publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Economie > Euronews : Courly, Département et Région entrent au capital
Partager : 
Imprimer

Pour retenir la chaîne à Lyon

Euronews : Courly, Département et Région entrent au capital

La chaine internationale accueille désormais trois nouveaux actionnaires : le Grand Lyon, le Département du Rhône et la Région Rhône-Alpes. L’opération évite à la chaine de rembourser des prêts participatifs de 1,8 millions d’euros, consentis il y a 20 ans.

« Entre Lyon et Euronews, c’est une longue histoire d’amour », sourit Gérard Collomb. En 1992, les trois collectivités avaient effectivement mis les bouchées double pour attirer la télé internationale en création entre Rhône et Saône. « 20 ans après ses débuts, Euronews est devenue une chaine qui compte dans le paysage mondial », se félicite le sénateur-maire.

Diffusant en 11 langues, de l’anglais au persan et de l’ukrainien au turque, la chaîne est reçue dans 155 pays, à travers les réseaux câblés, le satellite et l’hertzien. Regardée quotidiennement par près de 7,5 millions de téléspectateurs, elle se classe première chaîne d’information en Europe, emploie 800 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 75 millions d’euros.

4,5% du capital

Le Grand Lyon, le Département du Rhône et la Région Rhône-Alpes détiennent désormais chacun 1,52% du capital, les plaçant cependant loin derrière les principaux actionnaires d’Euronews que sont France Télévisions, premier actionnaire avec 22,84%, la RAI italienne (20,56%) ou la russe RTR (15,25%).

L’opération financière, validée en octobre par les trois collectivités et approuvée ce vendredi par l’assemblée générale des actionnaires d’Euronews, clôt sept ans de négociations. Si elle a pesé dans le choix de la chaîne européenne de rester à Lyon (un déménagement à Bruxelles était envisagée), aucun engagement contractuel n’a été signé.

« Le Conseil d’État (qui a dû donner son accord, ndlr) est très regardant sur l’aide publique », explique Michael Peters, président du directoire de la société, empêchant toute garantie écrite, selon lui. L’homme s’est néanmoins voulu rassurant : « Nous engageons 50 millions d’euros dans notre nouveau siège. Ce n’est pas pour déménager dans les deux ans à venir. »

Déménagement à la Confluence

« Il fallait être Lyonnais pour réussir à se rendre chez Euronews à Ecully », plaisante Gérard Collomb, pas mécontent d’avoir attiré la chaîne dans son quartier fétiche de la Confluence. A l’étroit dans ses locaux écullois, elle doit s’installer en juin 2014 dans un bâtiment de 10 000 m², soit deux fois sa surface actuelle.

La construction de ce « parallélépipède » vert pomme a débutée en novembre 2011 et est désormais bien avancée. Le bâtiment est l’œuvre des architectes Jakob et MacFarlane, qui ont également signé le cube orange du groupe Cardinal. Un déménagement qui doit également donner plus de visibilité à la chaîne. « Moins de 10% des Lyonnais savent qu’Euronews se trouve à Lyon », estime Michael Peters.

Photo : DR

Publié le : vendredi 14 décembre 2012, par Michael Augustin

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sixième magasin français de l'enseigne

L'ouverture de Primark à la Part-Dieu approche

Après Marseille, la région parisienne (3 magasins) et Dijon, le hard-discounter irlandais du prêt-à-porter (...)
La suite
Ville intelligente

Part-Dieu : un lieu pour tester les applications de demain

Bornes interactives TCL, outil de cartographie 3D ou appli météo collaborative : toutes ces applications peuvent (...)
La suite
Une initiative « qui va décoiffer »

Les CCI de Lyon, Saint-Étienne et Roanne veulent fusionner

Trois des cinq chambres de commerce et d'industrie (CCI) de l'aire métropolitaine lyonnaise ont décidé de (...)
La suite
L'opposition s'insurge

Métro : le ticket désormais plus cher à Lyon qu'à Paris

Le Sytral n'y est pas allé de main morte. Le syndicat mixte qui gère les transports en commun lyonnais a voté (...)
La suite
Rallye des entrepreneurs

Un marathon sportif pour les entrepreneurs lyonnais

Douze épreuves comme les douze travaux d'Hercule sont au programme du premier Rallye des entrepreneurs organisé (...)
La suite
Une arme contre les délocalisations

Rhône-Alpes investit 3,2 millions dans les robots

La France ne compte que 33 600 robots dans ses usines, contre 62 000 en Italie et 162 000 en Allemagne. Plusieurs (...)
La suite
Des impôts en hausse

Le Grand Lyon devra diviser ses investissements par deux

« Le ciel est bleu mais il faut s'attendre à de très gros nuages. » C'est ainsi que Richard Brumm a résumé la (...)
La suite