25 septembre au 2 octobre, www.semainedelhumour.com

Photo : © Bruno Amsellem : Ville de Lyon

Publié le : jeudi 16 septembre 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Exposition

Lumière sur Yoko Ono

Le musée d'art contemporain (macLyon) de Lyon accueille très prochainement l'une des expositions les plus (...)
La suite
Art contemporain

Découverte et redécouverte à l'IAC

« Collection 15' » et « Demain dans la bataille pense à moi » sont présentés simultanément dans les 12 espaces de (...)
La suite
Musée des Confluences

Une exposition crée le lien entre arts plastiques et machines

Plus de 170 pièces, du XVIIIe siècle à nos jours, issues de 44 musées en Europe sont ici réunies pour la première fois (...)
La suite
Une mise en scène à faire fuir les jeunes

Faust à l'Opéra de Lyon : « Madame, on préfère le théâtre »

Florence Leray, journaliste mais également enseignante en philosophie a emmené ses élèves à l'Opéra. Le résultat de (...)
La suite
Clôture du Festival Lumière

Martin Scorsese : « Il faut se battre pour le cinéma ! »

Le festival Lumière s'est conclu dimanche sur un dernier hommage au lauréat, Martin Scorsese. De nombreuses (...)
La suite
Martin Scorsese récompensé

Prix Lumière 2015 : le sacre d'un passionné

« Tu as inventé les journées de 36 heures et les heures de 90 minutes. » C'est ainsi que Bertrand Tavernier a (...)
La suite
Festival Lumière

Une 7ème édition pour rendre hommage au 7ème art

Avec 328 séances, 68 lieux de projection et Martin Scorsese pour le Prix Lumière, la 7ème édition du festival (...)
La suite