publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Les rives de Saône redessinées
Partager : 
Imprimer

De la Confluence à Rochetaillée

Les rives de Saône redessinées

Évoqué de longue date, le réaménagement des rives de Saône se dessine peu à peu. « Les projets prennent forme », s’est félicité Gérard Collomb à l’issu de la réunion du comité de pilotage. L’itinéraire est découpé en 14 opérations, confiée à autant d’équipes différentes. Seules les 8 premières seront réalisées avant 2014, les 6 autres attendront la prochaine mandature. Très différent des berges du Rhône, le projet rives de Saône s’étalera sur 25 km entre la Confluence et Rochetaillée-sur Saône.

Projet phare du premier mandat Collomb, l’aménagement d’une coulée piétonne entre les parcs de Gerland et de la Tête d’or s’étalait sur seulement 5 km. Au-delà des distances, la topologie des 2 fleuves et de leurs rives est très différente. Là où le Rhône est bordé de larges quais pierrés, la Saône n’est dotée que de quelques étroits bas-ports sans continuité de cheminement.

Les 2 projets sont donc très différents et tout reste à faire côté Saône. Sur les 2,5 km de promenade entre la Confluence et le port Gillet en contrebas des Subsistances, 1,9 km d’estacades doivent ainsi être construits, qui ne dépasseront toutefois pas les 7 m de large. Elles serviront entre autre à contourner le parking Saint-Antoine qui ne sera détruit qu’en 2016. Auparavant, un nouvel ouvrage de 750 à 800 places aura été construit sous la place d’Albon. Des dates néanmoins soumises aux aléas des fouilles archéologiques, précise Gérard Collomb : « On ne sait jamais, lors de la construction du parking Saint-Georges, nous sommes tombés sur des barques. » Autre inconnu sur le secteur du centre-ville : le destin réservé au restaurant la Voile et au siège voisin des Voies navigables de France. La décision - démolition ou conservation - ne sera prise que dans 2 mois.

Sur l’autre rive, le parvis du Palais de justice sera réaménagé. L’emprise du parking Saint-Jean sera réduite pour créer une esplanade entre la passerelle et le bâtiment aux 24 colonnes. Une statue de 2,70 m de haut sera installée vers le fleuve. Imaginée par le Danois Michael Elmgreen et le Norvégien Ingar Dragset, l’œuvre représente un homme se portant lui-même.

L’art omniprésent

L’art sera une composante forte du projet rives de Saône. « Mais ce ne seront pas des œuvres qu’on plaque sur des lieux déjà fabriqués », précise Gérard Collomb. Il s’agit d’intégrer l’art dès la conception du projet. Ainsi, l’ensemble a été placé sous les auspices d’une direction artistique globale, confiée à Jérôme Sans et l’agence APC+AIA. Puis, chaque équipe en charge d’un tronçon intégrera des artistes, en plus de la maîtrise d’œuvre et des paysagistes.

L’estacade du centre ville est ainsi signée du Japonais Tadashi Kawamata. Plus bas, le même artiste devra créer un belvédère sur la culée de l’ancien pont d’Ainay. L’artiste béninois Meschac Gaba propose l’installation de 10 jeux de marelles sur le bas-port Gillet, tandis que des lucioles scintilleront quai de l’industrie, restituant la nuit la lumière emmagasinée en journée. En amont, l’ancienne écluse de Caluire se parera de perles géantes en verre coloré de murano. Un arbre à poissons-girouettes poussera à Fontaines-sur-Saône, puis non loin de là, une météorite échouera, transformant la rive en aire de jeux pour enfants. Ces 2 dernières installations sont l’œuvre du Lyonnais le gentil garçon. Puis, à Rochetaillée-sur-Saône, il y aura des escaliers menant nulle part, façon Magritte.

Deux maisons du projet

Pour permettre à chacun de découvrir ces projets, 2 maisons d’exposition ouvriront prochainement leurs portes. L’une - fixe - sera installée sur le parking Saint-Antoine, l’autre - itinérante - sillonnera le Val de Saône.

Maquettes : Grand Lyon

Publié le : lundi 7 février 2011, par Michael Augustin

Réagir : 

Galerie photos (3 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



1 commentaire pour cet article


  • Les rives de Saône redessinées 7 février 2011 à09:32, par LIlOU

    J’habite prés du quai Saint vincent et il faut avouer que déja l’endroit est superbe et c’est un plaisir de rentrer le soir l’été quant le soleil se couche, il ya de superbes photos a faire.

    Je pensse qu’avec les travaux l’endroit vas être manifié.

    Cependant je craint que les quais n’attirent encore plus de marginaux, et déjà le soir sur le bas port on peut rencontrer beaucoups d’ivrognes, jeunes ou moins jeunes, des gens en marge de la société parfois très agressifs.

    Mais il y a parfois des petits orchestres improvisés par l’école de musique c’est très sympas et ils ont l’aventage de faire fuire les "CAS SOCIAUX"

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite