publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Economie > Part-Dieu : un lieu pour tester les applications de demain
Partager : 
Imprimer

Ville intelligente

Part-Dieu : un lieu pour tester les applications de demain

Bornes interactives TCL, outil de cartographie 3D, appli météo collaborative ou encore site internet permettant de maitriser sa consommation d’eau et d’électricité : toutes ces applications peuvent d’ores et déjà être testées au Tubà, un lieu d’innovation à deux pas de la gare Part-Dieu.

Le Tube à expérimentations urbaines (Tubà) a pris ses quartiers place Béraudier, sur le parvis de la gare, dans l’immeuble de l’hôtel Athéna. Tout en jaune et blanc, il joue résolument la carte de la nouvelle économie.

A la fois pépinière de start-up et showroom, le lieu est « unique en France », à l’en croire son président Philippe Lagrange, également directeur adjoint de Véolia. Car le Tubà réunit le gratin des entreprises de service aux collectivités (EDF, ERDF, Keolis, SFR, Véolia), aux côtés de quelques jeunes pousses, sociétés informatiques et instituts de recherche.

D’une surface totale de 600 m², l’endroit se répartit sur deux niveaux. A l’étage, le Tubà mix, un plateau de 420 m², organisé en open-space, salles de réunion et espaces de convivialité (il y a même une table de ping-pong), est destiné à servir de lieu de travail à une dizaine de start-ups. Le loyer est de 300 euros par mois. Un montant qui peut apparaître élevé mais qui se justifierait par les perspectives de développement offertes aux locataires, selon Philippe Lagrange. « Ici les start-ups rencontrent des grands groupes. Si un projet m’intéresse, je peux l’aider à se développer à l’international », affirme le directeur adjoint de Véolia.

Au rez-de-chaussée, ces mêmes start-ups ainsi que les partenaires du projet peuvent présenter leurs trouvailles au grand public. Les 500 000 passants qui fréquentent tous les jours le quartier de la Part-Dieu sont autant de cobayes potentiels. « Plus vous intégrer les usagers en amont (du processus de développement, ndlr), plus vous limiter les risques », pointe Karin Dognin-Sauze, vice-présidente du Grand Lyon et instigatrice du projet. « Nous espérons qu’il y aura pas mal de grèves et de mauvais temps (pour attirer les utilisateurs de la gare, ndlr) », rigole Clément Guillot, cofondateur de Wezzoo, un site qui permettra, à terme, de connaitre la météo en temps réel partout dans le monde, grâce aux contributions des utilisateurs.

Le point commun entre toutes les applications présentes est le big data, ces immenses quantités de données disponibles (démographie, transports, trafic routier, énergie, etc.) Une mine d’or d’informations que les applications de demain essayeront d’exploiter pour développer de nouveaux usages dans le cadre de la ville intelligente.

Sur le coût du projet, 600 000 euros, 350 000 sont apportés par les partenaires privés, le reste par le Grand Lyon et la Région Rhône-Alpes. « Nous souhaitons nous autofinancer d’ici trois ans », annonce Léthicia Rancurel, directrice de du Tubà. A ce même horizon, la pépinière devra toutefois se trouver un nouveau site car l’immeuble qui l’accueille aujourd’hui cédera alors la place au projet Two Lyon, deux tours de bureaux et d’hôtels.

Info : ouvert du lundi à vendredi à partir de 10h (fermeture non précisée), entrée libre, www.tuba-lyon.com

Photo : © Michael Augustin

Publié le : vendredi 28 novembre 2014, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sixième magasin français de l'enseigne

L'ouverture de Primark à la Part-Dieu approche

Après Marseille, la région parisienne (3 magasins) et Dijon, le hard-discounter irlandais du prêt-à-porter (...)
La suite
Une initiative « qui va décoiffer »

Les CCI de Lyon, Saint-Étienne et Roanne veulent fusionner

Trois des cinq chambres de commerce et d'industrie (CCI) de l'aire métropolitaine lyonnaise ont décidé de (...)
La suite
L'opposition s'insurge

Métro : le ticket désormais plus cher à Lyon qu'à Paris

Le Sytral n'y est pas allé de main morte. Le syndicat mixte qui gère les transports en commun lyonnais a voté (...)
La suite
Rallye des entrepreneurs

Un marathon sportif pour les entrepreneurs lyonnais

Douze épreuves comme les douze travaux d'Hercule sont au programme du premier Rallye des entrepreneurs organisé (...)
La suite
Une arme contre les délocalisations

Rhône-Alpes investit 3,2 millions dans les robots

La France ne compte que 33 600 robots dans ses usines, contre 62 000 en Italie et 162 000 en Allemagne. Plusieurs (...)
La suite
Des impôts en hausse

Le Grand Lyon devra diviser ses investissements par deux

« Le ciel est bleu mais il faut s'attendre à de très gros nuages. » C'est ainsi que Richard Brumm a résumé la (...)
La suite
Réforme territoriale

Budget : Rhône-Alpes s'inquiète pour ses ressources

Jean-Jack Queyranne appelle à « une réforme audacieuse », pour doter les nouvelles super-régions des moyens nécessaires (...)
La suite