publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > 1,4 millions de Rhônalpins de plus en 2040
Partager : 
Imprimer

Nous serons de plus en plus nombreux

1,4 millions de Rhônalpins de plus en 2040

Nous serons 7,5 millions de Rhônalpins au 1er janvier 2040, soit 25% de plus qu’en 2007, alors que la population française n’augmentera que de 15% pendant la même période. Rhône-Alpes conforte ainsi son rang de deuxième région la plus peuplée de l’Hexagone, derrière l’Ile de France. « Rhône-Alpes compte déjà beaucoup de jeunes et est attractive pour les actifs en âge d’avoir des enfants », souligne Elise Bernert, chargée d’études à l’Insée. Lié à une moyenne de 2,02 bambins par Rhônalpine, l’ensemble permettra, selon elle, de « maintenir un nombre de naissances élevé », et une croissance démographique de 0,62% par an, le sixième taux le plus important en France.

Papy boom oblige, la population vieillit en Rhône-Alpes, mais moins vite que la moyenne française. Si la part des plus de 65 ans passe de 15,6% à 24,2% entre 2007 et 2040, ce taux reste en dessous de la moyenne nationale (25,7%). En même temps, les moins de 25 ans sont plus nombreux en Rhône-Alpes : 29,4% contre 28,1% en France. Leur nombre augmente de 248 100 en 33 ans. En comparaison, dans toute la France on ne comptera que 670 800 jeunes supplémentaires, à peine 3 fois plus. En même temps, le nombre de seniors (plus de 65 ans) augmentera de 850 000 dans la région.

En Rhône-Alpes, la situation varie néanmoins fortement d’un département à l’autre. Si la population de l’Ain croît de 0,90% par an, le Rhône n’affiche qu’un taux de 0,48%, en dessous de la moyenne régionale. Seule la Loire (0,25%) fait moins bien. La faute à une migration négative. C’est à dire, les personnes qui quittent le département, souvent pour s’installer dans les localités voisines, sont plus nombreux que celles qui arrivent.

Les prévisions de l’Insée, basées sur le dernier recensement de 2007, ont vocation à aider les élus à anticiper la construction de routes, logements et équipements publics. Sachant qu’en raison du nombre croissant de célibataires et de personnes âgées, « le besoin de logements va augmenter plus vite que la population », prévient Vincent le Calonnec, directeur régional de l’Insée. Une analyse plus fine, agglomération par agglomération sera réalisée dans les prochains mois.

Photo : DR

Publié le : jeudi 9 décembre 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite