publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Archives du Rhône : 3 millions de documents en ligne
Partager : 
Imprimer

Pour le bonheur des généalogistes

Archives du Rhône : 3 millions de documents en ligne

Les Archives départementales, ce ne sont pas moins de 42 km linéaires de rayonnages. Elles renferment l’intégralité des archives de l’État et du Conseil général, ainsi que nombre de collections privées. 15 000 visiteurs y consultent chaque année des cartes, registres d’état civil et autres répertoires militaires. Pour leur faciliter le travail, les Archives départementales viennent de lancer leur site.

« On ne numérisera jamais tout », fait remarquer Benoît Van Reeth, le directeur de l’institution. Si les 3 millions de documents consultables en ligne ne représentent qu’environ 1 % du stock, elles correspondent aux demandes les plus souvent formulées. « Un lecteur sur deux vient travailler sur l’état civil », affirme Benoît Van Reeth. « C’est la mode d’ établir son arbre généalogique. » Pour leur faciliter le travail, un moteur de recherche permet d’affiner la demande en fonction de la commune, l’année et le type d’acte. Apparaissent alors des documents numérisés, dont les plus anciens remontent à 1527. A l’instar des tags sur Facebook, les internautes peuvent alors marquer les noms indiqués sur ces pages manuscrites. Cette indexation collaborative permettra par la suite de rechercher directement le nom d’une personne. Dans d’autres départements, les sites s’enrichissent de 2000 indexations par jour.

En plus de l’état civil, le nouveau site contient également 2600 plans cadastraux napoléoniens de 1808 à 1838, les résultats des campagnes de recensements, les registres des enfants assistés, les répertoires du recrutement militaire, les fichiers de la prison de Montluc et même 1551 cartes postales anciennes.

Les Archives ont commencé à numériser leurs documents il y a une douzaine d’années. Depuis 3 ans, 10 personnes ont travaillé à temps plein sur la mise en place du site qui a coûté quelques 500 000 euros. Quant aux documents qui ne sont pas numérisés, le site permet de consulter l’arborescence des archives, afin de préparer au mieux sa recherche sur place. En terme d’efficacité « c’est le jour et la nuit », assure Benoît Van Reeth. « On perd le plaisir de passer des mois à chercher un nom précis. »

Info : http://archives.rhone.fr

Photo : DR

Publié le : lundi 30 mai 2011, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Huit interpellations

France-Allemagne : un blessé grave à Bellecour

La fin du match a failli tourner au drame. Un jeune homme a reçu trois coups de tesson de bouteille à (...)
La suite
Coupe du monde

Match de l'Algérie : dispositif policier exceptionnel

Plus de 500 policiers et gendarmes, dont quatre unités mobiles, seront mobilisés ce lundi soir à l'occasion du (...)
La suite
Affrontements, feux de voiture

Débordements après la victoire de l'Algérie

Comme la défaite mardi contre la Belgique, la victoire de l'Algérie contre la Corée du sud dimanche a été (...)
La suite
Les voyageurs indemnisés

Grève SNCF : participation en baisse

Les perturbations se poursuivent au septième jour de grève des cheminots. La participation n'est pourtant plus (...)
La suite
Exposition

Le CHRD fait revivre le D-Day à travers ses protagonistes

« Nous voulions sortir des chiffres et raconter cette histoire notamment aux jeunes », explique Antonin Dehays, (...)
La suite
Quinzaine des cultures

Gay pride : demandez le programme

La gay pride n'est pas uniquement un défilé techno haut en couleurs mais une quinzaine riche de nombreuses (...)
La suite
Polémique

GPA, prostitution : drôle d'alliance contre la Gay pride

C'est une curieuse coalition qui s'est formée à l'occasion de la 19ème Marche des fiertés lesbiennes, (...)
La suite