publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Economie > World Trade Center Lyon prend l’air dans la Tour Oxygène
Partager : 
Imprimer

Inauguration

World Trade Center Lyon prend l’air dans la Tour Oxygène

« En ces temps de crise, c’est quand même pas mal de pouvoir se développer », s’enthousiasme Gérard Collomb. Le groupe World Trade Center est désormais implanté sur 1300 m² aux 27e et 28e étages de la Tour Oxygène. L’endroit accueille des entreprises françaises travaillant pour l’étranger et des entreprises internationales se développant dans la région. Objectif : devenir « un des hauts lieux du business international à Lyon ».

Grandes baies vitrées, vue à presque 360° sur la capitale des Gaules… La CCI de Lyon, actionnaire majoritaire du World Trade Center lyonnais par le biais de la société Lyon Commerce International, a mis les petits plats dans les grands. Auparavant installés dans des locaux de 50 m² à la Cité Internationale, le déménagement a permis de voir grand. Des travaux de 600 000 euros ont permis de financer le nouvel espace. Il offre des services nomades et des nouvelles technologies en plein cœur de la Part-Dieu. « C’est un modèle américain avec une touche française », résume Philippe Grillot, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon, lors de l’inauguration jeudi.

Sur les 19 bureaux, neuf sont actuellement occupés par des entreprises, françaises, chinoises, canadiennes, ou encore japonaises. « Elles sont venues dès que la peinture était sèche », plaisante Philippe Grillot. Des sociétés, des collectivités et même l’école de commerce EM Lyon pourront y élire domicile. « J’espère que dans un an, tous les bureaux seront pris », déclare Phlippe Grillot, qui compte « aussi accompagner les entreprises dans leurs projets de développement ».

Le nouvel espace s’intègre au réseau mondial des 330 World Trade Center implantés dans 90 pays. Ce réseau doit permettre aux entreprises clientes d’« accéder à des opportunités d’affaires internationales auprès de 750 000 entreprises membres du réseau sur les cinq continents », selon un communiqué. « Nous sommes dans l’économie d’archipel », glisse un Gérard Collomb lyrique. « Les villes dialoguent désormais entre elles à travers le monde. On est ici impressionné par la force de Lyon et sa dimension ».

Photo : © Bruno Poncet

Publié le : jeudi 12 juillet 2012, par Bruno Poncet

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sixième magasin français de l'enseigne

L'ouverture de Primark à la Part-Dieu approche

Après Marseille, la région parisienne (3 magasins) et Dijon, le hard-discounter irlandais du prêt-à-porter (...)
La suite
Ville intelligente

Part-Dieu : un lieu pour tester les applications de demain

Bornes interactives TCL, outil de cartographie 3D ou appli météo collaborative : toutes ces applications peuvent (...)
La suite
Une initiative « qui va décoiffer »

Les CCI de Lyon, Saint-Étienne et Roanne veulent fusionner

Trois des cinq chambres de commerce et d'industrie (CCI) de l'aire métropolitaine lyonnaise ont décidé de (...)
La suite
L'opposition s'insurge

Métro : le ticket désormais plus cher à Lyon qu'à Paris

Le Sytral n'y est pas allé de main morte. Le syndicat mixte qui gère les transports en commun lyonnais a voté (...)
La suite
Rallye des entrepreneurs

Un marathon sportif pour les entrepreneurs lyonnais

Douze épreuves comme les douze travaux d'Hercule sont au programme du premier Rallye des entrepreneurs organisé (...)
La suite
Une arme contre les délocalisations

Rhône-Alpes investit 3,2 millions dans les robots

La France ne compte que 33 600 robots dans ses usines, contre 62 000 en Italie et 162 000 en Allemagne. Plusieurs (...)
La suite
Des impôts en hausse

Le Grand Lyon devra diviser ses investissements par deux

« Le ciel est bleu mais il faut s'attendre à de très gros nuages. » C'est ainsi que Richard Brumm a résumé la (...)
La suite