publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Politique > Guilherme Hauka Azanga de retour à l’école
Partager : 
Imprimer

Sans-papiers

Guilherme Hauka Azanga de retour à l’école

« Papa, j’ai mangé un gâteau d’anniversaire. » Gaël, 3 ans, le fils de Guilherme Hauka Azanga se jette dans les bras de son père, dès qu’il l’aperçoit dans l’embrasure de la porte de classe, le serre de toutes ses forces. Séparés depuis plus de deux semaines, les deux savourent leurs retrouvailles. Ensemble, ils montent à l’étage pour récupérer Chloé, la grande sœur. De retour à Lyon, après quatre tentatives d’expulsion avortées, Guilherme, un Angolais de 45 ans en situation irrégulière, était à 16h30 devant l’école Gilbert Dru dans le 7ème arrondissement, pour aller chercher ses enfants. Comme il en avait l’habitude.

Relâché la veille au soir du centre de rétention administrative de Bobigny en région parisienne, il devait arriver à midi à la gare Part-Dieu. Le train a eu 40 minutes de retard. « On est devenu tellement parano qu’on se disait qu’il y a encore un problème », confie Elodie Covo, une parent d’élève, venue le chercher avec d’autres amis. Mais Guilherme était bel et bien dans le train. Dans la gare, les messages de soutien des autres voyageurs affluent.

Rentré chez lui se reposer un peu, il est à l’heure à la sortie de l’école. Accueilli par les applaudissements de plusieurs dizaines de parents rassemblés devant l’établissement, fatigué mais serein, ce sans-papier toujours menacé d’expulsion, a remercié ses soutiens qui se sont mobilisés sans relâche pour obtenir sa libération... mais aussi la préfecture et l’État français.

Toutefois, si Guilherme est libre, il n’a toujours pas de papiers. Relâché en raison de « l’impossibilité matérielle de faire procéder à la reconduite à la frontière », selon un communiqué de la préfecture, il reste sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF). « J’ose espérer qu’ils nous foutent la paix », s’écrie Denise Bergeron du Réseau Éducation Sans Frontières (RESF). « Nous allons redemander une carte de séjour "vie privée et familiale" pour Guilherme. » Cette carte est réservée aux étrangers qui justifient d’attaches personnelles et familiales en France. Une première demande avait été refusée par la préfecture, une décision confirmée par le tribunal administratif. Le jugement en appel ne sera pas rendu avant octobre ou novembre.

RESF compte présenter de nouvelles pièces, notamment le certificat de décès de la première femme de Guilherme, tuée par balles en Angola. Puis, « il y a des choses à faire connaître sur la manière dont il a été traité. Il a pris des coups sérieux. Nous ne laisserons pas passer cela », avertit la militante. Elle espère que « la mobilisation ne baissera pas. C’est la meilleure protection. »

Photos : lyon-info.fr

Publié le : vendredi 9 avril 2010, par Michael Augustin

Réagir : 

Galerie photos (7 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



2 commentaires pour cet article


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Parole de militant

De tous les combats, de Chevènement à Mélenchon

Fort d'un engagement riche en rebondissements, James Georges milite aujourd'hui pour la France insoumise et (...)
La suite
Parole de militant

Une enfant des Minguettes marche pour Macron

Cette Vénissianne de 43 ans a été choisie comme suppléante par le député sortant Yves Blein, alors qu'elle ne fait (...)
La suite
Parole de militant

« Ceux qui parlent trop ne font rien »

Adjoint à la mairie de Vénissieux, Abdelhak Fadly ne ménage pas ses forces dans cette campagne législative. Retour sur (...)
La suite
Après 37 ans de carrière politique

L'ancien sénateur communiste Guy Fischer est décédé

Infatigable défenseur des démunis, l'ancien sénateur communiste Guy Fischer s'est éteint samedi 1er novembre (...)
La suite
A partir du 1er janvier 2015

Qui est le Nouveau Rhône ?

Nous sommes le 1er janvier 2015. Si vous habitez Tarare, Villefranche ou Belleville, vous vous réveillez dans un (...)
La suite
La liste identitaire invalidée

Vénissieux : les municipales annulées

Dans un jugement communiqué ce mardi, le tribunal administratif de Lyon a décidé l'annulation des élections (...)
La suite
Rhône

Sénatoriales : l'UMP et le cumul des mandats grands gagnants

L'UMP a enregistré une nette victoire aux sénatoriales dans le Rhône. La liste emmenée par le maire d'Oullins (...)
La suite