publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Un préfet « pas footeux » pour booster l’économie et le train
Partager : 
Imprimer

Jean-François Carenco fixe ses priorités

Un préfet « pas footeux » pour booster l’économie et le train

A45, A89, Contournement ferroviaire et autoroutier, Grand stade, le nouveau préfet du Rhône et de région Jean-François Carenco a profité de sa première conférence de presse pour balayer les grands dossiers qui l’attendent dans sa nouvelle fonction et fixer ses priorités. Dynamisme économique et développement durable arrivent en première position.

« Je vais vous dire un secret : la France est un peu fauchée », glisse Jean-François Carenco, manière d’annoncer qu’il ne pourra pas tout faire. En matière d’infrastructure la préférence de cet ancien directeur de cabinet de Jean-Louis Borloo va clairement vers le ferroviaire et notamment vers le Contournement ferroviaire de l’agglomération lyonnaise (CFAL). « Il faut mettre les camions sur les trains », décrète-t-il Les projets autoroutiers passent après. L’A45 ? « Un sujet extrêmement difficile sur le plan environnemental et financier ». Le COL ? « Pas prioritaire. Il faudra un consensus de 80% des élus ».

La première priorité du nouveau préfet reste l’économie « Je serai à l’écoute de tous ceux qui créent des richesses », a-t-il promis, ajoutant que « la désindustrialisation du pays est un vrai problème. » Pour favoriser les embauches, il compte développer l’apprentissage, lutter contre la discrimination à l’emploi, et « repartir à l’assaut pour financer l’apprentissage du français », a-t-il annoncé. « Il est inacceptable qu’un certain nombre de concitoyens ne parlent pas le français. »

En matière de sécurité, il compte être très préventif et très répressif, et non l’un ou l’autre. Sa priorité va à la lutte contre la drogue. Un fléau, selon lui « juste insupportable pour lequel il n’y a aucune excuse. » Ce qui laisse espérer un certain répit aux Roms et aux prostituées, deux populations qui étaient dans la ligne de mire de son prédécesseur Jacques Gérault.

Puis, interrogé sur le Grand stade, il a estimé, qu’il s’agit là encore d’un dossier « compliqué ». Avant de s’en sortir par une pirouette : « je ne suis pas footeux, je suis rugby. »

Photo : © Michael Augustin

Publié le : mardi 7 décembre 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite