publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Le self nouveau standard des cantines lyonnaises
Partager : 
Imprimer

Éducation

Le self nouveau standard des cantines lyonnaises

Pour rien au monde Gérard Collomb ne manquerait la rentrée des classes. C’est une tradition. Après avoir inauguré le groupe scolaire Aimé Césaire à la ZAC de la Buire, il est allé prendre son déjeuner au nouveau self de l’école élémentaire Antoine Rémond, dans le 6e arrondissement. L’occasion de mettre en perspective l’action de la ville en matière d’éducation.

Entre deux bouchés de quenelles, Gérard Collomb a fait le point sur l’action de la ville en matière scolaire à l’occasion de la rentrée. Plus de 8,6 millions d’euros ont été investis dans les travaux de rénovation des écoles en 2010 sans compter les 8,2 millions d’euros qu’a coûté le groupe scolaire Aimé Césaire tout neuf. Des chiffres importants et pour cause : « Le secteur de l’enfance et de la petite enfance représente tout simplement l’un des deux plus gros budgets de la Ville de Lyon » indique Gérard Collomb. Et ça ne risque pas de s’arrêter. La ville connaît une forte expansion démographique, à tel point que le maire prévoit la construction d’une école neuve par an. Parmi les autres gros chantiers de la ville, la transformation des cantines en self. « A la fin du mandat, 60 % des cantines seront équipées en self. Nous venons d’en ouvrir 17 » a souligné M. Collomb.

Une évolution nécessaire pour permettre à tous les écoliers qui le souhaitent de pouvoir manger à l’école à midi. « Avec ce système on gagne un service. On passe de 2 à 3. Ça nous permet de jouer aussi sur la qualité plus que la quantité. On a observé une baisse des déchets sur un même plat entre une cantine traditionnelle et un self », explique Yves Fournel, adjoint à l’éducation. « Sur l’ensemble de la Ville de Lyon », souligne Yves Fournel, « nous sommes passés de 45% d’enfants déjeunant tous les midis à la cantine en 2001 à 57% pour cette rentrée ».

Les enfants peuvent choisir soit un menu classique soit un menu sans viande. 26% des produits proposé sont issus de l’agriculture biologique. Pour le moment, le prix du repas à la cantine est resté stable (entre 2,5et 3 euros) alors qu’un repas coûte à la municipalité 9,50 euros (personnel et produits compris). Un réajustement est possible en cours d’année a néanmoins laissé entendre Gérard Collomb.

Le secteur scolaire en chiffres :

- 197 écoles soit 106 maternelles et 91 élémentaires
- 1336 classes : 527 maternelles, 785 élémentaires, 24 CLIS (classe d’intégration scolaire)
- Près de 33 300 élèves
- 125 restaurants pour 19 000 couverts
- 1279 agents dans les écoles
- 13 médecins scolaires, 45 infirmiers, 25 assistants sociaux réunis autour d’une équipe médico-sociale
- 86 millions d’euros seront investis sur le plan de mandat 2008/2014

Photo : © Stéphane Rabut

Publié le : vendredi 3 septembre 2010, par Stéphane Rabut

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite