publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Les associations au tribunal mais pas à la contre-manif
Partager : 
Imprimer

La justice plutôt que la rue

Les associations au tribunal mais pas à la contre-manif

A la veille du « Rassemblement pour la défense des libertés », organisé par les identitaires lyonnais, trois associations locales, la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), la Ligue des Droits de l’Homme (LDH) et SOS Racisme avaient donné rendez-vous à la presse pour dire tout le mal qu’elles pensent de « cet appel à la haine ». Elles n’ont d’ailleurs pas choisi un endroit anodin pour leur conférence : le café Moulin Joli, haut lieu de la Résistance.

« Chaque rassemblement des identitaires se place systématiquement sous le signe de la violence », fustige Thomas Rigaud, président de SOS Racisme Rhône. C’est pour cela que les trois associations avaient demandé, et obtenu, il y a deux semaines, l’interdiction de la Marche des cochons. Au lendemain de cette interdiction, les jeunes identitaires lyonnais du groupuscule Rebeyne avaient toutefois déposé un nouveau dossier, cette fois-ci « pour la défense de la liberté d’expression ». Malgré une nouvelle demande d’interdiction, le préfet a autorisé ce rassemblement qui devra se tenir samedi place Saint-Jean.

Malgré leur opposition, la Licra, SOS Racisme et la LDH ne font pas partie des signataires de la contre-manifestation. « Nous ne sommes pas dans la logique de l’affrontement », explique Stéphane Gomez, président de la LDH 69. Les associations se contentent de demander à la préfecture de rester vigilants quant aux les faits et gestes des identitaires, et de procéder à des arrestations en cas de débordement. « Ces actions ne nous font pas rire », commente Thomas Rigaud.

Pour autant, « on en reste pas là. On va aller sur le terrain judiciaire et porter une série de plaintes », poursuit le président de SOS racisme Rhône. Ainsi, les associations comptent se porter partie civile suite aux récentes agressions recensées à Lyon. Leur action se dirige également contre des élus d’extrême droite et les « supporters-ultra, proches des groupes identitaires », souligne Patrick Kahn, chargé de mission à la Licra Rhône-Alpes. En ce qui concerne le local de Gerland que ces derniers utilisent, une enquête de police a été diligentée pour faire la lumière sur les réelles activités qui y sont exercées.

Toutefois, pour Stéphane Gomez, « la meilleure façon de lutter contre l’extrême droite, c’est de faire la promotion des Droits de l’Homme ».

Photo : © Nora Bariguian

Publié le : vendredi 13 mai 2011, par Simon Deculty

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


  • Pourquoi ne pas manifester ? Même le PS était à la manif !

    On peut toujours les attaquer en justice, mais ils se poseront en victimes... Il faut aussi mobiliser la population, être visibles, occuper la rue pour ne pas la laisser aux fascistes et autres néo-nazis !

    Et si le racisme pouvait se combattre exclusivement dans les tribunaux, il y aurait moins d’expulsions de sans-papiers...

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite