publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Top départ pour le bouclage du périph’
Partager : 
Imprimer

Anneau des sciences

Top départ pour le bouclage du périph’

Arlésienne par excellence de la vie politique lyonnaise, le Tronçon ouest du périphérique (TOP), est tout de même en passe de franchir une étape importante, avec le lancement du débat public. Entre novembre 2012 et février 2013, les Lyonnais pourront se prononcer sur le projet, qui ne verra toutefois le jour qu’en 2025. Dans le meilleur des cas.

« Si on ne faisait rien, Lyon serait totalement asphyxiée en 2030 », s’écrie Gérard Collomb. En cause, « la saturation de l’autoroute A6/A7 et des voiries de l’ouest lyonnais ». L’autoroute charrie tous les jours 115 000 véhicules en plein centre-ville, 130 000 en 2030, si rien n’est fait. « Une aberration », s’indigne Olivier Roussel, directeur d’études à l’Agence d’urbanisme. « 30 000 habitants de Perrache et Gerland subissent les nuisances de ce trafic. »

Pour y remédier, le Grand Lyon souhaite transformer le tronçon entre Valvert et Pierre-Bénite en boulevard urbain de deux fois deux voies, bordé d’une piste cyclable et de larges trottoirs, et en limiter la fréquentation à 50 000 véhicules par jour.

Pas de TOP sans contournement autoroutier

Mais voilà, avant de lancer le chantier du TOP (2,5 milliards d’euros), Gérard Collomb souhaite voir ressurgir un autre serpent de mer, le contournement autoroutier de Lyon. « Il ne faut pas emmêler les trafics national et de desserte », martèle le sénateur-maire, qui réclame une déviation de l’axe nord-sud bien en amont de l’agglomération.

Longtemps, un tracé passant à l’ouest via les Monts du Lyonnais et le Beaujolais tenait la corde. Patatras, « il n’est ni faisable, ni raccordable, ni finançable », avait jugé en début d’année le préfet du Rhône, Jean-François Carenco, qui préfère un contournement par l’est. Celui-ci existe déjà partiellement grâce à l’A46 et l’A432. Un axe qu’il suffirait de prolonger au sud. Cette solution nettement moins couteuse, suscite toutefois une levée de boucliers de la part des communes de l’est lyonnais qui estiment assumer déjà largement leur part de nuisances.

D’autant plus que l’exigence de Gérard Collomb, de lier le bouclage du périphérique à la déviation du trafic autoroutier, ne résiste pas à l’épreuve des chiffres. Car seuls 15 à 20% des véhicules qui empruntent l’axe A6/A7 à Lyon sont de transit. Le reste est du trafic local. « Ça paraît marginal mais c’est souvent la marginalité de la circulation qui pose problème », justifie le maire de Lyon, qui ne souhaite pas réitérer « l’erreur du tunnel de Fourvière ».

Ne l’appelez plus TOP

« Le périphérique reliera tous nos centres universitaires et de recherche, ainsi que les pôles de compétitivité », s’enthousiasme Gérard Collomb, qui l’a du coup rebaptisé Anneau des sciences. Reste à savoir par où il doit passer.

« Nous avons pris tout ce qui peut fleurir ici ou là comme hypothèse et nous avons tout analysé », affirme l’élu lyonnais. Trois scénarios seront ainsi proposés au débat public : un tracé court (voir carte) qui relie le périphérique nord au boulevard Laurent Bonnevay (un tronçon de 15 km, dont 13 km enterrés), un tracé plus long aboutissant au sud au niveau de la rocade est, et une troisième hypothèse sans bouclage mais en renforçant les transports en commun, scénario privilégié par les Verts.

Ces trois options seront donc soumises au débat public à travers une série de réunions et sur Internet (www.debatpublic-anneau-top.org).

Plan : Grand Lyon

Publié le : vendredi 14 septembre 2012, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite