publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Manif laïque ou nouvelle provoc ?
Partager : 
Imprimer

Apéritif républicain

Manif laïque ou nouvelle provoc ?

Comme souvent, c’est pour défendre « une certaine idée de la France ». Un rassemblement intitulé Apéritif républicain est prévu à Bellecour le 4 septembre, pour commémorer les 140 ans de la proclamation de la IIIe République. Pourquoi la IIIe et pas la IVe ou la Ve ? Coïncidence ou pas, ce même jour a été choisi par nombre d’organisations anti-racistes à travers la France pour leur journée d’action contre la politique sécuritaire du gouvernement, Bellecour étant le point de départ du cortège lyonnais. Pince-fesses inoffensif ou provoc ? Enquête.

L’affaire en rappelle une autre. En juin dernier un Apéro saucisse et pinard était annoncé à Paris dans le très maghrebin quartier de la Goutte d’or et à Lyon dans celui de la Guillotière. Fortement soutenu et relayé par des sites proches de l’extrême-droite, l’évènement n’a jamais eu lieu, ni à Paris ni à Lyon. Ses organisateurs avaient préféré jeter l’éponge face au tollé provoqué par le côté ouvertement provocateur du rassemblement.

Et voilà qu’un Apéritif républicain s’annonce dans 6 villes françaises (Paris, Bordeaux, Strasbourg, Toulouse et Aix-en-Provence, en plus de Lyon). Même rengaine ou véritable rassemblement laïque ? Rien à voir avec l’autre, clame Lucien Samir Oulahbib. Cet écrivain et sociologue de 54 ans qui enseigne à Sciences Po Lyon est la tête de pont de l’organisation à Lyon. Et ce Kabyle chrétien de dénoncer la « stigmatisation par ceux qui vous mettent tout de suite dans une case ».

En effet, il n’est plus question de se rassembler à la Guillotière, mais au pied de la statue de Louis XIV. Le roi soleil comme parrain d’une manifestation républicaine, l’assimilation prête à sourire, mais bon. Exit également les références aux cochonnailles. Les participants sont appelés à apporter leur « pique-nique, constitué de produits du terroir français ». Donc du Reblochon, des marrons d’Ardèche et des truffes du Tricastin. Le rassemblement devant rester « digne », la bière y est même prohibée. En revanche, le port du bonnet phrygien est fortement encouragé. Si les organisateurs interdisent tout signe d’appartenance à un parti politique, des drapeaux français seront les bienvenus.

Autre différence, les sites identitaires lyonnais observent cette fois-ci une discrétion de violette sur l’évènement. Aucun représentant d’extrême droite n’aurait participé non plus à la réunion préparatoire qui s’est tenue à Paris le 16 août, affirme Lucien Samir Oulahbib. « J’ai été uniquement contacté par des gens de gauche, des communistes ainsi que des gaullistes », assure-t-il.

Un sympathique évènement familial donc ? Rien n’est moins sûr. Ainsi les tracts, dont un millier doit être distribué sur les marchés lyonnais, affichent la couleur. On y voit une Marianne opposée dans un bras de fer à une femme en burqa (voir photo). En toile de fond d’un côté des familles agitant le drapeau français, de l’autre, un barbu, un jeune à capuche, des femmes voilées, Olivier Besancenot et Noël Mamère, ainsi que l’inscription « Nique la France ». Le ton est donné.

Derrière cet apéro se trouve en effet Christine Tasin. Cette ancienne militante PS, passée depuis par le MRC de Jean-Pierre Chévènement et Debout La République, préside par ailleurs le journal en ligne Riposte laïque. Elle a quitte le parti de Nicolas Dupont-Aignan en mai dernier pour créer son propre groupuscule Résistance républicaine. Cette professeur de lettres de Charente-Maritime, écrit sur son blog : « quand partout et de plus en plus souvent, des fous d’Allah prétendent imposer la loi de leur Dieu à tous au nom de la suprématie de celle-ci, c’est tout notre édifice qui vacille, rongé par des barbares qui croient qu’on peut renoncer à des siècles de progrès, de luttes pour l’émancipation et l’égalité des femmes, pour libérer l’homme du carcan de la religion et des superstitions, pour revenir au Moyen Age et accepter la loi du plus fort. [...] C’est la défense de la République qui nous unit, et notre inquiétude grandissante devant la montée de l’offensive islamiste.[...] En face, le 4 septembre, défileront les imposteurs de la République, toute la clique des droidelhommistes, ceux qui préfèrent l’étranger à leur voisin né en France. Ceux qui véhiculent une telle haine de leurs racines, de leur culture, de leurs parents. A vous de choisir votre camp, celui de la Résistance ou celui de la collaboration. » Cela a au moins le mérite d’être clair.

A Paris, le maire vert du deuxième arrondissement Jacques Boutault a écrit au préfet pour demander l’interdiction de l’apéro qui doit avoir lieu place de la Bourse. En réponse aux protestations des organisateurs, il écrit : « L’affichette d’invitation à l’« apéritif républicain » annoncé apparaissant clairement comme une volonté d’opposer une partie de la population à une autre pour des motifs culturels et/ou religieux, va visiblement à l’encontre de ma conception d’une France laïque républicaine, respectueuse des Droits de l’Homme et de la diversité des origines, des opinions et des religions. »

A la Grande mosquée de Lyon, le sujet agace. « Je n’en ai rien à cirer », s’écrie Kamel Kabtane, son recteur. « Ils peuvent venir en bikini défiler devant la mosquée. » Et d’insister : « il faut arrêter de donner de l’importance » à ces initiatives. La préfecture qui a reçu mercredi la demande officielle des organisateurs, dit vouloir les « convoquer » pour s’assurer que l’ordre public ne risque pas d’être troublé. En tout cas, les pique-niqueurs ne devraient pas rencontrer les manifestants anti-racistes. Si le lieu de rassemblement est le même, le cortège devra partir de Bellecour à 14h, tandis que l’apéro ne commencera que 4 heures plus tard à 18h.

Affiche : Riposte laïque

Publié le : vendredi 27 août 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


  • Manif laïque ou nouvelle provoc ? 31 août 2010 à00:09, par crisdefrance

    Points de rassemblement, dans chaque ville, pour la manifestation du 4 septembre

    Voici la liste des lieux de rassemblement, à travers toute France, pour la grande mobilisation nationale du 4 septembre contre la politique xénophobe du gouvernement.

    Manifestations du samedi 4 septembre 2010

    http://www.humanite.fr/27_08_2010-points-de-rassemblement-dans-chaque-ville-pour-la-manifestation-du-4-septembre-452212

    Face à la xénophobie et à la politique du pilori : liberté, égalité, fraternité ! »

    Auch : samedi 4 septembre, place de la libération, à 10h30.

    Agen : samedi 4 septembre, boulevard de la République/ place Jasmin, à 10h00.

    Aix-en-Provence : samedi 4 septembre, place de la Rotonde, à 11h00.

    Ajaccio : samedi 4 septembre, devant la préfecture de Corse, à 17h00.

    Alès : samedi 4 septembre, devant le théâtre, à 17h00.

    Angers : samedi 4 septembre, place du Général Leclerc devant le palais de Justice, à 10h30.

    Avignon : samedi 4 septembre, boulevard Limbert devant la préfecture, à 10h30.

    Bayonne : samedi 4 septembre, place de la Liberté, à 11h00.

    Beauvais : samedi 4 septembre, place Jeanne d’Arc, à 14h00.

    Bordeaux : samedi 4 septembre, place de la République ou sur le parvis des droits de l’Homme, devant le palais de justice, à 10h30.

    Bourg-en-Bresse : samedi 4 septembre, au carrefour des rues Charles Robin, Foch, et du Bd de Brou, 14h00.

    Bourges : samedi 4 septembre, place du 8 mai, à 11h00.

    Bressuire : samedi 4 septembre 2010, place Notre-Dame Bressuire, à 10h30.

    Brest : samedi 4 septembre, place de la Liberté, à 10h30.

    Brive : samedi 4 septembre, devant la sous-préfecture, à 10h30.

    Cannes : samedi 4 septembre, devant le monument aux morts et la mairie, à 14h30.

    Chalon-sur-Saône : samedi 4 septembre, place de l’Hôtel de ville, à 14h00.

    Chambéry : samedi 4 septembre, place Caffe, à 15h00.

    Châteauroux : samedi 4 septembre, place de la République, à 17h00.

    Clermont-Ferrand : samedi 4 septembre, place Delille, à 14h00.

    Colmar : samedi 4 septembre, avenue de la République, devant l’entrée administrative de la Préfecture du Haut-Rhin, à 14h30.

    Dijon : samedi 4 septembre, place Darcy, à 14h00.

    Grenoble : samedi 4 septembre, manifestation avec deux points de départ : la gare de Grenoble (à 14h30) et la place du marché de la Villeneuve (à 14h00), point de jonction des deux cortèges sur la place André Malraux.

    Hénin-Beaumont : samedi 4 septembre 2010, devant l’Hôtel de Ville, à 16h30.

    Le Havre : vendredi 3 septembre, devant la sous préfecture du Havre + départ en car pour aller manifester à Paris le 4 septembre.

    Lille : vendredi 3 septembre, sur le Parvis des droits de l’Homme, à 18h00.

    Limoges : samedi 4 septembre, place de la République, à 14h00.

    Lorient : samedi 4 septembre, place Aristide Briand, à 11h00.

    Lyon : samedi 4 septembre, place Gabriel Péri et place des Terreaux, à 14h00.

    Mantes-la-Jolie : samedi 4 septembre, devant le palais de Justice, à 11h00.

    Marseille : samedi 4 septembre, sur le Vieux Port, à 14h30.

    Montpellier : samedi 4 septembre, place de la Comédie, à 10h00.

    Metz : samedi 4 septembre, place de la République, côté rue Winston Churchill, à 14h30.

    Mont-de-Marsan : samedi 4 septembre, place Saint Roch, à 11h00.

    Mulhouse : samedi 4 septembre, place de la Réunion, à 14h00.

    Nancy : samedi 4 septembre, place Stanislas devant la préfecture, à 14h00.

    Nantes : samedi 4 septembre, place du Commerce, à 15h00.

    Nevers : samedi 4 septembre, place de la Résistance devant la préfecture, à 15h00.

    Nice : samedi 4 septembre, Place Garibaldi, à 14h00.

    Nîmes : samedi 4 septembre, devant la médiathèque/Maison carrée, à 14h00.

    Orléans : samedi 4 septembre, place d’Arc, 15h00.

    Paris : samedi 4 septembre, place de la République, à 14h00.

    Pau : samedi 4 septembre, place de l’Hôtel de ville, à 11h00

    Périgueux : samedi 4 septembre, devant l’arbre de la Liberté (poste centrale), à 11h00.

    Poitiers : samedi 4 septembre, devant le palais de Justice, à 14h00.

    Privas : samedi 4 septembre, devant la préfecture, 10h30.

    Reims : samedi 4 septembre, place d’Erlon, devant la fontaine de la Solidarité, à 14h00.

    Rennes : samedi 4 septembre, place de la Mairie, à 14h00.

    Roanne : samedi 4 septembre, devant la sous-préfecture, à 10h00.

    Rodez : samedi 4 septembre, devant la préfecture, à 10h00.

    Rouen : samedi 4 septembre, à l’église Saint-Sever, à 14h00.

    Saint-Brieuc : samedi 4 septembre, départ de la manifestation en haut de la rue Saint-Guillaume, près du manège, à 11h00.

    Saint-Denis de La Réunion : samedi 4 septembre, place des droits de l’Homme Champ Fleuri, à 14h00.

    Saint-Nazaire : samedi 4 septembre, esplanade des droits de l’Homme, centre République, à 15h00.

    Saintes : samedi 4 septembre, place Bassompierre, à 11h00.

    Salon-de-Provence : samedi 4 septembre, devant l’Hôtel de ville, à 10h00.

    Strasbourg : samedi 4 septembre, place Kleber, à 16h00.

    Toulon : samedi 4 septembre 2010, place de la Liberté, à 10h00.

    Toulouse : samedi 4 septembre, esplanade des droits de l’Homme, place du Salin, à 10h30.

    Tourcoing : samedi 4 septembre 2010, devant le Parvis de l’Hôtel de Ville, à 11h00.

    Tours : samedi 4 septembre, place Jean Jaurès, à 15h00.

    Tulle : samedi 4 septembre, devant la préfecture, à 15h30.

    Ussel : samedi 4 septembre, devant la sous-préfecture, à 15h00.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite