publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Eiffage s’installe à l’Hôtel-Dieu
Partager : 
Imprimer

Reconversion de l’ancien hôpital

Eiffage s’installe à l’Hôtel-Dieu

Le gagnant est donc Eiffage. Le groupe français de BTP, associé à l’hôtelier Intercontinental a remporté le chantier de reconversion de ce site historique lyonnais, construit en majeure partie au XVIIIe siècle, selon les plans de l’architecte Jacques-Germain Soufflot. D’ici à 2016, la bâtisse, dont les origines remontent au VIIe siècle, abritera un hôtel 5 étoiles, un centre de congrès et de nombreuses boutiques. En revanche, l’avenir du musée des Hospices Civils de Lyon et l’implantation sur le site d’un Pôle régional de la santé restent incertains.

« Félicitations à ceux qui ont prédit l’équipe gagnante et dommage pour les autres. » Gérard Collomb a pris un malin plaisir à contredire la majorité de la presse lyonnaise qui avait parié sur l’équipe concurrente Nexity/Hyatt. Un duo qui a longtemps eu, semblait-il, les faveurs du maire de par la flamboyance de son architecture, signée par le Marseillais Rudy Ricciotti. Finalement c’est le projet plus sobre mais plus respectueux du patrimoine porté par Eiffage qui a été retenu. « Lyonnais, ils se sont beaucoup plus inspirés de l’âme, de l’histoire et de la culture des lieux », a justifié Gérard Collomb. « Ils vont redonner du lustre à l’Hôtel-Dieu. » Et pas que. « C’est tout le coeur de Lyon qui sera porté à un niveau exceptionnel », s’est enthousiasmé le maire, qui a rappelé qu’il comptait aussi refaire la place des Jacobins et les rives de Saône.

Le projet lauréat prévoit donc l’installation d’un hôtel de luxe de 140 chambres, de nombreuses boutiques en rez-de-chaussée, comme prévu jadis sur les plans de Soufflot, de bureaux, ainsi que d’un centre de conventions avec un auditorium de 300 à 500 places. Les cours intérieures, qui servent aujourd’hui de parkings, seront fleuries, entre autres avec des plantes médicinales. Des constructions neuves sont prévues le long de la rue Bellecordière (celle sur laquelle donne la sortie arrière du Pathé). Elles accueilleront des bureaux, ainsi qu’au rez-de-chaussée des boutiques et restaurants. Cette rue tient son nom de la poète Louise Labé, a rappelé Albert Constantin, l’architecte du projet. « Nous allons lui redonner ses lettres de noblesse. » Parmi ces constructions, la reconstitution de l’ancienne loge des fous, dont la façade grillagée rappellera le treillage de l’ancienne bâtisse du XVIIIe siècle.

Côté Rhône, Eiffage prévoit de rouvrir le vestibule sous le dôme principal de l’édifice et de créer ainsi une déambulation du futur parvis, élargi à 15m, jusqu’à la cour Saint-Henry à l’intérieur de l’ensemble. Dans ledit dôme se logera le lobby de l’hôtel, qui sera ouvert à tous les Lyonnais « du matin à tard dans la nuit », promet Albert Constantin. Histoire de réconcilier les habitants de la ville avec ce projet, alors qu’ils y sont majoritairement hostiles, selon un sondage Lyon Capitale. Pour faire encore plus local, le lobby sera d’ailleurs paré d’une sculpture en fibre optique tissée, censée symboliser le mouvement de l’air, et utilisant un procédé de tissage inventé par le soyeux lyonnais Cédric Brochier. Les suites de l’hôtel, aménagées en duplex, retrouveront les 7m de hauteur sous plafond des anciennes salles d’hospitalisation.

Quel avenir pour la santé à l’Hôtel-Dieu ?

« Je suis très content », commentait le Professeur René Mornex, qui défend l’installation d’un grand musée dédié à la médecine. « On a pu discuter avec l’équipe d’Eiffage, alors qu’on n’a jamais réussi à avoir un contact avec Nexity. » L’avenir du musée de la santé n’est pas assuré pour autant. Son fonctionnement actuel sur 700 m² avec 11 permanents coûté 400 000 euros, a rappelé Michel Gostoli, le président d’Eiffage Construction. Un coût pour l’instant pris en charge par les Hospices civiles, qui se sont fait taper sur les doigts pour cela par la Chambre régionale des comptes. C’est donc au Professeur Mornex de trouver les sous nécessaires pour conserver, voire agrandir son musée. Les plans d’Eiffage prévoient une surface pouvant aller jusqu’à 4000 m². Car Gérard Collomb a réitéré son refus de mettre le moindre centime dans le projet. « La ville n’a pas vocation à investir dans un domaine qui n’est pas le sien », a-t-il martelé. « Il a dépensé beaucoup d’argent pour son stade, il ne lui en reste plus pour la santé », a rétorqué malicieusement le Professeur Mornex.

Pas de subventions non plus pour le projet de Pôle régional de la santé qui devra regrouper une vingtaine d’associations travaillant dans la prévention. Du côté d’Eiffage on compte jouer un rôle de « facilitateur » au côté des porteurs de projet et, pourquoi pas, consentir des loyers avantageux.

Le refus de Gérard Collomb fut du pain béni pour le maire divers-droite du 2ème arrondissement Denis Broliquier, qui n’a pas tardé à s’engouffrer dans la brèche en clamant que « la ville devrait accompagner ces projets, y compris financièrement ». Il compte d’ailleurs rester vigilant sur la rédaction du bail pour ne pas signer de blanc-seing aux promoteurs. Sinon, il trouve le projet « séduisant ». Michel Havard est plus critique : « jamais un maire de Lyon n’avait osé aller aussi loin dans l’abandon du patrimoine de notre ville. Même pas ne serait‐ce qu’une maison médicale de garde à la sortie », écrit-il dans un communiqué. Le bail devrait être signé au deuxième semestre 2012 et courir pendant 94 ans. Le chantier coûtera 150 millions d’euros à Eiffage.

Quelques chiffres :

- Surface totale : 62 000 m²
- Constructions neuves : 10 000 m²
- Hôtel : 21 000 m²
- Commerces : 13 000 m² (surfaces de 80 à 450 m²)
- Ouverture partielle : fin 2014
- Inauguration : 2016

Illustrations : ARA - Asylum

Publié le : dimanche 31 octobre 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

Galerie photos (4 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



7 commentaires pour cet article


  • Eiffage s’installe à l’Hôtel-Dieu 2 février 2011 à15:37, par Girard Jean-Marc

    Bonjour,

    je suis commerçant dans le service (HAUT DE Gamme)sur la Presqu’ile (Quartier ANAY),et j’aimerais avoir des renseignement sur les possibilité et les conditions concernant la partie commercial,

    Pouriez vous m’indiquer et me préciser la livraison de la partie commercial (date ) et y à t’il un interlocuteur sur le sujet ?

    cordialement,

    Marc GIRARD

  • Eiffage s’installe à l’Hôtel-Dieu 28 avril 2011 à17:13, par Eiffage Construction

    Bonjour, et merci pour votre question.
    L’ouverture des commerces est prévue pour 2015 et 2016.

    Nous vous proposons de nous préciser vos coordonnées et le type de commerce envisagé en répondant à l’adresse suivante : contactez-nous@hotel-dieu-lyon.com

    Nous prendrons contact avec vous le moment venu.

    Sincères salutations.

    L’équipe d’Eiffage Construction

  • Eiffage s’installe à l’Hôtel-Dieu 24 septembre 2011 à19:57, par bottin

    bonjour

    je suis propiétaire d’un appartement entièrement rénové au 4 rue Bellecordière , tout équipé , labellisé clés vacances .
    je souhaiterai savoir si Eiffage peut être interessé par la location de ce appartement à des cadres qui travaillent sur le chantier ?

    merci par avance

  • Eiffage s’installe à l’Hôtel-Dieu 1er octobre 2011 à12:32, par Christophe niel

    J’ai déjà eu l’occasion de donner mon point de vue sur le projet de reconversion de l’Hôtel Dieu de Lyon. Consterné par ce projet, je ne peux m’empêcher d’écrire à nouveau !

    Certes, les difficultés que rencontrent aujourd’hui les collectivités territoriales en matière économique sont à prendre en compte et justifient sans doute des montages d’opération le moins onéreux possible pour les villes.

    Mais ce qui m’est insupportable c’est le projet de transformation de la partie la plus emblématique et la plus belle de l’Hôtel Dieu et de la Ville de Lyon toute entière, soit le Palais Soufflot, en hôtel de luxe !

    Je n’ai rien contre le luxe, mais réserver ce palais à quelques privilégiés est une faute. Le "lobby" de l’hôtel sous le dôme !!! Ce lieu doit être ouvert au plus grand nombre. Et l’échec récent d’un projet similaire pour l’Hôtel de la Marine à Paris au profit d’un programme culturel avec le Louvre me fait espérer un recul de Monsieur le Maire de Lyon.

    Lorsque je dis n’avoir rien contre un projet axé sur le luxe, j’entends, trouver bonne l’idée d’ouvrir les cours, d’y aménager des boutiques, cafés et restaurants élégants autour de jardins d’agrément ! Mais on peut tout à fait imaginer l’hôtel 5 étoiles se déployer autour de la cour sud, pourquoi pas dotée d’une belle piscine avec vélum amovible !..... mais le Palais Soufflot doit impérativement recevoir un projet culturel, lieu d’expositions temporaires pour les institutions muséales lyonnaises ou une fondation d’art privée... avis aux mécènes de France et Navarre ? Il n’y a pas que Venise pour présenter ses collections ! à bon entendeur.....

    Une telle institution culturelle serait d’ailleurs le "moteur" du site et favoriserait me semble-t-il la fréquentation de l’hôtel voisin ! Choisit-on aujourd’hui une destination pour aller à l’hôtel, aussi prestigieux soit-il ? Alors les florentins pourraient transformer le Pallazo Pitti en hôtel ! et les munichois, la Residenz !...absurde !

    Que dire aussi des extensions architecturales qui doivent accompagner le projet ! Monsieur Constantin est certes un bon maître d’œuvre, il l’a prouvé déjà notamment dans des opérations de reconversion. Mais n’a-t-on pas retenu ici avant tout un lyonnais plutôt qu’un projet ! Effectivement, cette expression néo moderne avec tout ses poncifs est-elle bien appropriée au voisinage du grand Soufflot ?
    Sans faire de grandes gesticulations, n’y avait-il pas une expression plus forte à trouver ? Un Zumthor, un Tadao Ando, un Nouvel auraient sans doute trouvé la mesure !.... On a connu Lyon plus inspirée, l’Opéra de Nouvel bien sûr !...les beaux projets de la Confluences étant moins contraints par un voisinage prestigieux.

    Voilà ce que je voulais dire, et je ne doute pas que la Ville de Lyon puisse encore se reprendre. J’ajouterai que ce projet tel qu’il se présente, n’est vraiment pas digne d’une municipalité prétendue de gauche !

    Christophe Niel, Paris

  • Eiffage s’installe à l’Hôtel-Dieu 16 novembre 2011 à08:14, par palace milan

    Salutation,

    je tiens à vous adresser mes remerciements pour votre apport sur ce thème. Votre approche est la bonne. Bonne continuation.

    Meg


    hotel de luxe milan

  • Eiffage s’installe à l’Hôtel-Dieu 3 août 2012 à17:33, par Rinaldo Picci

    MESSAGE

    JE SOUHAITE ENTRER DES QUE POSSIBLE EN CONTACT AVEC LES PHOTOGRAPHES YVES MARCHAND ET ROMAIN MEFFRE.

    Merci de bien vouloir m’indiquer un lien possible, hors facebook. Mon projet personnel -très avancé- à titre d’auteur lyonnais va également dans le sens d’une valorisation intime et mémorielle du site (façades sur le quai Jules Courmont notamment).
    Cordiales salutations

  • Eiffage s’installe à l’Hôtel-Dieu 26 novembre 2014 à18:51, par pascal Boschetti

    Bonjour
    je suis Dessinateur projeteur, je travaille avec le logiciel autocad. Je voudrais savoir à qui je dois m’adresser pour travailler pour ce projet
    Cordialement

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite