publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Un garage pour bichonner les TER
Partager : 
Imprimer

SNCF

Un garage pour bichonner les TER

La SNCF a inauguré à Vénissieux son quatrième atelier de maintenance lyonnais, après les centres de Vaise (9ème) et Lyon-Mouche (7ème), dédiés au TERs, ainsi que le centre de maintenance TGV à Gerland. Il a nécessité un an et demi de travaux qui ont coûté 14 millions d’euros.

Le nouvel technicentre, comme la SNCF appelle désormais ses centres de maintenance, sert, lui aussi, à réparer des TER. Il complète le site de Vénissieux, qui comprenait déjà deux ateliers, dédiés aux locomotives et à la maintenance légère. Équipé de deux voies sur pilotis et de caténaires escamotables (qui alimentent les trains en électricité), le nouvel équipement permet d’intervenir aussi bien sur le dessous que le dessus des rames et d’effectuer des interventions plus complexes. C’est en toiture que se trouve par exemple toute la climatisation. Long de 85m pour 17,5m de large, le nouvel hangar est adapté aux nouvelles rames à deux étages. 23 agents y travaillent en deux-huit et réparent une quarantaine de trains par jour.

« Plus de disponibilité, plus de fiabilité, plus de confort », c’est ce qu’attend Josiane Beaud la directrice régional de la SNCF de ses nouveaux technicentres. Comme l’entreprise a de moins en moins d’argent pour acheter des rames en rab, il est impératif que celles en circulation tournent plus. Grâce à ses équipements de maintenance, elle espère porter le taux de disponibilité des TER de 80% à plus de 90%.

C’est que, le trafic TER ne cesse de croître. 135 000 voyageurs empruntent tous les jours l’un des 1250 trains ou 650 cars régionaux. C’est 30% de plus qu’il y a trois ans, mais moins que les quelque 150 000 attendus à l’horizon 2014. La région investit massivement dans le réseau de transport ferré. Ainsi, depuis décembre 2007, Rhône-Alpes est la première région à bénéficier du cadencement de ses trains, qui les fait passer à heure fixe dans ses 260 gares. 100 trains supplémentaires avaient été créés pour l’occasion. L’augmentation de l’offre s’accompagne d’un renouvellement du matériel roulant. « Deux tiers des trains ont moins de cinq ans », s’est enorgueilli Jean-Jack Queyranne, le président de la région. La prochaine inauguration aura lieu le 8 décembre prochain à la nouvelle gare Jean-Macé (ouverture commerciale le 13). A priori, il faudra y aller en train, car le métro sera en grève ce jour-là.

Photos : lyon-info.fr

Publié le : lundi 5 octobre 2009, par Michael Augustin

Réagir : 

Galerie photos (4 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Plus confortables

Ligne B : de nouvelles rames automatiques en 2020

Plus rapides, plus spacieuses, plus confortables. Les nouvelles rames, dont le premier exemplaire a été présenté ce (...)
La suite
Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite