publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Créer un centre-ville à Villeurbanne
Partager : 
Imprimer

Gratte Ciel Nord

Créer un centre-ville à Villeurbanne

75% des Villeurbannais font leurs courses ailleurs que dans leur ville. La raison : un centre-ville inadapté et peu attractif. Trop petit, difficile d’accès, encerclé, difficile à identifier, le quartier des Gratte-Ciel à Villeurbanne accumule les tares. Réalisé en 1934 par l’architecte Môrice Leroux, à l’époque du maire Lazare Goujon, il dominait jadis la ville, qui comptait à l’époque quelques 80 000 habitants. Aujourd’hui, alors que la population villeurbannaise atteint les 141 106 habitants, son centre a perdu de sa superbe.

Encerclés d’immeubles des années 60 à 90 sans grand intérêt architectural, les Gratte-Ciel ont aujourd’hui du mal à trouver leur place. « Ce n’est pas un centre-ville, c’est un quartier », analyse Jacques Perrichon, coiffeur installé avenue Barbusse et membre de l’association des commerçants du coin. Les équipements publics villeurbannais sont effectivement éparpillés entre le pôle socio-culturel de Flachet, le pôle éduco-sportif Pressensé et donc les Gratte-Ciel qui concentrent 18 000 m² de magasins. C’est peu comparé à la Part-Dieu et ses 110 000 m² de superficie, ou encore face au tout nouveau Carré de Soie et ses 40 000 m² de commerces et 70 000 m² de loisirs, à 3 stations de Métro du cœur de Villeurbanne.

Face à ce constat, la mairie ressort un projet, aussi vieux que le quartier lui-même, mais qui n’a jamais abouti : la prolongation des Gratte-Ciel au nord, au-delà de l’avenue Émile-Zola. Évoqué au temps de la construction du quartier, sa réalisation est devenu victime des difficultés financières de la ville. Ressorti des tiroirs dans les années 90, il y a été re-rangé pour les mêmes raisons. Pas moins de 5 études se sont succédées depuis. Elles ont permis de poser les bases d’une future ZAC (zone d’aménagement concerté) que la mairie est bien décidée de mener à bien.

« Le 25 octobre 2007, nous avons engagé la concertation avec la population », raconte Richard Llung, adjoint à l’urbanisme à la mairie. 3 conférences-débats ont permis de sonder les attentes des habitants. Les grandes lignes en ont désormais été validées par le comité de projet : la prolongation de l’avenue Henri-Barbusse et de la rue Racine, jusqu’à la rue Francis de Pressensé, la création d’une place transversale entre ces deux axes, à mi-hauteur, ainsi que la création de 25 000 m² de surfaces commerciales nouvelles, pour un total légèrement supérieure au Carré de Soie. La création de 400 à 1000 logements fait également partie du projet. « Nous souhaitons aboutir à plusieurs points d’attraction forts, [dans l’agglomération, ndlr] : Presqu’île, Part-Dieu, mais aussi demain Gratte-Ciel, Carré de Soie, Confluence… », déclara Gérard Claisse, vice-président du Grand Lyon à la participation citoyenne. Une sorte de décentralisation, en somme.

Si le déplacement de 50 m à l’ouest du lycée Brossolette est déjà acté, quelques points restent encore en suspens. Tout d’abord le sort réservé au Monoprix et à Carrefour. « Rien n’est tranché », assure Richard Llung, qui prévoit de rencontrer les deux directeurs courant septembre. Si Carrefour a d’ores et déjà fait état de son souhait de rajouter 1500 m² à ses 3000 m² actuels, l’enseigne n’a pas encore décidé si elle souhaite intégrer la nouvelle ZAC. Monoprix, quant à lui, se trouve déjà sur l’emprise de projet, et occupe avec son parking presque la moitié de la face est du nouveau tronçon de l’avenue Barbusse. Autre locataire encombrant : l’Hôtel Ariane et le restaurant Quick adjacent. Là aussi, les pourparlers sont en cours. Puis, la question, si ce nouveau centre-ville sera totalement piéton ou si une place réduite restera dédiée à la voiture.

D’ici un mois et demi, l’architecte Christian Devillers devra présenter aux Villeurbannais une première maquette de ce qui est appelé à devenir l’un de principaux pôles commerçants du Grand Lyon. Sauf imprévu, le premier coup de pelle devra être donné fin 2013 et le projet achevé entre 2016 et 2017.

Photos : lyon-info.fr

Publié le : mardi 25 août 2009, par Michael Augustin

Réagir : 

Galerie photos (12 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite