publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Atoubus
Partager : 
Imprimer

TCL

Atoubus

Adapter l’offre de bus à l’évolution de l’agglomération, tout en rationalisant la petite centaine de lignes qui quadrillent le territoire, pour réaliser des économies, voilà les objectifs du projet Atoubus que le Sytral vient de présenter.

Les bus à Lyon, ce sont 540 000 voyages quotidiens, soit 40% du total (50% se font en métro et 10% en tram). Or, l’agglomération change. La création de nouveaux pôles économiques, de loisir ou de santé modifie les besoins. Par exemple, suite à l’ouverture de l’hôpital femme-mère-enfant à Bron, la ligne 28, qui dessert ce pôle hospitalier, a vu sa fréquentation augmenter de 50%. Douze nouveaux bus articulés avaient alors été mis en service sur cette ligne, mais le réseau n’a pas été repensé dans sa globalité. « Certaines lignes n’ont pas été touchées depuis une dizaine d’années », note Bernard Rivalta. Les nouvelles lignes de tram et les extensions du métro ont aussi apporté leur lot de désordre. « On empile les adaptations [du réseau de bus, ndlr], qui à la sortie n’ont plus aucune cohérence », déplore le président du Sytral.

Voilà donc Atoubus, censé mettre de l’ordre dans tout ça. Si le projet est encore à son tout début, quelques grandes lignes se dessinent déjà :
- Le nouveau réseau sera articulé autour de 26 lignes dites « structurantes ». Elles auront des horaires identiques de septembre à juin, avec un bus environ toutes les cinq minutes. Exit donc le service réduit pendant les petites vacances. Certaines seront prolongées, comme la 36, étendue jusqu’au Perollier à Ecully et la 13, qui terminera alors sa course à Grange Blanche. Ces lignes principales seront épaulées par 35 lignes « complémentaires » et 10 « de proximité » qui quadrilleront les quartiers. 23 lignes spécifiques, desservant les zones industrielles ou transportant des scolaires, complèteront le dispositif.
- Des liaisons transversales. Le réseau actuel pèche par son organisation en étoile, du centre de Lyon vers la périphérie. 17 lignes transversales permettront dans le futur de se déplacer de banlieue à banlieue.
- L’offre sera rééqulibrée. « Nous avons détecté des secteurs en sous-offre et d’autres en sur-offre », explique Valérie Guillou, directrice d’exploitation au Sytral. Parmi ces derniers, la Presqu’île qui pourrait perdre certaines de ses dessertes au profit de zones en expansion, comme Vaulx-en-Velin, le quartier des Buers à Villeurbanne, la Buire dans le 3ème, mais aussi la Part-Dieu. Car le centre d’affaires remplace désormais la Presqu’île comme principal pôle d’attraction lyonnais, dans une enquête menée en 2006 auprès de 11 000 ménages.
- Pour plus de lisibilité, les terminus multiples et itinéraires changeant à certaines heures seront supprimés.
- « Nous souhaitons accompagner le plus près possible la progression de REAL », promet Bernard Rivalta. De nouvelles dessertes seront alors crées autour des gares à Saint-Priest, Jean Macé, Sathonay et Feyzin.

Economies

Mais l’heure est aussi aux économies. En cause, le versement transport, acquitté par les entreprises et administrations. Il représente 37% du budget. « C’est la grande inconnue », reconnaît le président du Sytral. Car, avec la crise, 5 millions d’euros pourraient manquer à l’appel cette année. La réorganisation devra donc aussi permettre de diminuer les dépenses d’exploitation (334,4 millions en 2009).

Calendrier

D’octobre 2009 à mars 2010, le projet sera présenté aux élus et techniciens des collectivités. Ensuite, le grand public aura six mois pour le consulter. Suivra alors la préparation du nouveau réseau (aménagement de voiries, définition des horaires, formation des conducteurs) qui durera jusqu’en juin 2011. Puis, le Sytral lancera une campagne de communication, pour que tout le monde soit prêt en septembre 2011. « On n’est pas au bout de nos peines », soupire néanmoins Bernard Rivalta. « Dès qu’on change quelque chose, c’est difficile. »

Infrastructures

D’ici là, le Sytral aura connu quelques autres évolutions :
- L’autorité des transports s’apprête à commander de nouvelles rames de tram de 40m de long, contre 32m pour celles en service aujourd’hui.
- Des bus hybrides devront faire leur apparition, a annoncé Georges Barriol, vice-président du conseil général en charge des transports.
- Les voies en site propre devront doubler d’ici à la fin de la mandature en 2014, avec la construction de 80km supplémentaires.

Photo : Sytral

Publié le : vendredi 16 octobre 2009, par Michael Augustin

Réagir : 

 


2 commentaires pour cet article


  • Atoubus 30 mai 2011 à10:10, par Neyrard Guillemette

    la suppression de la desserte par le 21 des arrêts la tuilerie et rue des rosieristes sera pénalisante pour les habitants du secteur , qu’ ils travaillent ou non.
    mon exemple ; j’ habite à 500m de l’ arrêt la tuilerie, pour aller jusqu’ à la RD306, ça me fera 1 km à pied matin et soir
    il s’ agit d’ aller plus vite vers Techlid ?et ceux qui vont ailleurs ?
    s’ agit il, à terme, d’ inciter les habitants du coin à le quitter pour l’ extension des zones commerciales ?combien d’ habitants sont concernés ?
    merci pour votre réponse

  • Atoubus 24 septembre 2011 à11:26, par CLARET-TOURNIER Agnès

    Après les espoirs que nous avions eu (les passagers du C3 et moi), la déception est grande. Nous pensions que nous aurions d’avantage de voitures alors que c’est le contraire. Aussi, j’invite les " têtes pensantes " de cette étude à prendre ce bus aux heures d’entrées et de sorties des écoles et des bureaux (vers 8H et à partir de 17H) pour se rendre compte dans quelles conditions nous sommes " trimbalés ". C’est vraiment insupportable et nous sommes très proches des wagons à bestiaux.Vous ne nous transportez pas, vous nous roulez. Eu égard au prix des billets, il serait normal que nous ayons un service convenable en retour et j’arrive même à comprendre parfois ceux qui resquillent. Compte-tenu du nombre important d’usagers, il est vraiment urgent que vous mettiez en place des bus plus nombreux et à des fréquences raisonnables. Je (nous) vous en remercie bien vivement par avance

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Plus confortables

Ligne B : de nouvelles rames automatiques en 2020

Plus rapides, plus spacieuses, plus confortables. Les nouvelles rames, dont le premier exemplaire a été présenté ce (...)
La suite
Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite