publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Culture > Un ancien lavoir transformé en laboratoire culturel
Partager : 
Imprimer

Nouveau lieu dans le Pentes

Un ancien lavoir transformé en laboratoire culturel

Il y a à peine 10 ans, on y lavait encore son linge. « Un lieu où on se croisait, on échangeait, où il y avait de la vie », se souvient la mairesse du 1er Nathalie Perrin-Gilbert. De vie, le lavoir des Pentes en connaitra bientôt une deuxième. Car ce lieu, niché dans une impasse à deux pas de la place Rouville, prépare sa mue en scène découverte.

« La clientèle est invitée instamment à laisser lessiveuses et seilles dans le plus grand état de propreté après usage », clame une pancarte accrochée au robinet du bassin d’essorage. Construit en 1934, le lavoir public des Pentes n’a pas bougé une oreille. Au milieu trônent toujours deux grands bassins blancs. Au mur, une rangée de silos d’eau chaude, alimentés par autant de robinets. La demie journée de lavoir coûtait un euro, le cuvier 80 cents et l’essoreuse 20 de moins.

« Ce sera un lieu de brassage et de mixité », s’enthousiasme Olivier Rey, metteur en scène de la compagnie Théarte et nouveau maître des lieux. Pour cela, le plus grand des bassins sera recouvert d’une scène amovible, et des bancs (49 places) disposés, soit d’un côté, soit de l’autre, soit tout autour. Tout est modulable et adaptable. « On peut imaginer que les acteurs jouent dans les bassins », s’amuse Olivier.

Après avoir secondé Michel Raskine au Théâtre du Point du Jour, le jeune metteur en scène écume depuis deux ans les pentes de la Croix-Rousse avec sa pièce Pressing, un talk-show militant autour de thèmes d’actualité (retraites, pouvoir d’achat etc), joué... dans des laveries. « Pour profiter du temps de cerveau disponible » des personnes qui attendent leur linge, explique Olivier Rey.

A la recherche d’un lieu plus adapté pour accueillir son spectacle, il croise Nawel Bab Hamed, jeune adjointe communiste à la culture dans le 1er et candidate aux dernières cantonales, à qui il donne un coup de main pour la campagne. Puis, Marc Uhry, le responsable local de la Fondation Abbé Pierre.

Les deux en parlent à Nathalie Perrin-Gilbert. Ravie de « pouvoir redonner une seconde vie à ce bâtiment emblématique des Pentes », la maire d’arrondissement souhaite en faire « un laboratoire au cœur de la ville ». Un lieu d’expérimentation culturelle mais également un exemple de récupération d’un patrimoine à l’abandon. Exemple, dont elle souhaite qu’il fasse école.

Les idées ne lui manquent pas : installer l’école de cirque de Ménival dans l’ancienne école des Beaux-arts, rouvrir l’église Saint Bernard, réinvestir le musée Guimet... « Il faut planter des graines pour avoir des projets de demain », résume l’élue. « Cela ne coûte pas forcément cher. » 10 000 euros pour mettre l’ancien lavoir aux normes de sécurité.

Quatre jours de fête pour l’ouverture

L’ouverture officielle du lavoir, transformé en club théâtre, aura lieu le 2 février. Pendant quatre jours, saynètes, visites, soirées et tea dance queer hétéro friendly se succéderont pour inaugurer les lieux. Originalité : samedi soir, Nathalie Perrin-Gilbert montera dans le bassin pour le lancement des interviews du lavoir, une série d’entrevues qui se veut impertinente.

Puis, pendant 365 jours, soit la durée du bail précaire signé mercredi, le lieu s’ouvrira à une programmation variée et hétéroclite : théâtre, performance, stand-up, arts numériques, zapping du net, loto. Mais aussi des initiations à l’informatique et l’accueil du festival de film gay Écrans mixtes.

Info : 4 impasse de Flesselles, Lyon 1er. Tarifs : adhésion : 2 €, soirées théâtre : 8 €, soirées club : PAF libre.

Découvrez les photos des lieux sur www.flickr.com

Photo : © Michael Augustin

Publié le : mercredi 18 janvier 2012, par Michael Augustin

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Exposition

Lumière sur Yoko Ono

Le musée d'art contemporain (macLyon) de Lyon accueille très prochainement l'une des expositions les plus (...)
La suite
Art contemporain

Découverte et redécouverte à l'IAC

« Collection 15' » et « Demain dans la bataille pense à moi » sont présentés simultanément dans les 12 espaces de (...)
La suite
Musée des Confluences

Une exposition crée le lien entre arts plastiques et machines

Plus de 170 pièces, du XVIIIe siècle à nos jours, issues de 44 musées en Europe sont ici réunies pour la première fois (...)
La suite
Une mise en scène à faire fuir les jeunes

Faust à l'Opéra de Lyon : « Madame, on préfère le théâtre »

Florence Leray, journaliste mais également enseignante en philosophie a emmené ses élèves à l'Opéra. Le résultat de (...)
La suite
Clôture du Festival Lumière

Martin Scorsese : « Il faut se battre pour le cinéma ! »

Le festival Lumière s'est conclu dimanche sur un dernier hommage au lauréat, Martin Scorsese. De nombreuses (...)
La suite
Martin Scorsese récompensé

Prix Lumière 2015 : le sacre d'un passionné

« Tu as inventé les journées de 36 heures et les heures de 90 minutes. » C'est ainsi que Bertrand Tavernier a (...)
La suite
Festival Lumière

Une 7ème édition pour rendre hommage au 7ème art

Avec 328 séances, 68 lieux de projection et Martin Scorsese pour le Prix Lumière, la 7ème édition du festival (...)
La suite