publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Eurovia re-jugé pour faute inexcusable
Partager : 
Imprimer

Procès en appel de l’affaire du bitume

Eurovia re-jugé pour faute inexcusable

Le procès en appel de la société Eurovia (groupe Vinci) dans l’affaire du bitume s’est tenu vendredi 11 mars à Lyon. En première instance, le Tribunal des affaires de sécurité sociale de Bourg-en-Bresse avait condamné le 10 mai 2010 l’entreprise Eurovia pour faute inexcusable, suite au décès de Francisco Serrano, victime d’un cancer de la peau en 2008. Selon le tribunal, ce décès était dû a l’exposition prolongée aux vapeurs de bitume et a ses projections. Le bitume n’avait jusqu’ici jamais été considéré comme dangereux pour la santé en France. Plusieurs dizaines de milliers d’ouvriers sont en contact régulier avec le produit sans disposer de protections particulières.

« Ce procès, c’est pour que d’autres travailleurs ne subissent pas les mêmes supplices », a lancé Maitre Rinck, avocat de la famille de Franscico Serrano. Il a cité les travaux réalisés par des chercheurs indépendants sur la dangerosité du produit que des milliers d’ouvriers manipulent quotidiennement. Ces études pointent notamment l’ignorance qui touche près de 90% des composants du bitume, due aux secrets de fabrication. Car en dehors du pétrole, de nombreux additifs y sont présents. Nommés H.A.P. pour hydrocarbures aromatiques polycycliques, ces additifs servent a fluidifier le bitume. Or, les H.A.P. contiennent de nombreux produits cancérigènes, notamment le Benzopyrène. Qui se répandent dans l’air, une fois le bitume chauffé à 150 °C, a expliqué Maitre Rinck.

Pour Eurovia la mort de Franscisco Serrano est due à une trop longue exposition au soleil, qu’elle soit dû ou non à son travail à Eurovia. Un argument qui a fait rire jaune Fréderic Mau, délégué syndical central d’Eurovia Bretagne : « oui, il a dû mourir parce qu’il est trop allé en vacances... ». « La famille Serrano mène un combat pour toutes les victimes du bitume », poursuite le syndicaliste. « Beaucoup de salariés ne faisait pas le lien entre la maladie et la profession, les médecins non plus, alors qu’il y a plus de mort dans la construction des routes que dans l’armée, la police et les pompiers réunis ! ». Et de dénoncer « une rentabilité qui prime sur l’humain ». Vinci, la maison mère d’Eurovia a dégagé un bénéfice de 35 milliards d’euro en 2010, s’est plu à rappeler l’avocat de la famille Serrano.

La confirmation du jugement de première instance par la cour d’appel, pourrait provoquer une avalanche de procès, comme cela a été le cas pour l’amiante. La délibération sera rendue le 11 mai prochain.

Photo : © Ugo Moret

Publié le : lundi 14 mars 2011, par Ugo Moret

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite