publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Des Roms ballotés de Lyon à Vénissieux
Partager : 
Imprimer

Une nouvelle expulsion a eu lieu jeudi

Des Roms ballotés de Lyon à Vénissieux

Alors que le Conseil de l’Europe a qualifié l’expulsion collective de Roms par la France de « violation aggravée des droits de l’homme », les évacuations de bidonvilles continuent à Lyon. Une quarantaine de personnes, dont de nombreux enfants, sous la menace d’une ordonnance d’expulsion, ont quitté jeudi matin un squat à Surville (Lyon 7ème), avant l’arrivée de la police. Pour s’installer un peu plus loin à Vénissieux.

A peine partie, la quarantaine de Roms s’est installée aussitôt sur un terrain privé à Vénissieux, avenue Jules Guesde, avec leurs paquetages et pour certains des caravanes. Après l’intervention de la police, la majorité des caravanes a été à nouveau déplacée, quatre autres, en trop mauvais état, ont été amenées à la fourrière. Pendant ce temps-là, les femmes et enfants se sont abrités au chaud au centre social de Parilly, à 200 mètres du terrain occupé, où le personnel leur a proposé du café et des jeux pour les enfants.

La ville de Vénissieux les a finalement autorisés à y rester la nuit, tout en soulignant le caractère précaire de la solution, le centre social ne disposant pas de lits ni de douches et que d’une toilette. « Une nouvelle fois, les villes, leurs maires, leurs élus sont pris en otage », s’indigne la mairesse de Vénissieux Michèle Picard dans un communiqué. « Depuis 2 ans, je demande l’organisation d’une table ronde, placée sous l’égide du Préfet, avec toutes les villes de l’agglomération, le Conseil général et le Grand Lyon, afin d’apporter aux 800 personnes Roms, en errance dans l’agglomération, une réponse décente et digne », poursuit l’élue. « Aujourd’hui se renvoyer la patate chaude ne sert à rien, ne sert personne, ni les associations, ni les villes, ni l’État et encore moins ces familles. »

Les associations, elles, réclament la réquisition de l’ancienne Clinique des Minguettes, désaffectée depuis que ses services ont rejoint en novembre 2008 le groupe hospitalier mutualiste Les Portes du Sud à Feyzin.

Photo : DR

Publié le : jeudi 10 novembre 2011, par Michael Augustin

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite