publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Grand stade et ramblas à Gerland
Partager : 
Imprimer

L’agrandissement du stade est possible

Grand stade et ramblas à Gerland

Et si le Grand stade rêvé par l’OL se faisait à Gerland ? Impossible, s’écrient en chœur Jean-Michel Aulas, le président du club, et Thierry Braillard, l’adjoint aux sports à la Marie de Lyon. Gerland congestionné les soirs de match, l’OL condamné à jouer à Saint-Étienne, résultats sportifs en dents de scie, rien n’est trop énorme pour justifier le choix du Grand Montout à Décines. Entretemps, deux architectes lyonnais de renom se sont saisis de la question. « L’étude que j’ai faite a amené Jean-Michel Aulas à transférer son projet à Décines », affirme Albert Constantin. « Agrandir Gerland, c’est possible », lui répond son confrère Marc Favaro. Contradictoire ? Pas du tout.

« Je fais partie de ceux qui soutiennent Jean-Michel Aulas dans son projet de Grand stade à Décines », déclare sans ambages l’architecte lyonnais Albert Constantin. L’homme sait de quoi il parle. Connu pour avoir réhabilité la Halle Tony Garnier, les Archives municipales et bientôt l’Hôtel-Dieu, il a surtout rénové en 1998 le stade de Gerland pour la Coupe du monde. C’est lui et son équipe de l’Atelier de la Rize qui se voient confier en 2004 l’étude sur un éventuel agrandissement du stade construit par Tony Garnier. Albert Constantin soulève alors 3 problèmes : Gerland est classé zone Seveso, le stade est inscrit à l’inventaire des monuments historiques et l’OL devra se contenter d’une capacité d’accueil réduite pendant les travaux.

L’année suivante, son confrère Marc Favaro s’est également penché sur la question. Lui aussi a participé à la rénovation du stade de Gerland pour le Mondial de 1998 et connaît donc l’enceinte comme sa poche. Avec son collègue Franck Vella, il décide d’étudier la question. « En juin 2005, on parlait soit d’un déménagement soit d’un agrandissement du stade », se souvient Vella. « Nous avons donc réalisé une étude non demandée (photo). Avec l’expertise de Marc, nous avons avancé très vite et achevé début 2006 ce projet d’agrandissement de Gerland de 40000 à 54000 places. » (Tribune de Lyon 17/06/08)*. Un travail qui prouve la faisabilité du projet. « Le projet est intelligent » avait alors commenté Thierry Braillard. 5 ans plus tard, l’approbation s’est transformée en mépris : « Marc Favaro a fait dix croquis, qui n’ont pas fait l’objet de la moindre étude », a claironné l’adjoint aux sports devant le conseil municipal. Alors étude sérieuse ou travail bâclé ? L’enquête de Lyon Info permet de tordre le cou à quelques idées reçues.

Le stade ne peut pas être agrandi car il se trouve en zone Seveso

Faux. Un nouveau Plan de prévention des risques technologiques (PPRT) est sorti en 2009 (voir plan ci-dessous). Depuis, le stade, le Palais des sports, Tola Vologe et les parkings sont déclassés du périmètre Seveso. Seule une partie de la Plaine des jeux se trouve encore en zone bleu ou verte, restreignant la construction d’immeubles. « Si Gérard Collomb et Jean-Michel Aulas décident de rénover Gerland, ce problème se réglera comme par enchantement », osent avancer les 2 architectes.

Le stade ne peut être modifié sans l’aval des architectes des Bâtiments de France

Vrai et faux. La bâtisse est inscrite depuis le 6 octobre 1967 à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Cela n’a pas empêché sa rénovation - plus légère - pour la Coupe du monde. « Dans notre projet, nous avons voulu mettre en valeur les ouvrages de Tony Garnier. Les portes seront plus visibles », répondent Marc Favaro et Franck Vella. « Le service départemental d’architecture ne peut pas être considéré comme un opposant systématique tant qu’il n’a pas été interrogé », ajoute le journaliste patrimonial Régis Neyret (Tribune de Lyon, 27/04/2010). D’autant plus que la ministère de la culture peut à tout instant passer outre l’avis des protecteurs du patrimoine. Et puisque la rénovation de Gerland est défendue par l’UMP locale...

L’OL devra jouer la Ligue des champions à Saint-Étienne

Pipeau. L’argument est de Thierry Braillard. Pendant les 3 ans de travaux, la capacité d’accueil du stade serait diminué de moitié et le stade ne serait plus homologué par l’UEFA pour la Ligue des champions. Un double mensonge. Le projet de rénovation nécessite la fermeture alternative des deux tribunes latérales. Celles-ci comptent 8544 (tribune Jean Jaurès) et 9777 places (tribune Jean Bouin). Comme à Marseille, où l’OM jouera devant 42 000 spectateurs au lieu de 60 000 pendant la rénovation du Vélodrome, l’OL pourra compter à tout instant sur les trois-quarts de la capacité du stade, soit au minimum 32 065 places. Quant à la Ligue des champions, le nouveau champion de France la jouera la saison prochaine dans son vétuste Stadium Nord Lille de 21 650 places.

On ne peut pas construire 60 000 places à Gerland

Vrai. Les projets de Favaro et Vella, tout comme celui de Constantin, portent sur un agrandissement à 54 000 places en rehaussant les 2 tribunes latérales. Une capacité à priori suffisante, car l’OL ne dépasse actuellement pas les 35 000 spectateurs par match en moyenne. En Allemagne, où le nombre de spectateurs a connu un véritable boom depuis le Mondial 2006, seul 4 équipes affichent des affluences moyennes supérieures à 54 000 : Dortmund, Munich, Schalke et Hambourg. Sachant que les matchs de Bundesliga ont lieu le samedi après-midi, soit un horaire plus familial qu’en France.

Gerland n’aura pas le même confort

A voir. Albert Constantin est catégorique : « On n’aurait pas le confort qu’on attend aujourd’hui d’un stade moderne. » Pour l’architecte lyonnais, « la qualité de réception pose problème à Gerland. Il est difficile de construire des lieux de réception dans toutes les tribunes. » Difficile mais pas impossible. « Cela nécessiterait des travaux extrêmement importants que je n’ai pas étudiés », concède l’architecte.

Si Albert Constantin s’est contenté d’étudier l’augmentation du nombre de places, le projet de Favaro et Vella va plus loin : « Nous construirons autour de l’enceinte actuelle en s’appuyant sur les réalisations de Tony Garnier », ont-ils confié à Tribune de Lyon. « Le nouveau Gerland proposera 4 500 places en loges. Le club des 100 aura un vrai restaurant. Les VIP ne seront plus serrés. Nous détruirons la grande poutre et libérerons ainsi de l’espace. Les tribunes latérales seront sur trois niveaux. Le nouveau Gerland sera simple, léger mais avec la même modernité que celui de Décines. Gerland gardera son âme et celle de l’OL. »

Plus complet, le projet de Favaro et Vella est aussi plus cher : 250 millions contre 60 millions chez Constantin. Très loin toutefois des 700 millions (stades plus accès) prévu à Décines.

On ne peut pas construire un OL Land à Gerland

Faux. « Le Grand Stade de Décines va avoir un certain nombre d’activités parallèles, comme le stade d’entraînement, le centre de loisirs, les deux hôtels, les boutiques, la restauration, la partie immobilière », a confié Jean-Michel Aulas au Progrès (21/12/2010). « Ça mérite 50 à 75 hectares ». Enfin pas tout à fait. Tout au plus 45 hectares, selon les informations que le club publie sur son site, dont seulement 6 pour le stade et 4 pour les terrains d’entraînement. Le reste accueillera 2 hôtels (100 et 150 chambres), des bureaux (8000 m²), un centre de loisirs (40 000 m²) avec aire de jeu, bowling et restaurant, et surtout beaucoup de verdure.

A Gerland, l’OL dispose d’ores et déjà de plus de 22 hectares (voir plan ci-dessous), en comptant le stade (15), Tola Vologe (3) et le parking (4). En y ajoutant la Pleine des jeux (18 hectares), la surface disponible est quasiment la même qu’à Décines, à condition de déménager la vétuste piscine de Gerland. Ainsi, Marc Favaro et Franck Vella s’y sont donné à cœur joie dans leur étude : « Nous avons prévu de réaliser une galerie commerciale souterraine au pied des tribunes où l’on pourrait installer des commerces sur 55 000 m² », ont déclaré les deux architectes à Tribune de Lyon. « Tony Garnier avait prévu des pavillons autour du stade et ils n’ont jamais été réalisés. Nous voudrions les construire et en faire des immeubles de bureaux. Nous pouvons aussi installer d’autres surfaces commerciales sur les deux immenses parkings en face du stade. Dans notre esprit, le quartier deviendrait piéton. Le bas de l’avenue Jean-Jaurès deviendrait une rambla. Et une grande esplanade entourerait le stade avec un parking en dessous. »

Gerland est difficile d’accès

Le pompon. Gerland dispose d’ores et déjà d’une desserte en métro. En décembre 2013, celui-ci sera prolongé jusqu’à Oullins et d’ici 2020 jusqu’aux Hôpitaux sud, où un parking relai permettra de l’interconnecter avec l’A450. En février 2014, le tram T1 arrivera à Debourg. Puis, entre 2015 et 2020 une nouvelle ligne forte reliera Gerland à la Doua. Un projet dont la mise en place était d’ailleurs initialement prévue avant 2014, mais sacrifiée au bénéfice des dessertes du Grand stade du Montout. Puis, le futur TOP, qui enjambera les bassins du port Édouard Herriot passera à proximité. Rien de tout cela n’existe à Décines.

* Un grand merci à Ivan Thomas pour son aide d’archiviste.

Lire aussi :

- Pas de grand stade sans moyen lourd de transport en commun
- Stades de foot : comment font les autres ?

Photo : Favaro, Vella / Tribune de Lyon, Olympique Lyonnais, DREAL

Publié le : jeudi 21 juillet 2011, par Michael Augustin

Réagir : 

Galerie photos (2 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



15 commentaires pour cet article


  • Grand stade et ramblas à Gerland 21 juillet 2011 à15:25

    Si vous supprimez la plaine des jeux, ce sont juste 4 000 licenciés sportifs qui s’entrainent chaque semaine et qui se retrouveront mis dehors au profit d’un énième centre commercial...

  • Grand stade et ramblas à Gerland 21 juillet 2011 à21:54

    Si le stade de Lyon se fait à Décines, c’est juste la preuve définitive que les lyonnais devront faire 15 bornes pour aller voir du football et que le Sport n’aurait vraisemblablement plus sa place dans le coeur de la Ville.
    De plus, je ne pense pas que la Plaine des Sports sera supprimée.

  • Grand stade et ramblas à Gerland 21 juillet 2011 à22:26

    Oui, en effet le plan indique bien le réaménagement de la plaine des Jeux.
    Je préfére toujours cette option à celle de Décines, mais dans ce cas là, la Mairie aura interêt de trouver d’autres terrains pour les sports amateurs.

  • Grand stade et ramblas à Gerland 22 juillet 2011 à10:07, par DP Chassieu

    L’OL à GERLAND SINON RIEN

    Il faudrait 400 Millions d’euros pour les accès d’OL Land à Décines
    Cela représente 800 euros par foyer fiscal du Grand Lyon autrement dit de Nos IMPÔTS
    Il faudrait 200 Millions d’euros pour rénover et agrandir notre stade Municipal, Historique et emblématique de GERLAND.
    L’OL mérite un stade à la hauteur de ses ambitions et résultats, ceci étant, il ne faut pas confondre Foot business et sport football.
    Dans le projet OL Land tout est mercantile, le sport n’est qu’une façade pour se faire du fric et payer des salaires de 400 000 € mensuels à des footeux individualistes et dédaigneux et rémunérer les actionnaires d’OL Group en usurpant le petit peuple.
    L’EURO 2016 C’est demain, il ne faudrait pas, par des obstinations primaires, faire qu’il n’y ait pas de match à Lyon, ce serait lourd de conséquences pour Lyon et sa région, et aussi pour le Foot Français, on n’a pas besoin d’en remettre une couche.
    Alors Messieurs les décideurs, mettez vos égos dans la poche et le mouchoir par-dessus et asseyez-vous à la table des bonnes résolutions pour le bien de TOUS.
    Alors je vous le dis L’OL à GERLAND SINON RIEN

  • Grand stade et ramblas à Gerland 22 juillet 2011 à11:10, par thierry Braillard

    Désolé mais votre enquête n’est pas sérieuse car elle s’appuie sur des éléments tronqués. Le projet établi par Marc FAVARO n’était que dix esquisses plutôt bien pensées. Mais une esquisse, ce n’est pas une étude approfondie.
    Et puis, le stade étant Municipal, qui aurait payé le coût de la rénovation (non estimé par exemple dans les esquisses de Marc FAVARO). La c’est de l’argent public destiné uniquement à un intérêt privé, ce qui n’est pas le cas lorsqu’on investit dans les transports publics.
    Comment pouvez vous tirer de tels constats à travers des documents qui n’ont aucune fiabilité technique hormis l’esthétisme de la démarche, puisque Marc FAVARO n’a été mandaté par personne pour faire cela.
    c’est pas sérieux.
    En cas de travaux accélérés compte tenu des contraintes liées à l’Euro 2016, jouer des matchs de champion’s league devenait très hypothétique (il ne vous aura pas échappé que Lille a été joué à Lens.. donc PAS PIPEAU de dire que l’OL aurait le choix entre Saint-Etienne ou Grenoble.
    Enfin, je constate que vous n’allez pas voir les matchs avec votre véhicule car vous constateriez l’effet entonnoir les soirs de matchs du site contraint par le port de Gerland.
    Enfin, le stade de Gerland ne restera pas morne plaine puisqu’il sera affecté au LOU Rugby.

  • Grand stade et ramblas à Gerland 22 juillet 2011 à12:24, par DP-Décines

    Monsieur Braillard connait surement Décines mieux que les personnes de l’Est Lyonnais !
    Le site du Montout n’est pas modifiable pour ce qui concerne ses accès, parce qu’il faudrait tout raser aux alentours.
    Il faut qu’un élu reste sérieux, et ne change pas de position pour telle ou telle raison.
    Ce projet sur Gerland n’est impossible que parce que le financier à largement pris le pas sur le sportif, et c’est bien dommage, pour le sport en général, mais aussi et surtout, pour les finances publiques qui n’ont déjà pas besoin de ça pour être fragiles.
    On ne peut pas dire tout et son contraire, juste pour satisfaire un caprice !
    OL à Gerland, Gerland modifié, aucune autre alternative

  • Grand stade et ramblas à Gerland 22 juillet 2011 à15:36

    Thierry Braillard à peut être fait des études d’architecture, s’est occupé de projet, connaît la ville lyonnaise et ne sait certainement pas ce qui l’attend pour "brailler" de cette manière.
    Et désolé pour le nom mais il y a des gens qui perdent une occasion de se la fermer.

  • Grand stade et ramblas à Gerland 22 juillet 2011 à20:41, par bastien

    Vous oubliez le plus gros problème de Gerland : l’OL ne pourrait pas en être propriétaire... du coup, moins de ressources.
    par contre, autant je trouve les justifications de l’OL pour la réalisation du Stade toujours très optimiste voir de mauvaise foi par fois mais ils sont dans leur rôle, autant je ne comprend pas vos séries d’articles complètement partiales contre la construction de Décines. J’attend un peu plus d’objectivités de votre part.

  • Grand stade et ramblas à Gerland 22 juillet 2011 à22:15, par François GrandLyon

    Intéressant l’intervention de Thierry Braillard :
    - il considère que rénover et aggrandir gerland c’est destiner de l’argent public à des intérêts privés !!! mais il me semble que le stade resterait public, et les investissements consentis seraient financés par une augmentation de loyer à l’OL.
    - l’OL irait jouer ses matchs de CL à Grenoble ou St Etienne !!! encore faut-il que le club joue cette compétition, et pourquoi Marseille pourrait jouer dans son stade et pas l’OL ???
    - il se plaint de l’accessibilité de gerland en voiture !!! mais qu’il prenne les transports en commun, il polluera moins !!! avec de tels raisonnements et comportements, ça promet si le stade de Décines se construit finalement, et ça justifie le combat des opposants au projet sur le chapitre accessibilité, parce qu’en termes d’entonnoir, Décines sera bien pire.
    Que ne dit-on pas comme bêtises quand on cherche à défendre l’indéfendable !!!

  • Grand stade et ramblas à Gerland 23 juillet 2011 à15:16, par LUCIOLE

    et puis quand Thierry Braillard poste ici, est ce au nom de la Mairie de LYON où il est adjoint ? ou au nom de OLG dont il est avocat ?

    ce premier exemple de conflits d’intérêts éclairent sur le reste des comportements et des finalités des jusqu’auboutistes qui soutiennent ce projet sur lequel ils nourrissent des intérêts personnels

    ce qui fait peur c’est que, se croyant détenir des pouvoirs régaliens (y compris d’imposer le soi-disant bonheur à des gens qui n’en veulent parce qu’ils sont tout simplement clairvoyants et conscients des enjeux), ils spolient le peuple,

    Ces gens là, qui vous font la morale sur l’environnement, n’ont aucun scrupule à laisser après leur passage (sans doute éphémère) de pas très jolies choses pour nos enfants .... et ce, en toute impunité.

  • Grand stade et ramblas à Gerland 23 juillet 2011 à18:23, par Dramur

    Nous n’avons pas besoin d’un deuxième Grand Stade dans notre agglomération, alors que le stade de Gerland est déjà sous-utilisé, et qu’il n’a eu en moyenne que 35 263 spectateurs en 2010/11 pour une capacité de 41842 personnes (source enquête publique PLU de Décines)
    Inspirons nous d’autres villes qui rentabilisent bien mieux leurs stades.
    Ainsi, à Milan, agglomération près de 3 fois plus peuplée que la nôtre, les deux grands clubs de football, de niveau européen, ont la sagesse de jouer dans le même grand stade de San Siro, situé à environ 5 km du Centre Ville.
    Regardon aussi en direction de Toulouse, où le Grand stade, à 3 km du Capitole, sert de son côté pour les matches du Toulouse Football Club, qui joue en ligue 1, mais aussi pour les matches les plus prestigieux (Coupe d’Europe, grandes affiches du Top 14) de l’équipe de rugby, laquelle vient d’être sacrée championne de France pour la 18ème fois.

    Que Thierry Braillard arrête de dénigrer les plans des architectes Vella et Favaro pour la rénovation et l’agrandissement de Gerland ! Ces plans prévoient l’adjonction d’une deuxième rangée de tribunes latérales au-dessus de celles existantes, dont la capacité actuelle est d’environ 18 000 spectateurs, contre environ 24 000 pour les virages Nord et Sud restructurés pour la Coupe du Monde 1998.
    La capacité du stade pourrait être portée à environ 47 000 spectateurs avec agrandissement de le seule tribune Jean Jaurès, et à 52/55 000 avec agrandissements des deux tribunes. 90 % de la capacité actuelle du stade pourraient être assurés pendant la période des travaux par la construction de tribunes provisoires.
    Si le stade de Gerland a été aussi dénigré depuis 4 ou 5 ans avec des prétextes fantaisistes, c’est parce qu’il ne répondait pas aux ambitions affichées par l’OL lors de son introduction en bourse de février 2007 :
    - ressembler aux grands clubs comme Barcelone, le Réal de Madrid, Manchester etc...
    - être propriétaire de son stade, au lieu d’être locataire d’un bien public
    Mais l’OL, qui a eu les yeux plus grands que le ventre, n’a plus un sou vaillant devant lui à consacrer au financement de "son" stade, et en est aujourd’hui à courir après les banques pour assurer les paies en fin de mois !

  • Grand stade et ramblas à Gerland 25 juillet 2011 à00:08, par Gerland Gagnant

    Quelques précisions par rapport aux données de cet article qui a au moins l’avantage d’aborder la question de l’aménagement du site de Gerland, alors que le Grand-Lyon a toujours écarté cette éventualité.
    Sur le plan détaillant les parcelles de terrains sur le site de Gerland : il ne s’agit pas là de répertorier les terrains constructibles, mais d’identifier les surfaces de ces parcelles, leurs destinations et leurs propriétaires. Cette carte est tirée du rapport de la commission d’information et d’évaluation sur Gerland mise en place en janvier 2009.
    Il n’a jamais été question de construire sur la plaine des jeux. Je voudrais faire remarquer que l’OL a signé en 2010 un bail emphytéotique sur 70% de la plaine des jeux pour lui permettre de rénover un terrain en synthétique, que la ville de Lyon n’avait pas budgétisé.
    Sur la carte du PPRT du site Seveso de Pierre-Bénite, l’impact a été réduit en 2008, il ne reste qu’une infime partie de la plaine des jeux (le long du Rhône) encore impactée (on pourrait même envisager d’y construire des ERP Etablissement Recevant du Public ? (Ce qui n’est absolument pas envisagé).
    Je rappelle également que le projet qui devait voir l’OL jouer dans son nouveau stade dès 2010 sur le site du Puisoz à Vénissieux (dixit Gérard Collomb) tenait sur 22,5ha.
    Mr Th Braillard discrédite le travail de Marc Favaro alors que pour qui connait un peu le travail des architectes, il est facile de constater à la vue du dossier détaillé que Marc Favaro a poussé plus avant son étude qu’Albert Constantin. Marc Favaro a même étudié les tribunes provisoires qui permettraient de conserver 85 à 95% de la capacité du stade de Gerland pendant les travaux. La différence du montant des investissements entre les deux études prouve bien que l’étude Favaro est plus approfondie.
    L’organisation de l’Euro2016 ne crée aucune obligation pour la Ville de Lyon d’avoir un grand stade puisque nous avons 11 villes de retenues alors que 9 suffisent. Et Gerland est déjà un stade 4 étoiles aux standards de l’UEFA et pourrait donc recevoir des matches de poules.
    Sur l’accessibilité aux stades, le CERTU a sorti en avril dernier une étude sur l’accessibilité des grands équipements sportifs où il est démontré qu’un Métro comme celui de Lyon automatisé représente un potentiel de 20.000 voyageurs par heure et par sens. Alors que 2 tramways, c’est 12.000 voyageurs par heure. Quant à l’accessibilité en voiture l’étude Favaro Vella montre qu’il est possible d’augmenter la capacité des parkings sur place. Mais encore faut-il que le Sytral mette en place sur Gerland le système de billetterie TC couplé à la réservation de la place (comme envisagé sur Décines) cela permettrait déjà de rentabiliser les 800.000 € qu’a couté le parking Surville de 1.700 places dont seulement 400 places sont occupées les soirs de matches.
    Nous attendons toujours les réponses de Mr Thierry Braillard sur la technique qui serait utilisée pour réduire la jauge du stade de Gerland afin de le louer au LOU. A quelle capacité serait réduite la jauge de Gerland ? Combien cela couterait-il ? Qui paiera ? Quel montant de location le LOU envisage-t-il de payer ? 1 Million d’Euros/an comme l’OL actuellement ? ou bien est-ce que la Ville de Lyon envisage de supporter les coûts d’entretien (de 1,4 Million d’Euros/an) de Gerland ? Je rappelle que le budget du LOU c’est environ 10 à 12M€.
    Quand on parle de projet privé sur Décines, il ne s’agit là que de l’équipement stade. Tous les moyens d’accès (voiries, transports en communs spécifiques à la desserte du stade, échangeur sur la rocade,...) représentent 300 à 400 Millions d’Euros (pour 35 jours par an seulement le reste du temps les clients de l’OL Land devront s’y rendre en voiture) non compris le mail planté, la viabilisation des terrains.
    Les investissements réalisés par les collectivités feront que les terrains (52ha) vendus à 45€/m² vaudront entre 260 et 400€/m².
    Dernier point sur Gerland, il existe (et le Grand-Lyon et l’OL connaissent bien cette pratique) le bail emphytéotique qui permettrait à l’OL de réaliser l’aménagement avec agrandissement du stade de Gerland à 55.000 spectateurs pour 250M€ (coût du projet Favaro), la collectivité n’aurait que quelques dizaines de millions d’Euros à sortir pour optimiser le métro (mais cela servirait toute l’année à l’ensemble des lyonnais).

  • Grand stade et ramblas à Gerland 25 juillet 2011 à13:53, par lesgonespourgerland@gmail.com

    Belle enquête journalistique !

    Un seul mot : " BRAVO !"

    http://lesgonespourgerland.unblog.fr/

  • Grand stade et ramblas à Gerland 17 septembre 2011 à19:29, par eilage etienne

    Moi je trouve que tous cela est très partial ... c’est juste une question de point de vue ... En ayant le même moyen pour faire un article, je pourrai tout aussi bien faire un meilleur plaidoyer mais pour Décines cette fois !!!

    Est ce que c’est du travail d’un journaliste de prendre position comme cela ?

    La vérité c’est que le projet de Décines est très bon, mais comme il n’est pas parfait, il est très facile de faire du bruit sur les points qu’on veut mettre en exergue tout en évitant ceux qui ne nous arrange pas ... C’est très facile, et c’est de la partialité !

  • Grand stade et ramblas à Gerland 22 mai 2012 à15:21, par Marre du foot

    Merci à Monsieur Braillard d’avoir viré certains clubs sportifs amateurs de la Plaine des Jeux de Gerland pour donner plus de terrains d’entrainement à l’OL !
    J’espère que son élection dans le 5ème se passera bien !

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite