publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Logement : un Maghrébin sur deux victime de discrimination
Partager : 
Imprimer

Un testing effectué à Villeurbanne

Logement : un Maghrébin sur deux victime de discrimination

Plus d’un Maghrébin sur deux a été victime de discriminations, comparé aux candidats d’origine française, selon un testing dont la mairie vient de dévoiler les résultats. Une centaine de tests ont été effectués entre novembre 2010 et avril 2011 auprès d’agences et de particuliers. L’opération s’inscrit dans le cadre d’un plan de lutte contre les discriminations au logement.

Quatre candidats-testeurs ont répondu à cent annonces de logements Le profil des testeurs était similaire : couple marié, sans enfants, même âge, revenus semblables (au moins à 3 fois le loyer), même type d’emploi et profil du garant, nationalité française. Seuls les nom, prénom et apparence physique ont permis de faire la distinction. Cinquante tests ont été effectués auprès d’une quinzaine d’agences à Villeurbanne et une dizaine à Lyon. Les cinquante autre portaient sur des petites annonces de particuliers.

Le résultat est sans appel. Dans la moitié des cas, les candidats « d’origine maghrébine » ont été désavantagés. Ce taux s’élève même à 90% dans le quartier très prisé des Gratte-ciel (centre-ville). « La discrimination est subtile », analyse Eric Cédiey, chercheur-consultant à ISM-CORUM (Centre d’Observation et de Recherche sur l’Urbain et ses Mutations). « Après la visite du logement, le candidat d’origine française a été rappelé en premier pour compléter son dossier », expose le spécialiste.

Partenaire de cette opération, la Halde réagit. « Le déni des propriétaires reste énorme », souligne Marisa Lai-Puiatti, défenseur des droits en Rhône-Alpes. Or, les clients ne se rendent souvent pas compte qu’ils sont discriminés : seulement 5 % des plaintes visent le logement, sur 4500 réclamations déposés à la Halde en 5 ans. Parfois, ils sont aussi fatalistes : « les gens pensent que le propriétaire a le droit de faire ce qu’il veut avec son logement », explique la déléguée régionale de l’autorité, rappelant que la loi punit la discrimination de 3 ans de prison et 45 000 euros d’amende. Autre enseignement de l’étude : les agences immobilières, pourtant censées être au fait de la législation, discriminent autant que les particuliers.

Le testing ayant été réalisé à des visées purement pédagogiques, aucune plainte ne sera déposée par la mairie. L’objectif est « d’accompagner les acteurs du logement vers une prise de conscience, de signaler, de responsabiliser et non de les sanctionner », explique Jean-Paul Bret, le maire de Villeurbanne. La lutte contre la discrimination ne s’arrêta toutefois pas là. La ville collaborera avec un groupe d’agences volontaires pour former leur personnel et le sensibiliser à cette question. En 2013, un label verra le jour pour récompenser les bonnes pratiques.

Photo : DR

Publié le : lundi 4 juillet 2011, par Angela Murgulescu

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


  • Logement : un Maghrébin sur deux victime de discrimination 9 juillet 2011 à08:59, par carrefourgiratoire@gmail.com

    Un label ?!!!
    Mais quoi encore...
    Si je suis un proprio qui loue a des minorités visibles j’aurai le droit d’apposer une pastille verte ou bleue ou un logo sur mes annonces ?
    Quelle connerie !
    Je suis de souche algerienne et je remercie ces racistes car grace a eux je n’ai jamais pu louer de logement et j’ai donc du acheté mon premier logement, merci aux banques.
    Aujourd’hui a 39 ans j’ai 15 logements que je loue sans discrimination et croyez moi ce sont tres souvent les minorites visibles qui sont les meilleurs locataires, propres, entretiennent les logements, font eux meme les travaux avec mon accord, ..... Etc

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite