publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Dispositif hivernal d’urgence : 150 places de plus
Partager : 
Imprimer

Jusu’au 2 avril

Dispositif hivernal d’urgence : 150 places de plus

810 places d’hébergement peuvent être mobilisées à partir du 1er novembre pour accueillir les sans-abris pendant la période hivernale. L’année dernière il n’y en avait que 660.

« Chaque habitant du Rhône pourra faire preuve d’hospitalité et de convivialité », ironise le préfet du Rhône, Jean-François Carenco, qui a veillé à ce que les places d’hébergement soient mieux réparties sur le territoire du département. « Avant le sujet n’était pas assez bien partagé dans le département », note Alain Marc, préfet délégué pour l’égalité des chances. Cette année, 10 communes accueilleront des sans-abris, même si le gros des installations se concentre à Lyon, Villeurbanne, Bron et Décines.

Le dispositif hivernal sera en vigueur du 1er novembre au 2 avril. Les places ne seront toutefois disponibles qu’au fur et à mesure de l’évolution des températures. En revanche, une fois qu’un centre est ouvert, il le restera jusqu’au bout.

Pensionnat, locaux administratifs, caserne, foyers, villages mobiles ou encore hôtels, la variété des sites mis à la disposition des SDF est vaste. Les hôtels (60 places) ne resteront toutefois qu’un moyen de dépannage. « Ce n’est pas la meilleure des solutions, parce que les personnes hébergées ne peuvent pas faire la cuisine », souligne Jean-François Carenco.

En revanche, l’ouverture de gymnases n’est prévue qu’en dernier recours, et pas plus que 10 jours d’affilé. L’hiver dernier, le gymnase Duplat (Lyon 1er) avait été réquisitionné pendant 40 jours. Cette année, 5 installations sont concernées, dans les 2ème, 5ème, 6ème, 8ème et 9ème arrondissements.

Nouveauté cette année : à la demande de Cécile Duflot, un diagnostique doit être établie pour chaque sans-abri qui arrive dans l’un des centres. Un « plan stratégique » sera établi début 2013 pour « mieux préparer la sortie » des personnes à la fin de la période hivernale.

Le dispositif coûte 4,2 millions d’euros. A côté des mesures hivernales, le préfet dispose toute l’année de 2852 places réservées aux SDF, pour un budget de 27,5 millions d’euros. En 2011, 1085 personnes ont pu quitter le dispositif pour intégrer un logement social ordinaire, ce qui fait dire au préfet que « l’hébergement d’urgence, ça marche ».

Photo : © Michael Augustin (archives)

Publié le : mercredi 24 octobre 2012, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite