publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Culture > Lyon du 18e siècle s’expose au Musée Gadagne
Partager : 
Imprimer

Urbanisme, économie, arts

Lyon du 18e siècle s’expose au Musée Gadagne

C’est un saut 300 ans en arrière que propose le Musée Gadagne. Une exposition permet de découvrir la ville de Lyon au siècle des lumières. Urbanisme, économie, sciences, arts..., de nombreuses facettes sont présentées à travers plus de 500 pièces.

Au 18ème siècle, Lyon est la seconde ville du royaume. Une ville riche et commerçante, sensible aux idées des Lumières. Démographie galopante oblige - Lyon passe de 114 000 habitants en 1760 à 146 000 en 1785 - la ville s’agrandit en conquérant des espaces au sud de la presqu’île mais également outre Rhône et Saône.

De grand projets visionnaires sont portés par des architectes et urbanistes de renom. Jacques-Germain Soufflot construit la Loge du change, agrandit l’Hôtel Dieu et aménage le nouveau quartier de Saint-Clair. Jean-Antoine Morand conquiert le quartier des Brotteaux sur des marais et y imprime son urbanisme linéaire et perpendiculaire. Antoine-Michel Perrache imagine l’agrandissement de ville en asséchant le sud de la presqu’île. Des projets purement privés, déjà, le Consulat (conseil municipal) refusant de mettre la main à la poche.

L’économie n’est pas en reste. Outre la soierie, ce sont la faïence, l’orfèvrerie et l’arquebuserie qui font la fortune de la ville, sans oublier l’ébénisterie et la menuiserie.

Mais Lyon s’ouvre aussi aux arts. Jacques-Germain Soufflot, encore lui, construit entre 1754 et 1756 le premier théâtre en dur, à la place de l’actuel opéra. Dirigé pendant 40 ans par deux femmes, on y joue Lully, Rameau, Leclerc, Rousseau, Molière, Marivaux, Beaumarchais ou Voltaire. Pour équilibrer les comptes, on y organise également des bals et des spectacles de cirque. Lyon accueille également la première bibliothèque publique en 1731, 33 ans avant Paris.

Enfin, la science doit quelques inventions majeures à la capitale des Gones. Claude-François-Dorothée Jouffroy d’Abbans fait naviguer sur la Saône le pyroscaphe, le premier bateau à vapeur de l’histoire. Claude Bourgelat crée à Lyon en 1761 la première école vétérinaire au monde, dans une ville qui est par ailleurs l’une des capitales européennes de la botanique.

Tous ces thèmes sont abordés à travers une exposition qui fait la part belle à de nombreux documents historiques. Mais également aux technologies modernes. Des restitutions numériques permettent ainsi de découvrir les Célestins et l’Hôtel Dieu, deux lieux construits ou achevés au 18ème siècle. Chaque salle a sa propre ambiance, « pour pas que le visiteur s’endorme », sourit la directrice du musée, Maria-Anne Privat-Savigny.

Des outils ludiques et un guide du petit savant permettent aux enfants d’appréhender l’histoire de leur ville, tandis qu’une centaine de conférences accompagnent l’exposition.

Info : du 22 novembre 2012 au 5 mai 2013, Musée Gadagne, 1 place du petit collège, Lyon 5ème, www.gadagne.musees.lyon.fr

Affiche : Musée Gadagne

Publié le : mardi 20 novembre 2012, par Michael Augustin

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


  • Lyon du 18e siècle s’expose au Musée Gadagne 21 novembre 2012 à12:05, par FOurs

    - les Brotteaux n’étaient pas des marais, mais des lônes !
    - l’urbanisation réelle des Brotteaux c’est à partir de l’Empire
    le reste est juste…

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Exposition

Lumière sur Yoko Ono

Le musée d'art contemporain (macLyon) de Lyon accueille très prochainement l'une des expositions les plus (...)
La suite
Art contemporain

Découverte et redécouverte à l'IAC

« Collection 15' » et « Demain dans la bataille pense à moi » sont présentés simultanément dans les 12 espaces de (...)
La suite
Musée des Confluences

Une exposition crée le lien entre arts plastiques et machines

Plus de 170 pièces, du XVIIIe siècle à nos jours, issues de 44 musées en Europe sont ici réunies pour la première fois (...)
La suite
Une mise en scène à faire fuir les jeunes

Faust à l'Opéra de Lyon : « Madame, on préfère le théâtre »

Florence Leray, journaliste mais également enseignante en philosophie a emmené ses élèves à l'Opéra. Le résultat de (...)
La suite
Clôture du Festival Lumière

Martin Scorsese : « Il faut se battre pour le cinéma ! »

Le festival Lumière s'est conclu dimanche sur un dernier hommage au lauréat, Martin Scorsese. De nombreuses (...)
La suite
Martin Scorsese récompensé

Prix Lumière 2015 : le sacre d'un passionné

« Tu as inventé les journées de 36 heures et les heures de 90 minutes. » C'est ainsi que Bertrand Tavernier a (...)
La suite
Festival Lumière

Une 7ème édition pour rendre hommage au 7ème art

Avec 328 séances, 68 lieux de projection et Martin Scorsese pour le Prix Lumière, la 7ème édition du festival (...)
La suite