publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Le tram-train de l’Ouest lyonnais ou les limites du Made in France
Partager : 
Imprimer

A l’arrêt pendant des mois ?

Le tram-train de l’Ouest lyonnais ou les limites du Made in France

Le 3 décembre dernier, une roue du tram-train s’est bloquée alors qu’il circulait entre Fleurieux-sur-l’Arbresle et Lyon. Selon les syndicats, le blocage a fait dérailler le train qui roulait alors à 35 km/h. Depuis, toutes les 24 rames qui desservent l’Ouest lyonnais à partir de Saint-Paul sont à l’arrêt en attendant qu’une expertise technique détermine les causes exactes de l’avarie.

Selon le syndicat SUD Rail, « c’est une pièce essentielle à la liaison entre la roue et l’essieu qui s’est fissurée et a cassé, entraînant le déraillement. Cette défaillance ne serait pas un cas isolé et l’ensemble du matériel tram-train, à Lyon comme à Nantes, reste consigné dans les ateliers depuis cette date. » Une indisponibilité qui peut durer des mois.

Cette avarie marque un nouveau contretemps pour cet investissement de la Région qui voulait soutenir le Made in France. Car au moment où le Conseil régional de Rhône-Alpes et son homologue du Pays de la Loire ont passé leur commande de tram-trains à Alstom, le fabricant français n’en avait jamais encore construit la moindre rame. Contrairement à ses concurrents allemand, Siemens et suisse, Stadtler qui font rouler ce genre de matériel depuis de nombreuses années, y compris en France.

Première conséquence : la livraison a pris du retard et ce n’est que dix mois après la date prévue que les premières rames ont été déployées à Lyon, à la rentrée 2012. Pour être déjà à l’arrêt au terme de leur première année d’exploitation.

De quoi ulcérer la Région qui exige par la voix de sa vice-présidente aux transports, Eliane Giraud « que les causes de cet incident soient établies [afin de] déterminer les niveaux de responsabilité des différents protagonistes et d’en tirer les conséquences techniques, afin que le service reprenne dans les conditions de sécurité requises ».

En attendant, ce sont les anciens trains qui ont repris du service, et la fréquentation a été divisée par deux, selon l’association d’usagers Sataly, citée par Métro.

Photo : © Région Rhône-Alpes

Publié le : jeudi 12 décembre 2013, par Michael Augustin

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


  • Au départ de Fleurieux il faut aussi signaler qu’à partir de 9h15 les trains sont remplacés par des cars toutes les demi heure à partir de 11h17. Les trains reprennent au départ de Lyon Saint Paul à partir de 16h41. Problème : l’arrêt du bus est à plus de 1km de la gare. Conclusion : si vous partez en train tôt le matin vous ne pouvez pas rentrer avant le prochain train du soir. De même si vous partez en fin de matinée en bus vous devez rentrer tôt si vous ne voulez pas faire plus d’un km à pied pour récupérer votre voiture. Voici le casse tête qui est le mien depuis début décembre pour aller travailler sur Lyon et qui mets mes nerfs à rude épreuve et complique considérablement l’organisation de mon travail. J’imagine que je ne suis pas la seule dans cette situation. J’ajoute qu’à partir de Lentilly les trains sont bondés tous les matins. Par contre la SNCF peut malgré tout se réjouir du stoïcisme des usagers qui continuent de payer leurs billets sans rien dire. A quand un boycott généralisé du paiement des usagers pour un service qui laisse à désirer et pour combien de temps encore ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite