publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Cécile Duflot et Benoit Hamon chahutés par l’équipe de Braillard
Partager : 
Imprimer

Législatives : « Ils sont devenus fous »

Cécile Duflot et Benoit Hamon chahutés par l’équipe de Braillard

Triste spectacle vendredi matin dans les rues de Gerland. Alors que Cécile Duflot et Benoit Hamon étaient attendus sur le marché Jean-Jaurès (Lyon 7ème) pour prêter main forte à Philippe Meirieu, une vingtaine de sympathisants de Thierry Braillard s’étaient rendus sur place pour perturber la visite ministérielle. Qui s’est alors transformée en jeu du chat et de la souris dans les rues de Lyon.

L’ambiance est électrique au croisement des rues Debourg et Jean-Jaurès. Équipés de porte-voix, tracts, affiches, les soutiens de Thierry Braillard s’agitent. « Les Verts ne sont pas solidaires », justifie Simone Daret, une militante PS du 5ème, venue soutenir l’adjoint aux sports de la mairie de Lyon. Tandis que « Thierry Braillard n’a jamais manqué de clairvoyance pour soutenir la gauche. »

Les affiches de Philippe Meirieu sont systématiquement arrachées ou recouvertes, ses sympathisants accueillis sous les huées. Un spectacle digne d’une élection étudiante mais qui laisse de marbre les rares clients du marché venus braver une pluie battante.

Face à l’excitation du camp en face, l’équipe de Philippe Meirieu renonce finalement à la traditionnelle visite de marché. Militants et journalistes se dirigent alors vers la place des pavillons et la brasserie le Métropole où devait avoir lieu un point presse.

Aussitôt suivis par l’équipe de Braillard, qui arrive sur les lieux quelques minutes plus tard. Tandis qu’un militant, les bras chargés de tracts à l’effigie du candidat dissident, parvient à forcer le barrage à l’entrée de l’établissement, les autres se postent à l’extérieur en attente de l’arrivée des deux ministres.

« C’est assez bizarre qu’on se fasse accueillir comme ça », se désole un militant PS du 8ème qui soutient Meirieu. « Dans ma section, ça fait plusieurs mois que je n’ai plus le droit d’envoyer des mails aux autres militants. J’ai voulu relayer la lettre de soutien de Michel Rocard à Philippe Meirieu mais je n’ai pas pu. » Puis, nouveau changement de programme. Rendez-vous est donné aux journalistes au JT Bar, cours Bayard (Lyon 2ème).

A 9h55, Philippe Meirieu arrive, encadré par les deux ministres pour une conférence de presse d’une demie heure dans l’arrière-salle exiguë du bar. « On a délibérément refusé la logique de l’escalade et de la confrontation. Ce sont des querelles qui sont bien éloignées des préoccupations de ceux qui habitent ce pays », commente la cheftaine des Verts, avant de dénoncer « des violences politiques » contraires « au débat démocratique ».

Il est alors beaucoup question de « rassemblement », « dialogue » et « consensus ». « Après le premier tour, il faudra réparer, il faudra recoudre, il faudra rassembler », martèle Benoit Hamon, peu convaincu.

A peine un quart d’heure passé, ça commence à s’agiter à l’extérieur. Une pile de tracts de Braillard sous le bras, une dame a fait irruption dans le bar, vociférant et proférant des insultes. Peu après, les autres sympathisants du candidat dissident arrivent. La conférence de presse est alors écourtée et les deux ministres se précipitent sous escorte policière dans deux voitures amenées spécialement et partent rejoindre la gare.

« C’est ça la campagne de Braillard à Lyon », se désole Raymonde Poncet, conseillère générale écologiste de la Croix-Rousse. « C’est de l’hystérie. Ils sont devenus fous ! » « Je suis sidérée par ce comportement », embraie la conseillère régionale Fatiha Benahmed. « Il y a du chômage, des jeunes sans formation, des gens qui dorment dehors. Il faut passer à des choses sérieuses. »

Photo : © Michael Augustin

Publié le : vendredi 8 juin 2012, par Michael Augustin

Réagir : 

 


7 commentaires pour cet article


  • Assez tragique cette matinée, de la part du Braillaird Team... Qqs autres photos là, de cette courte conf’ de presse ici
    http://toniolibero.over-blog.com/article-legislatives-a-lyon-b-hamon-et-c-duflot-pour-soutenir-p-meirieu-106611902.html

    et probable récit de la matinée vécue live à venir...

  • chose promise, chose due : la version récit est en ligne, même adresse... et à peu près même constat qu’ici...

  • L’article oublie de préciser que les militants soutenant Thierry Braillard étaient armés de battes de base-ball cloutées, de flash-balls et de poings américains, et qu’ils ont semé la terreur dans tout Lyon, agressant pèle-mêle vieilles dames, enfants, femmes enceintes, et ministres socialistes...

    Que le site et l’auteur de l’article soient partisans, soit. Mais mentir à ce point et éluder les débordements du clan Meirieu, c’est de la désinformation pure et simple. Quand je pense que les 80% des militants socialistes lyonnais, qui soutiennent Braillard, sont traités de "porte-flingues de Collomb"... on se demande vraiment qui est à la solde de qui.

  • Tout à fait d’accord avec Cyril.
    C’est de la désinformation pure et simple.
    Duflot et Hamon, parachutés dans des circonscriptions imperdables à gauche et qui n’ont jamais du faire leur preuve sur le terrain ont tout simplement eu peur du débat avec les militants qui soutiennent Thierry BRAILLARD.
    Martine AUBRY et Christophe BORGEL porteront longtemps la responsabilité de cette répartition clientèliste des circonscriptions.
    Christophe BORGEL s’est lui-même parachuté dans une circonscrption réservée à une femme.
    HAMON n’a même pas eu besoin de faire campagne : passer du MJS à l’assemblée nationale, vous en rêviez, Aubry l’a fait !
    Mickaël AUGUSTIN a même (sans rire !) écrit sur SON profil Facebook que la police (à savoir le SPHP) qui accompagne tous les mimistres était présente pour protéger Duflot des militants pro-Braillard...

    Posez-vous des questions ! Pourquoi tant d’animosité face à Meirieu et à ceux qui l’ont parachuté ? Les militans en ont MARRE de cette direction clientèliste.
    Ce parti marche sur la tête. Les investitures aux législatives ont été menées de façon scandaleuse ! PERRIN-GILBERT s’est auto-proclamée suppléante... Des militans EELV sont venus donner des leçons de socialisme aux militants PS historiques sur les marchés ?

    Merci AUBRY, Merci BORGEL pour ce spectacle que vous avez engendré.

    PS : pour Christophe BORGEL => tu viendras nous donner des leçons de démocratie plus tard SVP http://www.lepoint.fr/societe/hlm-le-rapport-qui-embarrasse-le-ps-09-02-2012-1429092_23.php

  • Cécile Duflot et Benoit Hamon sont arrivés en tram puis à pied sans protection policière mais ont dû s’enfuir en voitures, qu’ils ont rejointes sous protection policière, précisément en raison de l’agitation des soutiens de Thierry Braillard qui arrivaient à ce moment-là nombreux sur les lieux.

    Ceci n’a rien avoir avec une quelconque position partisane mais est le simple récit des faits.

  • étant présent sur place lors des faits, en observateur extérieur non partisan, je confirme ce dernier post de l’auteur de l’article...

  • Cécile Duflot aurait mieux fait de s’occuper de la crise du logement qui frappait la France (et qui frappe toujours) à ce moment plutôt que de barader avec Benoit Hamon. Enfin bref… On peut quand même la remercier d’avoir créer un dispositif qui a gelé les constructions du neuf en France. La ministre du logement actuelle a mis en place un autre dispositif, sensiblement le même que Duflot, avec quelques améliorations pour les riches investisseurs. Autant vous dire que c’est déjà voué à l’échec. La simulation Pinel disponible sur Internet vous aidera à mieux comprendre l’abérance de cette loi.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite