publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Mercier veut rester président, la gauche ne désarme pas
Partager : 
Imprimer

Troisième tour des cantonales

Mercier veut rester président, la gauche ne désarme pas

A 20h30, dimanche soir, le président sortant du Conseil général Michel Mercier était sur un petit nuage. Les cantons de l’Arbresle et Vaugneray restaient à droite et Michel Forissier avait conquis, comme prévu, celui de Meyzieu. A cet instant-là, le garde des sceaux disposaient d’une majorité de 4 voix (29 contre 25). « Je note avec satisfaction que tous les candidats sortants ont été réélus dès lors qu’ils étaient membres de la majorité départementale », s’est-il félicité, estimant que « les électeurs ont dû considérer que notre politique menée jusqu’alors n’était pas si mauvaise. » Deux heures plus tard l’horizon s’était bien assombri pour Michel Mercier. Il venait de perdre deux de ses vice-présidents : Dominique Perben et Lionel Lassagne. Dès lors, la situation s’annonce plus compliquée que prévu pour le ministre de la justice.

« Tant qu’il n’y a pas eu de vote, je ne sais pas qui a gagné », commentait goguenard Gérard Collomb dès son arrivée à la préfecture, assurant à qui voulait l’entendre que « rien n’est joué » et affirmant qu’il comptait réitérer son coup de 2001, quand il avait conquis la communauté urbaine alors que la gauche y était minoritaire. « Une drôle de façon de respecter le vote des électeurs », commentait alors l’entourage de Michel Mercier. « La probabilité qu’on aboutit est modeste », tempère Jacky Darne, premier secrétaire du PS du Rhône. « On tâte un peu le terrain, il y a des échanges ». Qu’à cela ne tienne, le ministre de la justice a décidé, comme déjà en 2008, de différer sa retraite de la vie politique départementale, et de jeter tout son poids dans la balance pour conserver le Conseil général à droite.

Au cœur de ces « échanges » : les deux élus du Parti radical valoisien : les maires de Belleville et d’Anse Bernard Fialaire et Daniel Pomeret. Le parti de Jean-Louis Borloo est soupçonné de vouloir quitter l’UMP pour prendre son indépendance. Les deux élus rhodaniens, ont-ils les même velléités de liberté ? « Bernard Fialaire, vice-président national du Parti radical, rencontrera demain soir Jean Louis Borloo pour évoquer la situation nationale et déterminer la ligne politique du Parti Radical au lendemain de ces élections cantonales. Les Radicaux du Rhône se retrouveront, au niveau local, ce mercredi pour acter leur position et leur vote lors de l’élection de l’exécutif du Conseil Général du Rhône », se sont-ils contentés de répondre dans un communiqué adressé à la presse.

L’élection du président du Conseil général aura lieu jeudi à 15h.

Photos : ©

Publié le : lundi 28 mars 2011, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite