publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Magasins adaptés aux handicapés : le compte n’y est pas
Partager : 
Imprimer

Un label a été lancé en 2007

Magasins adaptés aux handicapés : le compte n’y est pas

160 boutiques lyonnaises ont reçu depuis 2007 le label Commerce handi-accueillant. Une goute d’eau au regard des quelques 10 000 commerces de proximité que compte la ville. « C’est peu », reconnait Marie-Odile Fondeur, adjointe au commerce à la Mairie de Lyon. La Ville bat alors le rappel pour sensibiliser les commerçants. D’ici 2015, ils devront tous être aux normes pour se mettre en conformité avec la loi du 11 février 2005 sur le handicap.

Depuis 4 ans, la ville de Lyon fait la promotion de l’accessibilité aux handicapés. Pour aider les commerçants à s’équiper, elle puise dans les Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (FISAC), un programme gouvernemental pour dynamiser le commerce. 3 arrondissements ont joué les poissons pilote : les 4ème, 8ème et 9ème. Le programme doit être étendu cette année à toute la ville.

C’est surtout dans le 8ème que les commerçants ont joué le jeu, 80 des 160 magasins labellisés s’y trouvent. Le magasin de prêt-à-porter Jacqueline Riu de l’avenue des Frères Lumières en fait partie. La boutique détient son macaron depuis 2007. L’accessibilité aux handicapés s’intègre dans la stratégie de l’enseigne, explique son gérant Pierre Valente. Ainsi les cabines d’essayage sont dimensionnées pour accueillir une cliente en fauteuil, et la caisse est munie d’une tablette supplémentaire à la bonne hauteur, lui permettant de poser son sac ou de signer un chèque. Il ne manquait plus qu’une rampe pour franchir la marche à l’entrée. « L’association des commerçants nous a orienté vers le bon modèle », se souvient Pierre Valente. Il a alors commandé une rampe pliable, qu’il installe au besoin.

Une offre qui facilite beaucoup la vie de Christine Cornilliat, qui se déplace en fauteuil électrique. « Avant je devais venir avec une auxiliaire de vie pour m’aider de franchir la marche », se souvient-elle. Aujourd’hui, elle peut faire ses achats toute seule dans le quartier. « Les trottoirs ont été abaissés et la plupart des magasins sont accessibles », se félicite la jeune femme. Un exemple à suivre... au plus tard avant 2015.

Photo : © Michael Augustin

Publié le : lundi 3 octobre 2011, par Michael Augustin

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


  • Magasins adaptés aux handicapés : le compte n’y est pas 4 octobre 2011 à18:16, par Pat Houch

    La ville de CANICHE est bien loin d’être aux normes , remarque en voyant les dirigeants de leurs polices(avec l’affaire en cours).
    l’expérience fauteuil roulant dans cette, je l’ais fait, donc je sait de quoi je parle.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite