publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Société > Ecully, Rillieux, Chassieu et Feyzin perdent leur gendarmerie
Partager : 
Imprimer

Forces de l’ordre

Ecully, Rillieux, Chassieu et Feyzin perdent leur gendarmerie

Testée à Paris, la police d’agglomération est en passe de s’étendre sur quatre grandes agglomérations hexagonales, dont Lyon. « L’objectif est de s’adapter à l’évolution des bassins de délinquance », explique le préfet Jacques Gérault, qui affirme s’inscrire là dans une « perspective de long terme ». A Lyon, elle se traduit par le passage de quatre villes en zone police.

Quand le projet a été évoqué la première fois le 14 juillet dernier, neuf communes étaient pressenties pour perdre leur gendarmerie. Quelques réunions plus tard, il n’en reste plus que quatre : Ecully, Rillieux, Chassieu et Feyzin. Les cinq autres, Tassin, Francheville, Saint Genis-Laval, Irigny et Jonage garderont leurs pandores.

« J’ai travaillé avec les procureurs, écouté tous les maires », assure le préfet, qui affirme avoir été « inspiré par le seul souci d’efficacité. » Pour lui, « il s’agit de mieux utiliser les moyens pour arriver à des résultats meilleurs. » La question qui a guidé sa réflexion : « les délinquants qui opèrent à Lyon, opèrent-ils aussi dans les communes (concernées par la réorganisation, ndlr) ? » Selon le préfet, la réponse est oui pour les quatre villes précitées. Par exemple, Ecully qui serait le terrain de chasse de malfaiteurs de la Duchère, devra être rattachée au commissariat du 9ème.

Les maires des quatre villes concernées ne le voient pas vraiment du même œil. Seul celui d’Ecully, Yves-Marie Ulrich (Nouveau Centre) n’y trouve rien à redire. Ses trois collègues (tous PS) sont plutôt remontés, à l’image de Renaud Gauquelin (Rillieux) qui confiait au Progrès sa « colère » : « C’est un choix politique et non pas technique », accuse-t-il. « La délinquance de Rillieux concerne le Val de Saône et l’Ain. » Pas Lyon.

Quant à la mise en œuvre de la réorganisation envisagée, la situation reste encore bien floue. « Ça ne va pas se faire tout de suite », reconnaît le préfet, qui dit vouloir « regarder les modalités » et évaluer « les effectifs nécessaires » à partir de janvier. Selon nos informations, aucun changement ne devrait intervenir avant l’automne prochain. D’autant plus que Rillieux et Ecully disposent d’importantes casernes. 42 gendarmes sont stationnés à Rillieux et 21 à Ecully. « Ca sera plus facile à Feyzin et Chassieu », estime le préfet.

Qu’on se rassure néanmoins, l’exception française, avec ses deux forces de l’ordre différentes sur le sol national, a encore de beaux jours devant elle. Ainsi, la perte des quatre gendarmeries sera compensée ailleurs dans la Région. Les pandores qui devront quitter l’agglomération lyonnaise pour s’installer quelque part en zone rurale, ne seront toutefois pas consultés. « En tant que fonctionnaires de l’État, nous sommes là pour servir l’intérêt général », tranche Jacques Gérault.

Photos : lyon-info.fr

Publié le : vendredi 11 décembre 2009, par Michael Augustin

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Maladies rares

Meyzieu : elle pleure des larmes de sang, le calvaire d'une ado

« Je ne voyais plus rien. Autour de moi, tout le monde criait ! ». Un jour d'octobre 2015, la vie d'Anissa (...)
La suite
Hommages spontanés aux victimes

Lyon en deuil

Des centaines de Lyonnais sont descendus dans la rue, pour rendre hommage aux quelque 130 morts et 350 blessés dans (...)
La suite
Des lunettes spéciales nécessaires

Éclipse solaire : attention aux yeux !

Ce vendredi 20 mars, une éclipse partielle du soleil sera visible en France. Les autorités mettent en garde contre « (...)
La suite
#noussommescharlie

Manifestation historique à Lyon pour la liberté d'expression

C'était la plus importante manifestation que Lyon n'ait jamais vue. Au moins 300 000 personnes, selon la (...)
La suite
Face à l'horreur

Charlie Hebdo : recueillement et indignation à Lyon

Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mercredi soir place des Terreaux à l'appel du Club de la (...)
La suite
Fêtes

Est-ce que le Père Noël existe ?

En 1897, la petite Virginia, une New-Yorkaise de 8 ans voulait en avoir le cœur net. Alors, elle a écrit au journal (...)
La suite
Bilan 2013

Pauvreté : le Secours catholique lance un appel au président

« Les personnes faisant appel au Secours catholique du Rhône sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus (...)
La suite