publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Législatives : les enjeux (ou pas) du second tour
Partager : 
Imprimer

Un point circo par circo

Législatives : les enjeux (ou pas) du second tour

Contrairement à 2007, aucun siège n’a été attribué au premier tour dans le Rhône. Tous les 1 101 604 Rhodaniens inscrits sur les listes électorales sont donc appelés à retourner aux urnes pour départager les 28 candidats restants. Après un premier tour conforme à la tendance nationale, y aura-t-il des surprises au second ?

Première circonscription

Logiquement, Thierry Braillard ne devait pas avoir de mal à battre le sortant Michel Havard. La gauche parlementaire a totalisé 50,5% des voix au premier tour. Reste à savoir comment vont se comporter les électeurs de Philippe Meirieu. Après une campagne très dure, qui a vu Gérard Collomb s’en prendre à maintes reprises au candidat écologistes, celui-ci n’a appelé que du bout des lèvres à « battre la droite ». « Je suppose que ni lui (Braillard, ndlr), ni le Maire de Lyon ne souhaitent le soutien d’un ’khmer vert’, ’apparatchik’, ’arriviste et opportuniste sans convictions’ », a-t-il maugréé, amer, le soir du premier tour.

Deuxième circonscription

Le suspense n’est pas vraiment à son comble dans cet ancien bastion de la droite lyonnaise. Le sortant socialiste Pierre-Alain Muet a amélioré son score de 2007 de 8,5 points et arrive cette année largement en tête. Il devrait être réélu dans un fauteuil.

Troisième circonscription

La situation est quasi identique dans la troisième ou Jean-Louis Touraine augmente son score de 2007 même de 12 points. Également largement en tête au premier tour, il ne devrait pas avoir de mal à retrouver son casier au palais Bourbon.

Quatrième circonscription

Basculera ? Basculera pas ? L’impensable semblait à porter de bulletin de vote pour le PS qui n’a jamais réussi à en placer une dans cette circo très ancrée à droite. Et voilà qu’Anne Brugnera talonne l’ancienne maire du 6ème Dominique Nachury. Tout dépendra des électeurs du Front national (9,76%) et des abstentionnistes du premier tour.

Cinquième circonscription

Le patron de l’UMP dans le Rhône Philippe Cochet fait moins bien qu’il y a 5 ans lorsqu’il est passé au premier tour. Avec 47,78% des voix contre 28,55% pour son concurrent socialiste Jacky Darne, il ne devrait toutefois pas avoir trop de mal à retrouver son siège.

Sixième circonscription

Avec 42,53% des suffrages Pascale Crozon réalise le meilleur score d’un candidat de gauche depuis longtemps. Ce qui ne laisse pas beaucoup d’espoir à la jeune Emmanuelle Haziza (UMP) qui est à son coup d’essai.

Septième circonscription

Hélène Geoffroy ne devrait pas avoir beaucoup de mal à succéder à son ancien mentor Jean-Jack Queyranne. Avec 40,42% des suffrages, elle arrive largement en tête devant l’UMP Yann Compan.

Huitième circonscription

Passé au premier tour en 2007, Patrice Verchère a été contraint cette fois-ci à un deuxième round par Sheila Mc Carron. Avec 48,02% pour le sortant, ça sent quand même un peu le KO debout pour sa concurrente socialiste.

Neuvième circonscription

Un autre sortant UMP qui découvre les joies du second tour. Le maire de Villefranche Bernard Perrut a perdu 18 points entre 2007 et 2012. Il peut toutefois espérer un bon report des voix du FN (17,70%) et du centriste Frédéric Miguet (10,98%) pour retrouver son fauteuil. Ce ne sera donc pas encore le tour de l’écologiste Vincent Meyer qui défend les couleurs de la gauche.

Dixième circonscription

Christophe Guilloteau (UMP) perd 7 points et Florence Perrin (PS) en gagne 8, mais pas suffisamment pour arracher cette circonscription rurale, solidement ancrée à droite où le FN obtient 15,13%.

Onzième circonscription

Après avoir connu une guerre fratricide à droite entre le sortant Raymond Durand (Nouveau centre) et son successeur Georges Fenech, la onzième est le théâtre de la seule confrontation UMP-FN au second tour. La candidate frontiste Agnès Henry obtient 18,84% des mais mais accuse un retard de plus de 10 points sur l’ex juge.

Douzième circonscription

L’ancien maire UMP d’Oullins Michel Terrot qui a frôlé l’élection au premier tour en 2007, devra batailler un peu plus dur cette année pour se défaire de Joëlle Sechaud (PS). Avec 12,12% pour le FN et 5,10% pour le centriste Cyrille Isaac-Sibille, il devrait toutefois avoir suffisamment de voix pour remporter. Même si sa ville d’Oullins a basculé à gauche à la présidentielle.

Treizième circonscription

La gauche n’y a été élue dans le passé qu’à la faveur de triangulaires. Il n’y en a pas cette année, le frontiste André Pozzi ayant raté le coche avec 17,81% des voix mais seulement 10,08% des inscrits (il en faut 12,5 pour pouvoir se maintenir). Le sortant Philippe Meunier arrive largement en tête avec 41,01% des voix et devrait passer sans encombre.

Quatorzième circonscription

Le bastion du PCF tombera dans l’escarcelle du PS. Le maire de Feyzin, qui a réussi à évincer sa collègue vénissiane Michèle Picard, y est opposé à la frontiste Sandrine Ligout.

Lire aussi :

Tous les résultats du premier tour dans le Rhône

Photo : DR

Publié le : samedi 16 juin 2012, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite